Biotechnologies Agricoles
Biotechnologies agricoles pour les cultures, les forêts, l'élevage, les pêches et l'agro-industrie  Biotech-banner
 

Les articles de la section Nouvelles traitent des applications biotechnologiques dans l'alimentation et l'agriculture dans les pays en voie de développement et, principalement, des activités de la FAO, des autres agences/organismes des NU et des 15 centres de recherche du GCRAI. Ces articles couvrent tous les secteurs de l'alimentation et l'agriculture (cultures, forêts, pêches/aquaculture, élevage, agro-industrie) et une vaste gamme de biotechnologies (comme l'utilisation des marqueurs moléculaires, l'insémination artificielle, la triploïdisation, les biofertilisants, la micropropagation, la génomique, la modification génétique, etc.). Les nouveaux documents sont inclus dans la section Nouvelles s'ils sont librement disponibles sur Internet. Pour les personnes ne pouvant pas les télécharger ou qui souhaitent de plus amples informations, une adresse électronique est indiquée. Ce service Nouvelles a été lancé en janvier 2002 et toutes les informations postées depuis lors sont disponibles ici (avec 800 articles sur ces 9 premières années). Les articles des sections Nouvelles et Événements de ce site Internet sont aussi diffusés par le biais d'un bulletin électronique, FAO-BiotechNews, publié en six langues: anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe. Pour vous inscrire, il suffit d'envoyer un courriel à FAO-Biotech-News@fao.org indiquant les adresses électroniques à inscrire et les langues de lecture du bulletin pour chacune.

Nouvelles

11/10/2002
Le rapport résumé de l`étude de la FAO intitulée "Agriculture mondiale: horizon 2015/2030" vient d`être publié et présente les dernières évaluations de la FAO concernant la situation mondiale de l`alimentation, de la nutrition et de l`agriculture, y compris dans les secteurs de la foresterie et de la pêche. La FAO a publié des études semblables sur l`agriculture mondiale en 1995, 1988, 1981 et 1970. Les projections portent sur 140 pays et 32 produits de l`agriculture et de l`élevage. Parmi les thèmes traités, il y a lieu de citer le "rôle de la technologie". En ce qui concerne la biotechnologie, les principales conclusions sont les suivantes: "Les biotechnologies modernes promettent d`améliorer la sécurité alimentaire. Si les menaces que les biotechnologies peuvent représenter pour l`environnement sont écartées et si ces technologies sont abordables et orientées vers les besoins des pauvres et de ceux qui sont sous-alimentés, les cultures génétiquement modifiées pourraient faciliter l`agriculture dans les régions marginales et permettre de remettre en exploitation les terres dégradées. Pour apaiser les préoccupations des consommateurs, la FAO a préconisé l`élaboration de protocoles améliorés d`analyse et d`évaluation de l`innocuité des organismes génétiquement modifiés". Voir http://www.fao.org/docrep/004/y3557e/y3557e00.htm (document en anglais) ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec erwin.northoff@fao.org. Ce rapport est également disponible en espagnol et en français. Ce rapport résumé est une version abrégée de l`étude technique de la FAO du même intitulé, qui devrait paraître d`ici à la fin de 2002.
10/10/2002
Le résumé de la conférence électronique de la FAO sur "Les flux de gènes des populations de GM aux populations non-GM dans les secteurs de l`agriculture, de la foresterie, de l`élevage et de la pêche", vient d`être publié sur le web. Près de 400 personnes ont participé à cette conférence, qui a eu lieu du 31 mai au 5 juillet 2002, et il a été affiché 118 messages. Ce document, de 15 pages, constitue une synthèse très accessible des principaux arguments avancés et des préoccupations exprimées par la conférence. Il peut être consulté à l`adresse http://www.fao.org/biotech/logs/C7/summary.htm ou peut être demandé à biotech-admin@fao.org.
08/10/2002
En vue de la neuvième session ordinaire de la Commission des ressources génétiques pour l`alimentation et l`agriculture qui se tient au siège de la FAO, à Rome, du 14 au 18 octobre 2002, la FAO a préparé un rapport sur ses domaines d`intervention interdisciplinaire prioritaires. La FAO a récemment sélectionné 16 de ses domaines d`intervention dans le cadre d`un effort tendant, entre autres, à renforcer la capacité de planification interdisciplinaire. Ce rapport contient un bref aperçu des principales activités entreprises dans les six domaines d`intervention intéressant de plus près les travaux de la Commission, notamment la biotechnologie et la biosécurité. Voir le document 9/02/14.3 (en anglais, arabe, chinois, espagnol et francais) à l`adresse http://www.fao.org/ag/cgrfa/docs9.htm ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec cgrfa@fao.org .
07/10/2002
Le numéro de septembre 2002 du bulletin d`information sur les systèmes de biotechnologie comporte un article de John Ruane, du Groupe de travail de la FAO sur les biotechnologies, qui décrit les trois principaux aspects du rôle que joue la FAO pour aider les pays membres (il y a actuellement 183 pays membres plus une organisation membre, la Commission européenne) et leurs institutions dans les décisions qu`ils doivent prendre concernant les biotechnologies et les questions connexes. Voir http://www.isb.vt.edu/news/2002/sep02.pdf ou, pour recevoir le bulletin par courrier électronique (26 KB), envoyer un courrier électronique en blanc à l`adresse text_news@nbiap.biochem.vt.edu.
06/10/2002
L`envoyé spécial du Secrétaire général de l`ONU pour l`aide humanitaire en Afrique australe, M. James Morris, a publié cette déclaration conjointe concernant les dons de produits alimentaires destinés aux secours à l`Afrique australe, dont certains contiennent des organismes génétiquement modifiés. Cette déclaration a été publiée au nom du Directeur général de la FAO, M. Jacques Diouf, du Directeur général de l`Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr. Gro Harlem Brundtland, et du Programme alimentaire mondial, dont il est Directeur exécutif. La conclusion de cette déclaration est la suivante: "Les organismes intéressés des Nations Unies s`emploieront à élaborer une politique à long terme concernant l`aide alimentaire contenant des aliments génétiquement modifiés ou des aliments tirés des biotechnologies. La responsabilité et la décision touchant l`acceptation et la distribution de l`aide alimentaire contenant des OGM incombent en dernier ressort aux gouvernements intéressés, à la lumière de tous les facteurs pertinents. Le système des Nations Unies considère qu`étant donné la crise actuelle, les gouvernements des pays d`Afrique australe doivent peser soigneusement les sérieuses conséquences immédiates qu`aurait la restriction de l`aide alimentaire offerte à des millions d`êtres humains qui sont désespérément dans le besoin". Voir http://www.fao.org/english/newsroom/news/2002/8660-en.html (en anglais, espagnol et français) ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec wfpinfo@wfp.org.
05/10/2002
Au cours du Sommet mondial sur le développement durable, à Johannesburg, il a été lancé un nouveau processus international de consultation sur les risques et les possibilités que présente l`utilisation des sciences agricoles pour atténuer la faim et améliorer les conditions de subsistance en milieu rural dans les pays en développement. Cette initiative, qui doit durer jusqu`à la mi-2003, a été prise par la Banque mondiale et ses partenaires. Les cinq coprésidents du processus de consultation sont Robert Watson (Banque mondiale, ancien Président du Groupe de travail intergouvernemental des Nations Unies sur les changements climatiques), Louise Fresco (Directeur général adjoint du Département de l`agriculture de la FAO), Seyfu Ketema (Secrétaire exécutif de l`Association pour le renforcement de la recherche agronomique en Afrique orientale et centrale (ASARECA)), Rita Sharma (Ministère de l`agriculture de l`Inde) et Claudia Martinez Zuleta (ancienne Vice-Ministre de l`environnement de la Colombie). Ce processus tend à évaluer les risques et les possibilités dans des domaines très divers, dont les biotechnologies. Voir http://www.agassessment.org/index.html ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec bmcintyre@worldbank.org.
04/10/2002
La Commission économique des Nations Unies pour l`Afrique (UNECA) a publié un rapport intitulé "Exploitation de la technologie pour le développement durable" à l`occasion du Sommet mondial sur le développement durable. Les principales conclusions de ce rapport, de 167 pages, sont que "si elles sont exploitées efficacement, les technologies nouvelles et émergentes peuvent aider à catalyser la transition de l`Afrique vers un développement durable en réduisant l`incidence des maladies et la sécurité alimentaire et en atténuant la vulnérabilité de l`environnement en permettant des systèmes plus souples de gestion des cultures. Cependant, les avantages attendus des biotechnologies aussi bien médicales (rouges) qu`agricoles (vertes) ne se matérialiseront que s`il est résolu un certain nombre de problèmes clés, notamment en ce qui concerne la mesure dans laquelle les nouvelles technologies sont adaptées à la situation de l`Afrique, sont de nature à améliorer la situation des pauvres et peuvent mitiger les risques concernant la biosécurité et les risques connexes. Les biotechnologies doivent être considérées comme un élément d`une stratégie globale et durable de réduction de la pauvreté et non comme un `raccourci` technologique pour les problèmes que sont la faim et la pauvreté en Afrique ". Voir http://www.uneca.org/harnessing/ ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec ecainfo@uneca.org .
03/10/2002
Le Bureau régional de l`OMS en Afrique a publié un communiqué de presse signalant que le Directeur général de l`OMS, le Dr. Gro Harlem Brundtland, a déclaré que "les informations actuellement disponibles montrent que les aliments génétiquement modifiés (GM) ne `représentent guère de risque pour la santé humaine` et que, par conséquent, `ces aliments peuvent être mangés`" et que "les pays d`Afrique australe devraient envisager, compte tenu de la crise humanitaire à laquelle la région est confrontée, d`accepter l`aide alimentaire contenant des aliments GM". Mme Brundtland a fait cette déclaration le 27 août à Harare à l`occasion d`une réunion de trois jours des Ministres de la santé de dix pays d`Afrique australe. Voir http://www.afro.who.int/press/2002/pr20020828.html ou, pour plus amples informations, se mettre en rapport avec chellouchey@afro.who.int.
02/10/2002
L`Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), en collaboration avec l`Université de Concepción (Chili), a lancé le premier cours à distance sur la biosécurité sanctionné par un diplôme universitaire. Ce cours, dispensé par un groupe de scientifiques internationaux, commence le 23 septembre 2002 avec deux semaines de conférences en anglais sur le campus. Il est prévu d`utiliser les techniques de télé-enseignement les plus récentes et des supports électroniques multimédias mis au point par l`ONUDI. Pour plus amples informations, consulter http://binas.unido.org/UDEC_biosafety ou se mettre en rapport avec sofvalen@udec.cl ou webmaster@binas.unido.org.
01/10/2002
Joel Cohen, du Service international pour la recherche agricole nationale (SIRAN) et Per Pinstrup-Andersen, de l`Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), ont publié le 27 août dans SciDev.Net un éditorial intitulé "La biotechnologie et l`intérêt public" qui, entre autres, met en relief la nécessité d`un "solide programme de recherche agricole financé par l`État afin de résoudre les problèmes auxquels se heurtent les consommateurs et les agriculteurs pauvres". Voir http://www.scidev.net/frame3.asp?id=2708200210362353&t=C&authors=Joel%20I.%2 ou se mettre en rapport avec j.cohen@cgiar.org pour demander le texte de cet article.
03/09/2002
Une réunion d`experts intitulée "Appui à la planification des politiques et à la prise de décisions: le cas de la biosécurité" a eu lieu au siège de la FAO, à Rome (Italie) du 14 au 16 mai 2002. Cet atelier a été organisé par le Service international pour la recherche agricole nationale (SINAR qui est l`un des 16 centres sur les récoltes du futur appuyés par le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale GCRAI) et la FAO, et la discussion a été centrée sur un système d`appui à la prise de décisions basé sur Internet mis au point conjointement par le SINAR et la FAO et qui est conçu pour aider les directeurs de recherche et décideurs nationaux à formuler les cadres politiques et réglementaires nécessaires pour garantir la sécurité des applications des biotechnologies modernes dans l`alimentation et l`agriculture. Cet atelier, qui avait pour thème la biosécurité, est le premier d`une série de réunions consacrées à des thèmes spécifiques qui ont pour but d`aider les pays membres de la FAO à s`acquitter des engagements qu`ils ont pris aux échelons international et régional en matière de biotechnologies agricoles. Une quarantaine de participants, dont des représentants du PNUE, GEF et de l`ONUDI, ainsi que des experts nationaux, ont assisté à cet atelier. Pour un bref résumé de l`atelier, voir http://www.isnar.cgiar.org/ibs/biosafety.htm ou contacter hoan.le@fao.org ou isnar-biotech@cgiar.org pour plus amples informations.
02/09/2002
Un rapport de Sakarindr Bhumiratana de juin 2002, intitulé "La biosécurité: options politiques et renforcement des capacités concernant les organismes génétiquement modifiés dans l`industrie du traitement des produits alimentaires de l`ANASE" a maintenant été publié sur Internet. Ce rapport est l`aboutissement d`un projet entrepris sous les auspices du Comité de la science et de la technologie de l`Association des nations de l`Asie du Sud-Est (ANASE) et a été préparé avec un appui de l`Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et du Service international pour l`acquisition d`applications agro-biotechnologiques. Voir ici (PDF, 412 KB, 45 pages) ou, pour plus amples informations, contacter webmaster@binas.unido.org.
01/09/2002
L`Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), qui est l`un des 16 centres pour les récoltes du futur appuyés par le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale, a récemment publié son rapport annuel pour 2001-2002. Ce rapport met en relief les recherches menées par l`IFPRI en 2001 sur différents sujets, dont le bio-enrichissement, qui consiste à enrichir les plantes en vitamine A et en autres micronutriments (pages 42-44). Voir http://www.ifpri.org/pubs/books/ar2001/ar2001_research.pdf ou, pour plus amples informations, contacter ifpri@cgiar.org.
04/08/2002
La FAO a entrepris de combiner une liste complète des politiques relatives aux biotechnologies de ses membres (l`Organisation compte actuellement comme membres 183 pays et une organisation, la Communauté européenne). La liste actuelle, qui peut être consultée sur le site Biotechnologie de la FAO, comprend 15 textes de 11 pays, pour la plupart des politiques nationales, mais aussi des politiques de régions d`un même pays. Indépendamment des applications de la biotechnologie à l`alimentation et à l`agriculture, la plupart des documents se rapportent également aux applications dans d`autres domaines, comme les produits pharmaceutiques et les soins de santé. L`on trouve sur cette liste le titre, la date, le lien hypertexte et la ou les langue(s) des documents ainsi qu`une indication de leur volume. Toute observation à ce sujet, spécialement concernant des informations supplémentaires ou de nouveaux documents, est la bienvenue. Voir http://www.fao.org/biotech/country.asp ou se mettre en rapport avec biotech-website@fao.org pour recevoir par courrier électronique cette liste de deux pages ou formuler vos observations.
03/08/2002
L`article paru en juillet 2002 dans la série des documents juridiques en ligne de la FAO, signé Laurence R. Helfer, est intitulé "Les droits de propriété intellectuelle sur les variétés de plantes: aperçu et options pour les gouvernements nationaux". Bien sans rapport direct avec les biotechnologies agricoles, cet article est intéressant en raison des conséquences indirectes de cette question sur la biotechnologie des plantes. La série des documents juridiques en ligne de la FAO comprend des articles et rapports sur des questions juridiques d`actualité liées aux politiques alimentaires, à l`agriculture, au développement rural, à la biodiversité, à l`environnement et à la gestion des ressources naturelles. Voir http://www.fao.org/Legal/Prs-OL/lpo31.pdf (PDF, 62 pages) ou se mettre en rapport avec devlaw@fao.org pour demander une copie de l`article.
02/08/2002
Une étude récente publiée dans AGRIPPA, intitulée "Les antibiotiques comme facteurs de croissance dans l`alimentation pour les animaux", analyse l`utilisation des antibiotiques comme facteurs de croissance et certaines des autres méthodes (comme adjonction d`enzymes aux aliments, exclusion compétitive ou probiotique) de production efficaces de viande sans pour autant compromettre la qualité ou la sécurité sanitaire du produit. Cet article de Peter Hughes et John Heritage a été publié en juin 2002 dans AGRIPPA, revue de la FAO sur Internet où sont publiées des études réalisées et éditées. Voir http://www.fao.org/DOCREP/ARTICLE/AGRIPPA/555_EN.HTM (52 KB) ou se mettre en rapport avec agrippa-editor@fao.org pour demander copie de cet article.

Rechercher des articles dans la section Nouvelles

Texte libre
mois
année
Conférence sur les Biotechnologies Agricoles dans les Pays en Voie de Développement (ABDC-10)