Biodiversity
 

Biodiversity @ FAO

Forêts

Les forêts sont les plus importantes réserves de diversité biologique terrestre. Les forêts tropicales, tempérées et boréales offrent des habitats très divers aux végétaux, aux animaux et aux microorganismes.

La diversité biologique est à la base d’un large éventail de biens et services fournis par les forêts. La variété des arbres et arbustes forestiers joue un rôle prépondérant dans la vie quotidienne des communautés rurales de nombreuses régions car ces espèces sont des sources de produits ligneux et non ligneux, contribuent à la conservation du sol et de l’eau, et sont le réceptacle de valeurs esthétiques, éthiques, culturelles et religieuses. Les animaux des forêts, essentiels à de nombreuses personnes en matière de nutrition et de revenus, sont tout aussi vitaux pour l’écologie forestière, notamment la pollinisation, la prédation, la dispersion et la germination des graines, et la prédation à l’égard d’éventuelles espèces nuisibles.

La diversité biologique forestière est l’un des sept éléments thématiques du concept de gestion durable des forêts approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2007, parallèlement à l’instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts.

La perte de diversité forestière réduit l’éventail des médicaments, des denrées alimentaires, des matières premières et des débouchés professionnels – autrement dit, elle compromet le bien-être.

Les forêts représentent plus de 10 pour cent du PIB dans de nombreux pays parmi les plus pauvres. On estime que le secteur de la foresterie fournit 10 millions d’emplois officiels et 30 à 50 millions d’emplois informels dans les pays en développement. Malgré ce rôle non négligeable dans l’économie mondiale, la progression vers une gestion durable des forêts reste limitée. Par ailleurs, le recul et la dégradation des forêts se poursuivent dans de nombreux pays en développement. La perte de diversité forestière réduit l’éventail des médicaments, des denrées alimentaires, des matières premières et des débouchés professionnels – autrement dit, elle compromet le bien-être. Le Programme forestier de la FAO est axé sur les moyens de maximiser le potentiel des forêts, des arbres et des ressources connexes en vue d’améliorer les conditions économiques, sociales et environnementales tout en veillant à la conservation des ressources afin de satisfaire les besoins des générations futures.

Le travail de la FAO vise à améliorer les connaissances en matière de gestion durable des forêts et des espèces sauvages, et à concourir à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques et pratiques appropriées afin d’assurer la protection des forêts et des espèces sauvages pour maintenir ou améliorer leur capacité de fournir des produits ligneux et non ligneux, de préserver les populations animales et végétales, de conserver la biodiversité, de sauvegarder les habitats des espèces sauvages, d’atténuer le changement climatique et de protéger les sols et les bassins hydrographiques.

© FAO/FO-6895/D. Gilbert
Journée internationale de la biodiversité
Forests and water: international momentum and action, 2013
Forests and water: international momentum and action (2013)
Étude FAO: Forêts 155, 2009
Les forêts et l’eau
Unasylva No. 229, 2007
Les forêts et l’eau