FAO.org

Accueil > Renforcement des capacités > News list > Detail
Renforcement des capacités

Renforcer les capacités pour la réduction de la faim grâce à des investissements plus responsables dans l'agriculture et les systèmes alimentaires en République dominicaine

18/10/2018

« Lorsque nous parlons d'investissement responsable, la responsabilité est liée à la durabilité et l'investissement est lié au budget. Aujourd'hui, la République dominicaine n'investit que 0,4% de son PIB dans l'agriculture, et nous espérons vraiment augmenter ce chiffre dans les prochaines années », a déclaré Hamlet Melo, coordinateur du Front parlementaire contre la faim en République dominicaine. En outre, malgré une augmentation des investissements directs étrangers (IDE) dans le pays, qui est le principal bénéficiaire des IDE dans les Caraïbes, le flux destiné à l'agriculture représente moins de 1% du total. [1]

La République dominicaine est un pays à revenu intermédiaire supérieur[2] et pourtant, 85% des ménages souffrent d'insécurité alimentaire.[3] Par conséquent, la stratégie nationale récemment approuvée pour atteindre le 2ème ODD « Faim zéro » intitulée « Hambre Cero al Año 2030 en la República Dominicana.  Revisión Estratégica y Hoja de Ruta para el Logro del Objetivo de Desarrollo Sostenible 2 – Hambre Cero » arrive à point nommé, car un de ses objectifs est justement d’ « Accroître les investissements afin d'améliorer la capacité de production agricole ». [4]

Investir « plus » et « mieux » dans l’agriculture pour atteindre les ODD

Du 19 au 21 septembre, la FAO et l’Organisation internationale de droit du développement (OIDD) ont organisé un atelier multi-acteurs à Saint-Domingue en République dominicaine, dans le but d’identifier les capacités nationales nécessaires non seulement pour investir « plus » dans l’agriculture mais surtout pour investir de façon « plus responsable », en alignement avec les « Principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires » (CSA-RAI).

L’atelier fait suite à une évaluation des capacités sous régionale qui a été menée en 2016 avec des représentants du Salvador, du Guatemala, du Honduras et de la République dominicaine, et s’inscrit dans le programme-cadre de la FAO « Soutenir les investissements responsables dans l’agriculture et les systèmes alimentaires ».

Trente (30) participants de différentes institutions gouvernementales, du secteur privé, de la société civile, d'organisations paysannes et de centres de recherche ont été informés sur les CSA-RAI et les dernières avancées en matière de sécurité alimentaire et de nutrition dans le pays, avant de répondre collectivement à un questionnaire sur le cadre juridique, les politiques, les institutions, les organisations et les services liés aux investissements dans l'agriculture et les systèmes alimentaires.

Utilisée par la FAO depuis plusieurs années, cette méthodologie a été récemment affinée en intégrant les enseignements tirés d'un atelier similaire organisé au Guatemala, puis adaptée au contexte de la République dominicaine. Trois jours d’intenses discussions ont permis aux participants de partager leurs connaissances et leurs expériences à propos des processus d’investissement dans l’agriculture et les systèmes alimentaires à différents niveaux et dans différentes régions du pays.

Parmi les domaines prioritaires identifiés, on peut citer: améliorer l'accès des femmes à la terre, au crédit et à d'autres services; investir pour améliorer les moyens de subsistance dans les zones rurales isolées; et mettre en place des incitations et des politiques pour encourager les jeunes à devenir des « entrepreneurs ruraux et agricoles », ce qui pourrait également contribuer à réduire l'exode rural.

Comme l'a indiqué Hamlet Melo, cela signifie que « des garanties [doivent nécessairement être mises en place] afin que ces investissements tiennent compte des intérêts spécifiques des plus vulnérables".

« Il est essentiel de veiller à ce que ces investissements contribuent à - au lieu de compromettre – la réalisation des objectifs de développement durable », a rappelé Carmelo Gallardo, représentant de la FAO en République dominicaine.

Pour de plus amples informations:

Principes du CSA pour un investissement responsable dans l'agriculture et les systèmes alimentaires: www.fao.org/3/a-au866f.pdf

Vue d’ensemble du Programme cadre de la FAO «Soutenir les investissements responsables dans l’agriculture et les systèmes alimentaires»: www.fao.org/3/a-i6820f.pdf

Cours d’apprentissage numérique sur l’investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires: www.fao.org/elearning/#/elc/fr/courses/RAI

Article sur le site de la FAO en République dominicaine: www.fao.org/republica-dominicana/noticias/detail-events/es/c/1153523/

Évaluation des capacités en Méso-Amérique: www.fao.org/capacity-development/news-list/detail/fr/c/469729/   

Stratégie de la FAO en matière de renforcement des capacités www.fao.org/3/a-k8908f.pdf

Objectifs de développement durable (ODD): https://www.un.org/sustainabledevelopment/sustainable-development-goals/

Contact: 

Responsible-Investment@fao.org



[1] CEPAL. (2017). La Inversión Extranjera Directa en América Latina y el Caribe 2017. Obtenido de Comisión Económica para América Latina y el Caribe (CEPAL): https://www.cepal.org/es/publicaciones/42023-la-inversion-extranjera-directa-america-latina-caribe-2017

[3] SIUBEN (2017). Documento metodológico. Escala Latinoamericana y Caribeña de Seguridad Alimentaria. Marzo

[4] Hambre cero al año 2030 en le República Dominicana – Revisión estratégica y hoja de ruta para el logro del objetivo de desarrollo sostenible 2 – Hambre cero. https://vicepresidencia.gob.do/vicerdo/2018/02/22/gobierno-presenta-hoja-ruta-logro-del-ods2-hambre-cero-pais/

Partagez