Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Parité hommes-femmes et équité dans les sociétés rurales

  1. Développement des capacités en matière de données non regroupées relatives au genre dans le cadre du développement rural et agricole
  2. Intégration des questions de parité hommes-femmes dans la planification agricole
  3. Mise en commun des connaissance et développement des capacités en vue de l’autonomisation des hommes et des femmes en zone rurale - le projet Dimitra
  4. Stages pratiques et école de terrain pour jeunes agriculteurs
  5. SEAGA - Analyse socio-économique selon le genre
  6. Concours de semences communautaires
  7. Yasarekomo: une expérience de la communication auprès des populations autochtones de la Bolivie sur la question du développement


Quel problème est abordé, et où?

Les connaissances et les informations sont indispensables pour que les populations puissent tirer profit des opportunités et des défis des changements sociaux, économiques et technologiques, y compris ceux qui aident à renforcer la productivité agricole, la sécurité alimentaire et les moyens d'existence ruraux. Pour qu'elles soient utiles, il faut toutefois pouvoir les transmettre correctement.

La communication à des fins de développement fait appel à divers médias et méthodes - médias populaires et regroupements sociaux traditionnels, radio rurale au service du développement communautaire, modules de formation vidéo et multimédia destinés aux agriculteurs et Internet pour relier chercheurs, éducateurs, vulgarisateurs et groupes de producteurs entre eux et avec les sources d'information mises en ligne dans le monde entier. Que les villages soient mis en contact du monde extérieur par le biais de télécommunications modernes, que leurs connaissances de la santé s'appuient sur des proverbes ou des chansons traditionnelles ou que les émissions de radio permettent d'introduire de meilleures techniques agricoles, les processus sont les mêmes: les êtres humains communiquent et apprennent les uns des autres.

L'utilisation systématique de la communication soutient les projets liés aux moyens d'existence et de développement de plusieurs manières. Elle laisse s'exprimer les acteurs concernés (populations rurales, spécialistes du développement, autorités locales, décideurs nationaux); encourage une meilleure acceptation des politiques; incite les populations à participer et agir; diffuse des informations sur les possibilités d'éducation et de formation; enfin, elle tient informée sur les nouvelles technologies. Les méthodes et outils de communication utilisés dans le cadre du développement aident à surmonter les obstacles de l'analphabétisme, de la langue, des différences culturelles et de l'isolement géographique. La communication est indispensable pour que les populations autochtones et les communautés rurales puissent améliorer leurs moyens d'existence. Les objectifs de développement ne seront atteints que si les connaissances et les informations sont mises en commun de manière efficace, et si les acteurs ruraux et les groupes ethniques participent activement aux processus de prise de décision et en font partie. Les systèmes de communication appuient les programmes de terrain en reliant les efforts de recherche, de formation, de vulgarisation et d'éducation. Ils doivent cependant refléter la diversité des conditions culturelles et des caractéristiques des audiences ciblées.

Comment?

"À Guaraní, notre village, la communication, c'est la vie; c'est l'essence même de notre existence. Nous communiquons pour préserver nos valeurs et maintenir leur usage dans une société en perpétuel changement. De plus, nous savons que la communication est la clé de toute forme de développement".

Pour le peuple Guaraní, les questions de développement sont au cœur de l'exercice souverain des droits des individus. C'est pourquoi la communication est extrêmement importante, raison pour laquelle ils entendent adopter un modèle alternatif qui combinera tous les systèmes et médias (audiovisuel, presse, radio etc.) pour être utile à leur peuple et sera totalement sous leur contrôle.

C'est dans cette perspective que nous avons entrepris les expériences de communication dans le cadre de la Unidad de Comunicación Guaraní. Cette publication, qui décrit ce processus expérimental, est intitulée YASAREKOMO, mot indigène pour despertar - se réveiller. Ce terme ne signifie pas 'se réveiller' dans le sens purement physique, mais se réfère plutôt à l'éveil de la conscience et à une nouvelle façon de penser pour affronter les défis du monde contemporain. Un autre point fort de notre expérience a été la participation des jeunes Guaraní, qui constituent la principale force de leur communauté.

A travers cette expérience, nous avons:

  1. identifié des domaines clés et échangé des expériences sur l'application de méthodes et de stratégies de communication relatives aux moyens d'existence durable;
  2. systématisé les méthodes et les outils permettant de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies de communication concernant les moyens d'existence durables en milieu rural qui peuvent être utilisées à divers niveaux;
  3. favorisé l'échange d'information et la collaboration sur ce thème entre des projets de développement, des institutions, des organisations, des centres de communication et des ONG par le biais de réseaux existants et de réseaux d'échange de pratiques; nous avons également assuré la promotion d'une plate-forme régionale et d'un plan d'action.

Et maintenant où ?

Les réseaux de communication, les ONG, les centres et universités en place peuvent aider à promouvoir les méthodes et les stratégies de communication efficaces et participatives en vue de soutenir des moyens d'existence durables. Des plates-formes de communication régionales ont été ainsi été mises en place établies en Amérique centrale et au Proche-Orient pour renforcer l'apprentissage collaboratif et le partage de l'expérience en matière de moyens d'existence et des méthodes de communication. Une nouvelle plate-forme de traitement de l'information sur la communication et les moyens d'existence durables bénéficie actuellement du soutien de la FAO, du FIDA, du CIDOB et du Forum permanent de l'ONU sur les populations autochtones (UNPFII). (http://www.comunicacionparaeldesarrollo.org)

Contactez notre équipe