FAO.org

Accueil > agriculture > Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique > Projets nationaux et régionaux > Zambie
Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique
Photo: ©FAO/Olivier Asselin

En Afrique, le programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) met en œuvre des projets aux niveaux national et régional à travers des partenariats avec une variété d’acteurs, dont des organisations de producteurs, des ONG et des agences gouvernementales. Le programme GIPD travaille avec des communautés de petits exploitants agricoles pour améliorer la productivité et les moyens de subsistance par le biais de pratiques écologiquement durables.

Zambie

Les petits exploitants agricoles de Zambie produisent la majeure partie – à peu près 80 pour cent – des besoins alimentaires du pays ainsi qu’un certain nombre de cultures commerciales, et pourtant les défis climatiques, le manque d’infrastructure et l’utilisation inadéquate des intrants minent la productivité, la rentabilité et la durabilité. Ce pays d’Afrique australe sans littoral est enclin à la sécheresse et aux inondations, ainsi qu’à la surexploitation des ressources foncières qui a dégradé les sols, rendant difficile pour les agriculteurs de tirer le meilleur de leurs terres.

La pauvreté en Zambie est généralisée et de nombreux agriculteurs ne disposent pas d’un accès aux marchés et au crédit, ni d’un entreposage approprié pour empêcher les vivres et les semences de se détériorer. Le pays possède un des taux de VIH les plus élevés au monde, ce qui continue d’affecter la population active.

En Zambie, le coton est une industrie en pleine croissance, qui fait vivre plus de 350 000 petits exploitants, et une importante culture d’exportation. L’accès insuffisant aux engrais et à des semences de qualité, la faible productivité du coton et la volatilité des prix sont les principaux problèmes dont souffre le secteur. Qui plus est, l’expertise technique sur place est insuffisante pour aider les agriculteurs à produire du coton de façon plus efficace et plus durable.

Programme GIPD en Zambie

Le programme GIPD, actif en Zambie depuis 2014, est un mécanisme de mise en œuvre du «Programme d’appui à la consolidation du cadre d’action pour le partenariat Union Européenne-Afrique sur le coton». Il contribue à l’application de la stratégie régionale du COMESA pour la filière coton ainsi qu’à la mise en œuvre des stratégies nationales pour garantir une filière coton saine, qui fonctionne bien, à la production améliorée et, par conséquent, de meilleurs moyens de subsistance ruraux et une meilleure sécurité alimentaire.

Les activités GIPD en Zambie se concentrent sur l’augmentation du nombre de facilitateurs équipés du savoir-faire technique pour intensifier durablement la production de coton. Quelque 30 facilitateurs ont été formés pendant la saison de croissance du coton en 2014 pour faciliter les champs écoles des producteurs (CEP). Ces facilitateurs, à leur tour, ont mis en place des CEP dans leurs communautés pour partager leurs connaissances avec les agriculteurs locaux.

La formation couvre des sujets comme les bonnes pratiques agricoles, notamment l’utilisation de semences et l’application de compost pour une meilleure croissance de la culture. Compte tenu de l’utilisation massive de pesticides dans la culture du coton, l’approche GIPD éduque également les agriculteurs sur les risques pour la santé humaine et l’environnement. Elle les encourage à la lutte biologique contre les déprédateurs en renforçant leur compréhension des ennemis naturels des déprédateurs. Au cours d’une campagne agricole, avec l’appui des facilitateurs, les agriculteurs font des essais sur le terrain pour permettre de résoudre leurs problèmes agricoles. Ils testent et comparent de nouvelles pratiques et technologies agricoles pour voir ce qui fonctionne le mieux pour la croissance d’une culture saine – notamment l’utilisation de variétés améliorées, de meilleures techniques de gestion des végétaux pour augmenter la productivité et réduire l’incidence des déprédateurs, et l’utilisation de biopesticides.

À ce jour, le projet a formé 30 facilitateurs à Mumbwa, une zone centrale qui affiche une nouvelle société cotonnière gérée par des producteurs ainsi que plusieurs compagnies d’égrenage du coton.

Projet GIPD en Zambie

Partenaires

Le programme GIPD travaille avec divers partenaires en Zambie, notamment: Cargill; le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA); Continental; l’Association cotonnière de Zambie; l’Office du coton de Zambie; le Fonds zambien de développement du coton; Grafax; l’Institut international d’agriculture tropicale; le Ministère de l’agriculture et de l’élevage; la Mumbwa Farmers Ginning and Pressing Company; l’Association des égreneurs de coton de Zambie.

La FAO est reconnaissante envers l’Union européenne pour son appui au programme GIPD en Zambie.