FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO au Cameroun > Actualités > Detail
FAO au Cameroun

La FAO organise une consultation nationale pour la formulation de la composante FAO du programme EPT-2 financé par l’USAID

06/05/2016

Yaoundé, 03 et 04 Mai 2016- La première réunion de consultation nationale de formulation du programme EPT2 Cameroun s’est ouverte, à Yaoundé,  en présence du Ministre de l’élevage, des pêches et des industries animale et du Représentant de la FAO au Cameroun.

Financé par l'Agence pour le Développement International des Etats-Unis (USAID), ce programme s’inscrit dans le cadre du Plan d’action pour la sécurité alimentaire mondiale, il vise à construire et à renforcer les capacités de base en santé animale, pour détecter précocement et riposter rapidement aux crises des maladies émergentes qui menacent la santé animale et humaine.. Les participants à cet événement sont venus, de la République Démocratique Congo du Cameroun, du bureau régional de la FAO pour l’Afrique à Accra et du siège de la FAO.

Depuis la signature de la subvention à Rome, des discussions ont été engagées avec les pays bénéficiaires pour définir les modalités de mise en œuvre de la composante FAO du programme EPT2.  Le programme sera mis en œuvre pour une durée de cinq ans (2015 – 2019) dans 22 en Afrique sub Saharienne dont le Cameroun et la République démocratique du Congo.

la mondialisation des menaces sanitaires est une réalité.

«Aujourd’hui, il est reconnu que 60% des maladies humaines infectieuses, 75% des maladies humaines émergentes ainsi 80% des pathogènes utilisables par les bioterrorisme sont d’origine animale, il est urgent de doter davantage les pays d’hommes et de femmes qualifiés pour prévenir, détecter et riposter efficacement et durablement contre ces menaces nouvelles. Il est également important d’acquérir les équipements, le matériel et la technologie et le savoir-faire nécessaires afin de préserver le personnel et l’environnement, a souligné le Dr Taïga, Ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales du Cameroun.

Dans son allocution le Représentant de la FAO au Cameroun, Maï Moussa Abari, a souligné l’importance de ce programme dans la chaîne de valeurs des filières animales « La mise en œuvre de ce programme se traduira par le renforcement des capacités de surveillance des Services Vétérinaires et des laboratoires. La FAO formera des experts nationaux dans des domaines variés tels que la caractérisation des systèmes de production et de commercialisation, l’évaluation, la gestion, la communication et la modélisation de risque, la surveillance épidémiologique tant au niveau central qu’au niveau communautaire, les techniques de dialogue élaborées dans les conditions de biosécurité et de biosûreté appropriées » a-t-il souligné.

La rencontre du Cameroun, vise à sortir un plan de travail indiquant les activités de terrain et les partenariats pour la mise en œuvre du programme au cours  des prochains mois.