languages
english
español
Département de l’Agriculture
INFLUENZA AVIAIRE
Acceuil
Sante Animale
Strategies et Polítiques
Socio-économie
Systeme d’exploitation agricole
Ressources
redbar
Ressources Systeme d’exploitation agricole Sante Animale Strategies et Polítiques Socio-économie Acceuil dept ag english spanish

Oiseaux sauvages


Crédit: John Takekawa, USGSProjet de suivi des informations épidémiologiques sur les oiseaux sauvages du lac Poyang

Le lac Poyang , situé dans la province de Jiangxi , est le plus grand lac d'eau douce de Chine. Il est alimenté par les rivières Gan et Xiu, elles-mêmes reliées au Yangtse par un canal. Bien connue par les ornithologues sous le nom de "royaume des oiseaux rares", la réserve naturelle nationale du lac Poyang héberge environ 520 000 oiseaux sauvages à certaines périodes de l'année. La richesse de sa biodiversité classe ce lac parmi les marécages d'importance internationale de la liste Ramsar (http://www.ramsar.org).

Le lac Poyang se situe en grande partie dans une importante zone écologique qui abrite près de 100 espèces de phytoplancton, 98 espèces de plantes aquatiques, 65 espèces de mollusques, 122 espèces de poissons, 74 espèces de plantes et, selon de récentes enquêtes, 332 espèces d'oiseaux sauvages dont 124 sont des oiseaux aquatiques.

Cependant, la grande diversité d'espèces autochtones, dont les oiseaux sauvages migrateurs, et la santé de son écosystème sont de plus en plus menacés par diverses facteurs : changement climatique, intensification et expansion de l'agriculture, déviations de l'eau, pollution de l'eau, urbanisation et maladies infectieuses émergentes comme l'Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP).

Afin de gérer la santé et les besoins de conservation des diverses espèces d'oiseaux sauvages de la réserve naturelle nationale du lac Poyang, une étude se met en place pour mieux comprendre l'écologie des oiseaux sauvages, notamment leurs habitats locaux (lacs, marécages et champs de riz paddy), leurs déplacements locaux, la synchronisation des migrations et leurs voies de migration.

Une équipe internationale composée de scientifiques, de biologistes et de vétérinaires de l'Organisation des Nations Unis pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de la réserve naturelle nationale du lac Poyang, de l'Académie Chinoise des Sciences (centre de gestion des réseaux informatiques d'information , institut de zoologie, de microbiologie et de virologie), du bureau d'information américain sur les séismes et la géologie (centre de recherche écologique de l'ouest, centre de recherché sur la faune sauvage du Patuxent et le centre des sciences de l'Alaska) et de l'Université du New Hampshire (centre de recherche sur les systèmes complexes) coordonne un projet de suivi à distance des oiseaux sauvages de la réserve naturelle nationale du lac Poyang.

Crédit: John Takekawa, USGSCette équipe a placé des transmetteurs sur 20 canards sauvages (canard colvert, canard siffleur, sarcelle d'hiver, sarcelle élégante, canard à faucilles, canard de Chine, sarcelle d'été) afin d'une part de mieux comprendre les mouvements migratoires des oiseaux à partir de cette zone, et d'autre part de fournir des éléments sur des zones potentiellement stratégiques dans la transmission du virus IAHP à la faune sauvage et aux volailles domestiques. Les trajets de migration pourraient également fournir des explications sur les lieux possibles de diffusion de l'IAHP, si les oiseaux sauvages jouent bien un rôle dans ce processus.

Pour observer les cartes des localisations en temps réel des oiseaux marqués, cliquez ici.