Ressources génétiques aquatiques - Une réserve précieuse et inexplorée de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture

Activités de la FAO en rapport avec les ressources génétiques aquatiques pour l’alimentation et l’agriculture

Cette page donne un bref aperçu des activités menées actuellement ou récemment par la FAO dans le domaine de la conservation, de l’utilisation durable et de la gestion des ressources génétiques aquatiques.

Élaboration d’un rapport sur L’État des ressources génétiques aquatiques dans le monde

En 2007, la Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture (la Commission) a demandé à la FAO d'élaborer le premier rapport sur L'État des ressources génétiques aquatiques pour l'alimentation et l'agriculture dans le monde (le Rapport). Le Rapport porte sur les espèces aquatiques d'élevage et les espèces sauvages apparentées présentes dans les eaux relevant d'une juridiction nationale. À la suite de consultations régionales et de consultations de spécialistes, un questionnaire complet a été élaboré, puis distribué aux États Membres. Le Rapport s'appuie sur les quatre-vingt-douze rapports nationaux reçus, qui ont été analysés à la lumière des recherches et publications scientifiques, de cinq études thématiques de référence et de contributions d'organisations régionales. Le Rapport a été rédigé et révisé sous la houlette de la Commission et des groupes de travail du Comité des pêches, ainsi que de réviseurs.

Cadre d’exigences minimales visant à permettre l’utilisation, la conservation, la mise en valeur et la gestion durables des ressources génétiques aquatiques

Le Cadre donne des indications aux États Membres sur un ensemble d’exigences essentielles qu’il faudrait appliquer ou renforcer afin d’aider les pays à conserver, utiliser et mettre en valeur durablement et efficacement leurs ressources génétiques aquatiques. Le Cadre comporte cinq composantes principales: information et bases de données; gouvernance, politiques et planification; infrastructures et équipement; renforcement des capacités et formation; ouverture au secteur privé.

Le Cadre a été élaboré et validé au moyen d’un certain nombre de cycles de consultation, notamment un atelier de spécialistes internationaux et deux réunions auxquelles ont participé la Communauté de développement de l’Afrique australe, WorldFish, la FAO et la Plateforme de la communauté de l’Afrique de l’Est pour la génétique et la gestion de la biodiversité.

Groupes de travail qui appuient et orientent les travaux de la FAO sur les ressources génétiques aquatiques

Les travaux de la FAO sur les ressources génétiques aquatiques sont pilotés par le Département des pêches et de l’aquaculture et la Commission. Des connaissances spécialisées sont mises à disposition par le Groupe de travail consultatif sur les ressources génétiques aquatiques et les technologies associées du Comité des pêches et par le Groupe de travail technique intergouvernemental ad hoc sur les ressources génétiques aquatiques de la Commission.

Vers un Plan d’action mondial pour les ressources génétiques aquatiques

À sa dix-septième session ordinaire, en février 2019, la Commission a demandé à la FAO d’élaborer un Plan d’action mondial pour la conservation, l’utilisation durable et la mise en valeur des ressources génétiques aquatiques pour l’alimentation et l’agriculture. Le Plan d’action mondial vise à favoriser: l’établissement et le renforcement au niveau national et mondial de la caractérisation, du suivi et des systèmes d’information; l’accélération de la mise en valeur pertinente des ressources génétiques aquatiques pour l’aquaculture; la promotion de l’utilisation durable et de la conservation des ressources génétiques aquatiques; le renforcement et l’ajustement des politiques, des institutions et des capacités.

L’objectif du Plan d’action est de donner un cadre en vue de la gestion efficace de ces ressources, de lutter contre l’appauvrissement génétique et de promouvoir une mise en valeur pertinente des ressources pour l’aquaculture.