FAO.org

Accueil > Bâtir la génération #FaimZéro > Parcours pédagogique > Parcours pédagogique: Migration
Bâtir la génération #FaimZéro

Migration


Qu’est-ce que la migration ? 

La migration est le déplacement de personnes, y compris d'enfants, au sein d'un pays ou à travers des frontières internationales. Les migrants peuvent être divisés en 2 grandes catégories: les migrants internationaux, qui passent les frontières; et les migrants internes, qui se déplacent à l'intérieur du pays où ils sont nés (d'une zone rurale vers une ville, par exemple). En 2015, le monde comptait environ 240 millions de migrants internationaux, alors qu'en 2013, quelque 760 millions de personnes étaient en mouvement dans leur propre pays. Cela veut dire qu'il y a plus de migrants internes qu'internationaux, mais les déplacements vers une ville sont souvent le premier pas avant de traverser les frontières internationales. La migration a toujours existé. Elle fait tout simplement partie de la croissance et de la transformation d'un pays, lorsque les gens partent à la recherche d'une vie meilleure et de meilleurs emplois dans leur pays comme à l'extérieur. Alors pourquoi la migration représente-t-elle un tel problème aujourd'hui ? 

Enjeux et avantages
La migration constitue un enjeu aujourd’hui en partie parce que les gens affluent en masse dans les pays ou les villes, cherchant souvent une protection. De nombreux migrants internationaux se retrouvent dans des pays en développement qui ont moins d’argent, de nourriture, d’opportunités d’emplois et de ressources naturelles à partager avec les nouveaux arrivants. Devoir partager ces ressources avec plus de monde peut parfois créer des problèmes ou des tensions. Les communautés rurales peuvent aussi pâtir de la perte de jeunes travailleurs qui migrent, ce qui signifie une production ou une disponibilité de nourriture moindre. Les migrations internes suscitent des problèmes du même ordre.

En revanche, les migrants peuvent apporter de nouvelles compétences, connaissances et cultures à leur pays d’accueil et contribuer à la croissance économique s’ils ont accès à de meilleurs emplois. Ils peuvent venir gonfler les rangs des actifs au sein des communautés qui n’ont pas assez de bras pour mener à bien toutes les tâches nécessaires, ou ils peuvent aussi libérer des emplois pour les jeunes dans le pays qu’ils quittent. Une fois qu’ils sont installés, ils investissent souvent dans leur communauté d’accueil ou aident leur pays d’origine en envoyant de l’argent à leurs familles.

Pourquoi la migration est souvent la seule alternative ?
Pourquoi la migration est souvent la seule alternative ? Il arrive parfois que les gens se déplacent pour recommencer une nouvelle vie, un nouveau travail, pour leurs études ou pour des raisons de regroupement familial. Mais ils sont parfois obligés de migrer à cause d’événements qui mettent leur vie en danger, comme des conflits, la guerre ou des catastrophes naturelles telles que séismes et tsunamis qui détruisent leurs logements. La migration est souvent la seule possibilité qu’ont les gens d’améliorer leurs conditions de vie lorsqu’ils sont victimes de la pauvreté et de la faim, d’un manque d’emplois, des impacts du changement climatique, ou qu’ils n’ont aucune aide du gouvernement et peu de ressources naturelles (comme l’eau ou des sols en bon état). Lisez les pages suivantes pour en savoir plus sur ces enjeux et comment la FAO collabore avec les pays en vue d’aider leurs habitants à rester chez eux lorsqu’ils ne courent pas de risques, ou à rebâtir une nouvelle vie après une catastrophe naturelle ou un conflit.