Biotechnologies Agricoles
Biotechnologies agricoles pour les cultures, les forêts, l'élevage, les pêches et l'agro-industrie  Biotech-banner
 

Les articles de la section Nouvelles traitent des applications biotechnologiques dans l'alimentation et l'agriculture dans les pays en voie de développement et, principalement, des activités de la FAO, des autres agences/organismes des NU et des 15 centres de recherche du GCRAI. Ces articles couvrent tous les secteurs de l'alimentation et l'agriculture (cultures, forêts, pêches/aquaculture, élevage, agro-industrie) et une vaste gamme de biotechnologies (comme l'utilisation des marqueurs moléculaires, l'insémination artificielle, la triploïdisation, les biofertilisants, la micropropagation, la génomique, la modification génétique, etc.). Les nouveaux documents sont inclus dans la section Nouvelles s'ils sont librement disponibles sur Internet. Pour les personnes ne pouvant pas les télécharger ou qui souhaitent de plus amples informations, une adresse électronique est indiquée. Ce service Nouvelles a été lancé en janvier 2002 et toutes les informations postées depuis lors sont disponibles ici (avec 800 articles sur ces 9 premières années). Les articles des sections Nouvelles et Événements de ce site Internet sont aussi diffusés par le biais d'un bulletin électronique, FAO-BiotechNews, publié en six langues: anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe. Pour vous inscrire, il suffit d'envoyer un courriel à [email protected] indiquant les adresses électroniques à inscrire et les langues de lecture du bulletin pour chacune.

Nouvelles

19/11/2020

Le site Internet sur les Biotechnologies de la FAO contient une liste annotée des documents directifs des membres de la FAO sur les biotechnologies consultables en ligne. La majorité d’entre eux concernent les politiques nationales mais des documents à portée régionale (au sein du pays) sont aussi inclus. La liste de ces documents directifs sur les biotechnologies a récemment été mise à jour. Voir http://www.fao.org/biotech/country-policy-documents/fr/ (disponible en anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe) ou contacter biotech [email protected] pour de plus amples informations.

18/11/2020

La Commission des Thons de l'Océan Indien (CTOI) est une organisation intergouvernementale mandatée pour gérer le thon et les espèces similaires de l'océan Indien et des mers voisines. En 2015, l'Union européenne a financé à la CTOI un projet de description de la structure des populations et de la connectivité dans l'océan Indien de quatre espèces de thon (le thon blanc, le thon obèse, la bonite à ventre rayé, le thon albacore), de trois espèces apparentées (la thonine, le thon mignon et le thazard rayé), de trois espèces d’istiophoridé (le marlin rayé, l'espadon, le voilier de l'Indo-Pacifique) et d’une espèce de requin (le requin bleu). Le projet a utilisé le séquençage d'ADN des populations de poisson et a grandement contribué à une meilleure connaissance de la structure des populations de ces 11 espèces importantes en matière de pêche au thon dans l'océan Indien. Ce projet est désormais achevé et un bref aperçu du contexte, les activités et les résultats du projet ont été publiés. Voir la page Internet du projet à https://iotc.org/projects/iotc-population-structure-iotc-species-indian-ocean-estimation-next-generation-sequencing pour tous les documents appropriés ou contacter [email protected] pour de plus amples informations. L'objectif de la CTOI est de promouvoir la conservation et l'utilisation optimale des stocks de thon et apparentés couverts par l'Accord de la CTOI et encourager le développement durable de la pêche. Son établissement a été approuvé par le Conseil de la FAO en 1993 et elle est entrée en vigueur en 1996.

17/11/2020

La FAO a récemment produit une courte vidéo sur les biotechnologies agricoles, montrant leur rôle potentiel pour répondre aux principaux défis mondiaux d'aujourd'hui et la manière dont la FAO aide ses États membres dans ce domaine. Cette vidéo est désormais consultable sur la page Internet sur les biotechnologies de la FAO, en anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe. Voir la page Internet à  http://www.fao.org/biotechnology/fr/, la vidéo à https://youtu.be/XGPwWusrblw ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

16/11/2020

Les 10-13 septembre 2019, la FAO a organisé une réunion de la communauté mondiale de la Plateforme sur les aliments issus d'organismes GM à Bangkok, Thaïlande. Cette réunion s’intitulait “Towards effective risk-based GM food safety assessment and regulatory management” (Vers une évaluation efficace de la sécurité sanitaire des aliments GM fondée sur le risque et la gestion règlementaire). Le rapport de la réunion, désormais consultable, décrit les problèmes clés qui ont été discutés, y compris le besoin d'approches collaboratives dans la planification d'activités de renforcement des capacités et l'efficacité d'un système de mentorat où le partage d’expériences instruirait le renforcement du processus d'évaluation des risques. Environ 100 étapes concrètes de 28 groupes de pays ont été identifiées et plusieurs bonnes pratiques partagées par des pays sont mises en évidence dans ce rapport. La Plateforme sur les aliments issus d'organismes GM est une communauté en ligne d'ensembles de pratique établie pour partager l'information sur l'évaluation de la sécurité sanitaire des aliments dérivés de plantes à ADN recombiné (autorisée conformément à la Directive du Codex CAC/GL 45-2003). Voir le rapport à https://doi.org/10.4060/ca8945en ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

15/11/2020

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), en partenariat avec la FAO, a développé et transféré des essais diagnostiques sur les maladies animales transfrontières et les zoonoses depuis de longues années. Avec l'arrivée de la pandémie de la COVID-19, elles ont soutenu plus de 120 membres (pays) dans leurs actions pour diagnostiquer et lutter contre la COVID-19, leur fournissant des équipements, des kits diagnostiques, des amorces et des équipements de protection individuelle pour établir et utiliser des techniques moléculaires afin de détecter rapidement le SARS-CoV-2. Cette action est décrite dans le bulletin de Juillet 2020 de la Section de la production et de la santé animales de la Division mixte FAO/AIEA de techniques nucléaires dans l'alimentation et l'agriculture. Ce bulletin de 36 pages, publié deux fois par an, renseigne sur les formations passées et à venir, les réunions, les projets, les actualités et les publications. Voir http://www-naweb.iaea.org/nafa/aph/public/newsletters-aph.html ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

14/11/2020

La Division mixte FAO/AIEA des techniques nucléaires dans l'alimentation et l'agriculture a aidé l'agence nucléaire de la Malaisie, Nuclear Malaysia, à développer de nombreuses variétés culturales améliorées plus tolérantes au changement climatique. Récemment, la Division mixte FAO/AIEA a soutenu le renforcement des capacités humaines scientifiques de la Nuclear Malaysia afin de développer des variétés de riz améliorées et promouvoir et diffuser une variété de riz à haut rendement auprès des agriculteurs. La nouvelle variété de riz mutant, NMR152, a été développée par Nuclear Malaysia grâce à des techniques de sélection de mutation. Cet article ainsi que bien d’autres font partie du bulletin de Juillet 2020 de la Section de l'amélioration des plantes et de la phytogénétique de la Division mixte FAO/AIEA. Ce bulletin de 40 pages, publié deux fois par an, renseigne sur les événements passés et à venir, les projets en cours et les publications. Voir http://www-naweb.iaea.org/nafa/pbg/public/newsletters-pbg.html ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

13/11/2020

Le Protocole additionnel de Nagoya-Kuala Lumpur relatif à la responsabilité et la réparation vient de célébrer son 10e anniversaire. L'objectif de ce Protocole est de “contribuer à la conservation et à l'utilisation durable de la diversité biologique, compte tenu également des risques pour la santé humaine, en établissant des règles et procédures internationales en matière de responsabilité et de réparation relatives aux organismes vivants modifiés”. Il s’applique aux dommages résultant d’organismes vivants modifiés trouvant leur origine dans un mouvement transfrontière. Cet accord additionnel au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques a été adopté le 15 octobre 2010 à la 5e réunion de la Conférence des Parties servant de réunion au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques, s’étant déroulé à Nagoya, au Japon. Il est entré en vigueur le 5 mars 2018 et 48 Parties l'ont ratifié jusqu'ici (novembre 2020). Voir le communiqué de presse sur la célébration du 10e anniversaire à http://bch.cbd.int/protocol/e-doc/?news=125487 ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

12/11/2020

L’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (SBSTTA) est un organe scientifique consultatif intergouvernemental à composition non limitée de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique. Sa 24e réunion, qui aurait dû avoir lieu les 17-22 août 2020 à Montréal, Canada, a été reportée au premier trimestre 2021, si les conditions le permettent. Les points de l'ordre du jour provisoire de cette réunion incluent la biologie synthétique (point 4) et l'évaluation des risques et la gestion des risques présentés par les organismes vivants modifiés (point 5). Des documents officiels (en anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe) et des documents d’information (en anglais) pour cette réunion sont disponibles à https://www.cbd.int/meetings/SBSTTA-24. Contacter [email protected]pour de plus amples informations.

11/11/2020

Le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB), en collaboration avec l’Initiative de renforcement des capacités en matière d'accès et de partage des avantages (ABS), organise une série de trois webinaires sur l’information de séquençage numérique pour les ressources génétiques. Cette trilogie cherche à promouvoir une interprétation commune de l’information de séquençage numérique sur les ressources génétiques, son importance et son lien à la CDB, au Protocole de Nagoya et aux Objectifs de développement durable. Elle montre aussi comment l'information numérique sur les ressources génétiques est traitée sous la CDB. Ces webinaires se placent dans la préparation de la réunion du troisième Groupe de travail à composition non limitée du Cadre mondial post 2020 sur la diversité biologique. Les deux premiers webinaires auront lieu les 1 et 9 décembre 2020 tandis que le troisième se déroulera au premier trimestre 2021. Les informations de fond et les liens d’inscription sont consultables à https://www.cbd.int/article/dsi-webinar-series-2020. Contacter [email protected] pour de plus amples informations.

10/11/2020

 

Le Centre international d'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et l'université du Queensland ont organisé l'Interdrought 2020, un congrès international visant à faciliter le développement de concepts, de méthodes et des technologies associées à la production végétale dans des environnements limités en eau. Ses thèmes incluent la production végétale en situation de sécheresse et l’amélioration pour des environnements limités d'eau. La réunion aurait dû se tenir les 9-13 mars 2020 à Mexico, mais a été annulée à cause de la pandémie du COVID-19. Cependant, les organisateurs ont fait toutes les présentations, les résumés et les affiches. Ceux-ci sont consultables à https://interdrought2020.cimmyt.org/ ou contacter [email protected]  pour de plus amples informations. C'est le 6e congrès Interdrought, le premier ayant eu lieu à Montpellier en 1995.

 

09/11/2020

Les 10-11 octobre 2019 à Hyderabad, Inde, l'Association des institutions de recherche agricole d'Asie-Pacifique (APAARI), par le biais du programme de son Consortium Asie-Pacifique sur les biotechnologies agricoles et les ressources biologiques (APCoAB), a organisé un évènement intitulé “Regional expert consultation on gene editing in agriculture and its regulation” (Consultation d’experts régionaux sur l’édition des gènes dans l'agriculture et sa règlementation) en partenariat avec l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) et la Fédération de l’industrie semencière de l'Inde (FSII). Les actes et les recommandations issues de cette réunion sont désormais consultables, édités par R.K. Tyagi, R.K. Varshney, P. Bhatnagar-Mathur, S. Bajaj, R. Kumria et R.K. Khetarpal. Voir http://www.apaari.org/web/consultation-on-gene-editing-2019/ ou contacter [email protected] pour toute demande de copie.

08/11/2020

Les 10-12 avril 2019, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a accueilli une conférence intitulée "Regulation of externally applied dsRNA-based products for the management of pests" (Règlementation des produits à base d’ARNdb appliqués extérieurement pour la lutte contre les ravageurs) au Siège de l'OCDE à Paris, France. Ses principaux objectifs étaient de présenter aux participants un résumé de l'état de l'utilisation des produits à base d’ARN double brin (ARNdb) dans l'agriculture; d’échanger des informations sur le statut actuel et les possibilités futures pour la règlementation des produits à base d’ARNdb appliqués extérieurement que l'on propose comme pesticides; de faciliter les discussions sur l'impact de l'utilisation des pesticides à ARNdb sur l'environnement et la santé et des implications pour les règlementations actuelles; et d’informer la politique réglementaire et faciliter des approches harmonisées entre les gouvernements. Un aperçu de la conférence, accompagné des liens vers l'information et des documents, est présenté dans la dernière publication (juin 2020) de Biotechnology Update de l'OCDE, préparé par le Groupe de coordination interne pour la biotechnologie de l'OCDE. Ce bulletin de 31 pages présente les actualités des activités, des publications et des événements de l'OCDE. Voir http://www.oecd.org/env/ehs/biotrack/oecdbiotechnologynewsletterupdates.htmou contacter [email protected] pour de plus amples informations.

31/03/2020
À la 9e réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique servant de réunion des Parties au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques, les Parties ont décidé, entre autres, d’examiner à leur 10e réunion (prévue en octobre 2020 en Chine) si des documents d’orientation additionnels sur l'évaluation des risques sont nécessaires pour (a) les organismes vivants modifiés par forçage génétique (technique gene-drive) et (b) les poissons vivants modifiés et établir un groupe d’experts techniques ad hoc (AHTEG) sur l'évaluation des risques. L'AHTEG a maintenant été créé et se réunira en ligne du 31 mars au 3 avril 2020. Les documents pour la réunion sont consultables à https://www.cbd.int/meetings/CP-RARM-AHTEG-2020-01. Pour de plus amples informations sur l'évaluation des risques, voir https://bch.cbd.int/onlineconferences/forum_ra.shtml ou contacter [email protected].
30/03/2020
Le Centre international pour le génie génétique et la biotechnologie (ICGEB) a accordé l’accès à un vaste choix d’enregistrements vidéo de présentations des experts scientifiques de ses réunions, cours et séminaires. Celles-ci comportent de nombreuses présentations de l'atelier intitulé “Genome editing applications and beyond” (L’édition du génome – ses applications et au-delà), organisé par l’ICGEB et le Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC), les 19-22 novembre 2019 à Trieste, Italie. Voir https://www.icgeb.org/outreach/podcasts/ ou contacter [email protected] pour de plus amples informations.
29/03/2020
La FAO a récemment publié plusieurs résumés du 4e Symposium international sur la Lutte biologique contre les maladies végétales bactériennes. Ce symposium s’est déroulé à Viterbo, Italie, les 9-11 juillet 2019 et a été organisé par le Dipartimento di Scienze Agrarie e Forestali, Università Della Tuscia en collaboration avec la FAO. Il a constitué une enceinte pour discuter des derniers résultats de la recherche et des événements en matière de lutte biologique contre les maladies végétales bactériennes et a été subdivisé en neuf grandes sections, dont les interactions entre les plantes et les microbiomes et l'utilisation de la génétique et de la génomique pour des stratégies de lutte novatrices. Voir la publication de 62 pages à http://www.fao.org/publications/card/en/c/CA5311EN ou contacter Thaer.Yas [email protected] pour de plus amples informations.
28/03/2020
Le 26 septembre 2019, l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a organisé une réunion du comité directeur multipartite à Paris, France, intitulée “Bolstering biotechnology research and education: Building human and institutional capacities for the bioeconomy” (Soutenir la recherche et l'éducation en biotechnologie: renforcer les capacités humaines et institutionnelles pour la bioéconomie). Son objectif était de conseiller l'UNESCO sur la tenue d'une conférence à ce sujet et l’examen de questions relatives au renforcement des capacités institutionnelles et humaines en matière de bioéconomie, comme de quelles façons promouvoir l'éducation et la formation en matière de biotechnologie/bioéconomie dans les institutions d’enseignement secondaire et tertiaire et de recherche, dans les secteurs publics et privés. Voir https://en.unesco.org/sites/default/files/bolstering_biotechnology_education_pcb_26-09-2019.pdf ou contacter[email protected] pour de plus amples informations.
« Précédente 1 2 3 4 5 ... 61

Rechercher des articles dans la section Nouvelles

Texte libre
mois
année