FAO.org

Accueil > Renforcement des capacités > News list > Detail
Renforcement des capacités

Améliorer les pratiques de gestion des terres de l'Agence foncière agricole en Tunisie

20/02/2019

La FAO appuie la mise en œuvre des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans de nombreux pays à travers des projets et programmes comprenant une importante composante de renforcement des capacités.

En Tunisie, un projet Financé par la Direction du développement et de la coopération suisse vise plus particulièrement à améliorer les pratiques et les approches de gestion des terres de l'Agence foncière agricole (AFA). 

Participation active et amélioration continue

Sur base des résultats de l’évaluation des capacités menée au début du projet, l’approche de type participative a été retenue comme principal thème des activités planifiées.

Deux sessions de renforcement des capacités ont été co-organisées par la FAO et l’AFA, permettant à 65 membres du personnel technique de l’AFA venant de différentes régions de la Tunisie de partager leurs expériences et d’améliorer leurs pratiques de gestion des terres à la lumière des directives volontaires et des recommandations. À travers une série de sessions interactives se basant sur des cas concrets, les membres du personnel de l'AFA ont pu s’initier à de nouveaux outils et méthodologies participatifs pour améliorer leurs pratiques de gestion des terres, notamment à travers le renforcement du dialogue avec les bénéficiaires qui sont principalement des agriculteurs. Par exemple, une des sessions de formation a permis d’élaborer un guide adapté au contexte tunisien sur le Consentement Préalable, donné Librement et en Connaissance de Cause (CPLCC) qui vise à améliorer les pratiques des techniciens de l’AFA en favorisant une approche plus participative.

Au total, trois ateliers régionaux ont donné l’opportunité à de multiples acteurs de partager leurs défis quotidiens dans la gestion des terres. Par exemple, un exercice de travail en groupe a été organisé autour d’une analyse FFOM (ou SWOT en anglais) permettant au personnel de l'AFA d’identifier les Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces liées au remembrement agricole. L’analyse a montré la nécessité d’améliorer le système de collecte de données afin d’accroître la transparence et de rendre les informations pertinentes plus accessible au public. La participation active des membres de l'AFA à ces activités démontre leur volonté d’analyser leurs pratiques de travail en vue de les améliorer.

Enfin, une série de visites d’échange a été organisée pour le personnel de l’AFA pour leur permettre de s’inspirer de bonnes pratiques de planification du développement territorial issues d’autres contextes. Ces échanges d’expériences et de savoirs sont au cœur de l’amélioration continue, comme le souligne le dixième principe de mise en œuvre de VGGT.

Suivre l’impact des interventions de renforcement des capacités

Afin de comprendre l’impact des activités de renforcement des capacités, faisant suite à l’introduction des directives volontaires et des approches participatives, un questionnaire a été distribué aux participants au cours de la deuxième session de formation. Le questionnaire a permis aux participants d’évaluer leur utilisation des connaissances et à évaluer dans quelle mesure ils ont utilisé les nouvelles connaissances et approches. Les résultats ont montré que tous les participants avaient effectivement appliqué les connaissances acquises ou au moins réfléchi à l’utilisation des méthodologies participatives dès la première session de formation. Un participant a déclaré: « La formation a permis de mieux comprendre la relation entre les individus et leur environnement et l’importance d’adopter une approche participative. Il ne suffit pas de penser que vous comprenez l’autre ; vous devez écouter et vous efforcer d'établir un dialogue et une bonne communication avec l'agriculteur. » (technicien AFA - topographe).

Un grand nombre des participants a également déclaré que les nouvelles méthodes les ont non seulement aidé à optimiser leur interaction avec les bénéficiaires sur le terrain; mais aussi leur relation avec d'autres collègues et acteurs: «Après les sessions de formation, je vois que les approches participatives sont maintenant appliquées dans le travail quotidien de l'AFA. Nous sommes en train d’intégrer ces méthodologies à tous les niveaux de notre travail.»   (Technicien Principal - AFA).

L’importance des “agents du changement”

Les résultats des activités mises en œuvre devraient avoir un impact important, car les membres du personnel de l'AFA ont déjà commencé à améliorer leurs pratiques dans leurs interactions quotidiennes avec les bénéficiaires sur le terrain.

Cet accent mis sur le renforcement des capacités des «agents de changement», qui transforment les nouvelles connaissances en action, contribue à garantir que ces nouvelles approches et méthodologies soient appliquées et intégrées dans les procédures et pratiques - bien au-delà de de la durée des projets et programmes.

Pour plus d’information

Site de la FAO sur la Gouvernance foncière

Partagez