La FAO en Amérique latine et aux Caraïbes

L’Amérique Latine et Les Caraïbes: première région du monde à atteindre les deux objectifs internationaux de réduction de la Faim.

Le pourcentage de sous-alimentation dans la région a diminué de 5,5%, soit un nombre total de 34.3 millions de personnes. En cela, la région a relevé le défi des Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) et du Sommet Mondial de l’Alimentation.

29 mai 2015, Chili – L’Amérique Latine et les Caraïbes ont marqué un grand pas vers l’Éradication totale de la Faim en diminuant tant le taux que le nombre total de personnes sous-alimentées à moins de la moitié, signale le rapport Panorama de l’Insécurité Alimentaire en Amérique Latine et dans les Caraïbes, publié hier par le bureau régional de la FAO

Selon ce rapport, entre 1990-92, l’Amérique Latine et les Caraïbes ont entamé la marche visant à relever le défi des Objectifs du Millénaire pour le Développement avec 14% de sa population affectée par la faim. Pour 2014-16, cette prévalence est passée à 5,5%, ce qui implique que la région a atteint l’objectif de réduction de la Faim des OMD.

De même, la région a atteint l’objectif du Sommet Mondial de l’Alimentation en diminuant le nombre total de personnes sous-alimentées à 34,3 millions.

“L’histoire du succès de la région réside dans la positive situation macroéconomique durant les deux dernières décennies, le solide engagement politique des pays de l’Amérique Latine et des Caraïbes par rapport à l’Éradication de la Faim”, selon ce qu’a expliqué Raúl Benítez, Représentant Régional de la FAO

Le rapport de la FAO signale par ailleurs que les progrès régionaux sont dus principalement au succès des pays du Cône Sud, mais l’engagement contre la Faim se voit dans toute la région: au total, 17 pays ont atteint l’objectif d’Éradication de la faim des OMD (plus que dans n’importe quelle autre région de la planète) et 11 ont atteint celui su Sommet Mondial de l’Alimentation

Benítez a fait remarquer que grâce à la croissance économique, une plus grande dépense publique dans les domaines sociaux et des politiques publiques ciblant les communautés les plus vulnérables, l’Amérique Latine et les Caraïbes représentent aujourd’hui une proportion moindre de la faim au niveau global

L’Amérique Latine et les Caraïbes augmentent la mise: non seulement de diminuer mais d’éradiquer la faim

Selon la publication de la FAO, la région est la première à proposer l’Éradication totale de la Faim à travers l’Initiative Amérique Latine et les Caraïbes Libérées de la Faim, qui a été repris par tous les pays de la région à partir de 2005.

Depuis, de multiples initiatives se proposent le même but, telles que: Mésoamérique libérée de la Faim et le Plan d’Éradication de la Faim et de la Pauvreté « Hugo Chávez Frías » dans les pays membres de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de notre Amérique (ALBA) et Petrocaribe, mis à part les projets et les politiques d’État, tels que: Faim zéro au Brésil, Croisade Nationale Mexique Libéré de la Faim.

Le couronnement du processus d’engagement politique durant les deux dernières décennies a été l’adoption par la Communauté des États Latino-Américains et Caribéens (CELAC), -le principal organe d’intégration régionale- du Plan de Sécurité Alimentaire, Nutrition et Éradication de la Faim, en Janvier 2015.

“Ce plan cherche à consolider toutes les actions régionales et a fixé l’année 2025 comme limite pour en finir avec la Faim. Le Plan CELAC représente un engagement unique en son genre et peut être l’un des facteurs à déterminer que l’actuelle génération soit la dernière à être affectée par la Faim”, a relaté Benítez.

Le Panorama de la FAO met l’accent sur le fait que l’approche de lutte contre la faim a évolué en partant d’une démarche sectorielle vers une approche transversale et intersectorielle. Cela a permis de répondre aux besoins de la population à court, moyen et long termes, en abordant les diverses causes de la Faim à travers la participation de tous les acteurs sociaux.

Grandes différences entre les sous-régions.

Bien que la région, considérée comme un tout, soit la première du monde à avoir atteint les deux objectifs de lutte contre la Faim, le progrès varie dans chaque sous-région et au niveau de tous les pays.

Amérique du Sud est celle qui a eu le plus grand progrès en matière de réduction du nombre de personnes sous-alimentées. En revanche, il convient de faire remarquer que le nombre le plus élevé de personnes encore sous-alimentées se trouve dans cette sous-région dont la population équivaut à 65,9% du nombre total au niveau régional.

L’Amérique Centrale a pu réduire la Faim, de 12,6 millions en 1990-92 à 11,4 millions de personnes entre 2014-2016, une réduction de 10,7% à 6,6% de la population. Cependant, il importe de signaler que la réduction de la faim en termes absolus y a connu une stagnation depuis 2013.

Les Caraïbes sont en retard: actuellement 7,5 millions de personnes souffrent de la faim dans cette sous-région, un faible et lent progrès depuis 1990-92 où  8,1 millions de caribéens souffraient de la faim. La proportion a diminué de 7,2%, 27% en 1990-92 à 19,8% entre 2014-16.

Cela correspond en grande partie à la situation d’Haïti : ce pays compte près de 75% de la population sous-alimentée dans les Caraïbes et fait face à la situation la plus critique dans toute la région de l’Amérique Latine et des Caraïbes.

Pays ayant atteint l’objectif de la faim des OMD

Argentine, Barbade, Bolivie, Brésil, Chili, Cuba, Costa Rica, République Dominicaine, Guyane, Mexique, Nicaragua, Panama, Pérou, Saint Vincent, Les Grenadines, Surinam, Uruguay et la République Bolivarienne de Venezuela.

Pays qui sont sur la voie d’atteindre l’objectif de la Faim des OMD

Honduras, Colombie, Équateur, Jamaïque, Paraguay.

Pays ayant atteint l’objectif du Sommet Mondial de l’Alimentation

Argentine, Brésil, Chili, Cuba, Guyane, Nicaragua, Pérou, République Dominicaine, Saint Vincent, Les Grenadines, Uruguay et la République Bolivarienne de Venezuela.

Partagez