FAO.org

Accueil > Plateforme des connaissances sur l'agroécologie > Connaissances > Science
Plateforme des connaissances sur l'agroécologie

Science

Discipline scientifique apparue dans les années1930, l'agroécologie était au début surtout utilisée à l'échelle d'un champ ou d'une parcelle et s'intéressait aux interactions biologiques entre les composantes de l'écosystème et l'agriculture. Ce prisme qui présente les exploitations agricoles comme des écosystèmes régis par des forces écologiques a permis d'élaborer des méthodes de gestion originales qui, sans cela, n'auraient jamais été explorées. Les approches biologiques de la gestion des organismes nuisibles axées sur la restauration des équilibres naturels en sont un exemple significatif.

Avec le développement de l'écologie, la portée de l'agroécologie s'est étendue: les principes écologiques ont été appliqués à la conception et à la gestion des écosystèmes agricoles, dépassant le cadre du champ pour inclure les paysages et les communautés. Elle a fini par englober de plus en plus souvent l'organisation sociale des communautés, laquelle est maintenant reconnue comme l'un des piliers de la discipline. Durant les dernières décennies, le développement et l'adoption de l'agroécologie ont principalement résulté d'une diffusion des innovations entre agriculteurs, avec le soutien des chercheurs.

L'agroécologie n'est pas une discipline scientifique dogmatique; elle ne propose pas de recette toute faite ni de solution technique globale. Elle repose sur l'application au niveau local des principes agroécologiques fondamentaux. Le cadre de la FAO en matière d'agroécologie s'appuie sur les éléments suivants: diversité, co-création et partage de connaissances, synergies, efficience, recyclage, résilience, valeurs humaines et sociales, culture et traditions alimentaires, gouvernance responsable, économie circulaire et solidaire. Les pratiques de gestion et les technologies adoptées dans les démarches agroécologiques ou dans le cadre d'une transition vers une telle démarche dépendent toujours du lieu où elles sont mises en oeuvre et du contexte socioécologique.

L'agroécologie reconnaît explicitement la valeur d'une recherche et d'un savoir
participatifs et ascendants, et encourage: i) les liens entre les processus d'innovation
formels et informels; ii) la combinaison des compétences techniques locales et des
connaissances scientifiques; iii) la reconnaissance des agriculteurs en tant que détenteurs de connaissances, co‐chercheurs et innovateurs.