logo lead

 
 

Émissions de gaz à effet de serre par le secteur laitier: une analyse du cycle de vie

Cette étude évalue les émissions de gaz à effet de serre (GES) par le secteur de l’élevage laitier au niveau mondial. L'objectif global de ce rapport est de fournir des estimations des émissions de GES associées à la production et la transformation des produits laitiers dans les principales régions et systèmes agricoles dans le monde.

Ces résultats contribueront à éclairer le débat public sur les émissions de GES, et appuiera les efforts de recherche, de développement et de vulgarisation pour améliorer la durabilité de l'élevage laitier.

L'objectif spécifique de l'étude est double:

  • développer une méthodologie basée sur l'approche relative à l’analyse du cycle de vie (ACV) applicable au secteur laitier au niveau mondial ; et
  • appliquer cette méthodologie afin d'évaluer et fournir un aperçu des émissions de GES issues du secteur de l’élevage laitier.

L'évaluation s'inscrit dans le prolongement du travail de la FAO présenté dans L’Ombre portée de l’élevage sur la contribution de l’élevage aux émissions de GES, en affinant et en élaborant les estimations sur les émissions de GES issues du secteur de l’élevage laitier.

Elle se concentre sur l’ensemble de la chaîne alimentaire des produits laitiers, en englobant le cycle de vie des produits laitiers depuis la production et le transport des intrants (engrais, pesticides, aliments pour le bétail) pour la production laitière, jusqu’au transport du lait, la transformation des produits laitiers, la production d'emballages et la distribution de produits aux détaillants. Les émissions, y compris celles qui ont lieu en dehors de l’exploitation, sont toutes indiquées par kg d’unités de lait corrigé en matières grasses et en protéines (FPCM) au niveau de l’unité de production.

L'étude quantifie les principales émissions de gaz à effet de serre associées à l'élevage laitier, à savoir le dioxyde de carbone, le méthane et l'oxyde nitreux, et comprend tous les animaux associés aux vaches laitières, y compris les animaux de remplacement et les veaux des vaches laitières, engraissés pour leur viande.

Cette évaluation s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche en cours pour évaluer les répercussions environnementales des chaînes alimentaires animales, et pour analyser et recommander des options d'amélioration. La méthodologie développée sera appliquée à d'autres espèces de bétail, y compris les bovins de boucherie, les bisons, la volaille, les porcs, et les petits ruminants.

Bookmark and Share