Biodiversity
 

Biodiversity @ FAO

Soils

La biodiversité des sols reflète la variabilité entre des organismes vivants – des microorganismes (bactéries, champignons, protozoaires et nématodes) à la macrofaune, plus familière (vers de terres et termites), en passant par la mésofaune (acariens et collemboles nivicoles). Les racines des végétaux peuvent aussi être considérées comme des organismes édaphiques au vu de leurs relations symbiotiques et de leurs interactions avec d’autres composantes du sol.

Ces divers organismes interagissent les uns avec les autres ainsi qu’avec plusieurs plantes et animaux et contribuent de ce fait à la fourniture de services écosystémiques essentiels à la vie.

Les divers organismes édaphiques interagissent les uns avec les autres ainsi qu’avec plusieurs plantes et animaux et contribuent de ce fait à la fourniture de services écosystémiques essentiels à la vie.

Lors de sa sixième session, qui s’est tenue à Nairobi en avril 2002, la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique a décidé « de lancer une initiative internationale pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique des sols, qui prendra la forme d’une initiative intersectorielle dans le cadre du programme de travail sur la diversité biologique agricole, et [a invité] l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et d’autres organisations compétentes à promouvoir et coordonner cette
initiative » (décision COP VI/5, paragraphe 13).

Par ailleurs, le Comité de l’agriculture de la FAO a approuvé à sa vingt-deuxième session (juin 2010) la conclusion d’un partenariat mondial sur les sols à l’initiative de la FAO pour la sécurité alimentaire et l’adaptation au changement climatique ainsi que l’atténuation de ses effets. Ce partenariat présente une vision exhaustive du problème et des possibilités offertes en termes d’amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence mais aussi de préparation face aux défis du changement climatique.

En tenant compte de l’invitation lancée, le travail de la FAO sur la gestion biologique et la biodiversité des sols a pour objectifs: premièrement, de sensibiliser davantage l’ensemble des parties prenantes au fait que les sols sont une entité vivante et à l’importance de la biodiversité des sols pour les systèmes agricoles; deuxièmement, de catalyser l’adoption de pratiques de gestion et de systèmes de production améliorés afin de renforcer la biodiversité des sols et leur activité biologique.

©FAO/A. Odoul