FAO.org

Accueil > Plateforme des connaissances sur l'agroécologie > detail
Plateforme des connaissances sur l'agroécologie

Poursuite de l'agroecologie du riz - Le modèle APCO

Le riz est la culture la plus importante des Philippines et une nourriture de base dans la plupart des pays. Il est produit par deux millions d'agriculteurs dans quatre millions d'hectares de terres. C'est l'un des premiers pays à adopter la révolution verte. Les études d'impact de la révolution verte ont révélé que même si la productivité et le rendement augmentent, les revenus des agriculteurs ne s'améliorent pas. En fait, la plupart d'entre eux ont été sérieusement redevables et parce que l'accès au crédit des institutions formelles est devenu restreint, beaucoup ont perdu leurs terres aux profit des usuriers. De plus, la révolution verte a transformé l'agriculture dans le pays passant des systèmes de polycultures aux monocultures.

Ayant compris les impacts économiques, sanitaires et environnementaux négatifs de la Révolution verte auprès des riziculteurs, des organisations de la société civile ont intensifié le travail avec les scientifiques afin d'élaborer des systèmes d'agriculture biologique plus intégrées et diversifiées qui soulèveraient les riziculteurs des dépendances et de la pauvreté. L'un de ces groupes était PAKISAMA, une Confédération nationale des organisations agricoles familiales. Ce profil se concentre sur l'une des coopératives de riz biologiques membres: Coopérative Agus Pinoy Producers (APCO). En peu de temps la coopérative a été en mesure de fournir aux membres des services significatifs, ce qui a entraîné une augmentation du capital social et financier des agriculteurs, leur sécurité alimentaire, leur santé et la biodiversité.

:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
Année: 2016
:
Pays: Philippines
Couverture géographique: Asie et le Pacifique
Texte intégral disponible à l'adresse: http://www.fao.org/3/a-bl920e.pdf
Langue: English
:
Type: Étude de cas

Partagez