Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Gestion des systèmes de production animale

  1. Bétail et Environnement
  2. Politiques d’élevage favorables aux pauvres


Protégeant l'intérêt des pauvres dans le développement de politiques d'élevage

Quel problème a été résolu, où?

Dans le domaine de l'élevage, la politique peut avoir un impacte considérable sur les moyens de subsistance des agriculteurs pauvres. La FAO, à travers son Initiative de Politiques d'Elevage en Faveur des Pauvres (PPLPI) a travaillé avec divers gouvernements d'états de l'Inde qui sont en train de faire une réforme du secteur de l'élevage, pour assurer que la réforme des services d'élevage ne discriminent pas les pauvres (plus avancée dans l'état de Andhra Pradesh). Autres exemples du travail de PPLPI incluent la politique de réforme du secteur porcin au Vietnam; l'harmonisation de la législation zoo sanitaire et des services d'élevage pour améliorer le commerce dans l'UEMOA; le développement de politiques pour le secteur des camélidés (tant domestique comme sauvage) au Pérou; et le développement de la politique de contrôle de la trypanosomiase et le développement de la politique du secteur laitier en Ouganda.

Comment?

Les politiques en relation avec le secteur de l'élevage peuvent inclure des subventions à la production et à l'exportation, l'organisation du marché domestique, le contrôle de mouvements, l'inspection sanitaire (par exemple, la structure régulatrice sous laquelle les services vétérinaires fonctionnent), l'interdiction de certaines pratiques de production, etc. Tout en connaissant ces instruments politiques, chaque intervention sera dépendante du contexte (thème, motivation pour le changement de politique, nature du procès politique interne). Cela fait difficile la généralisation et l'utilisation d'une perspective unique pour pouvoir assurer que les considérations en faveur des pauvres ne soient pas omises pendant la réforme de la politique d'élevage. L'initiative PPLPI de la FAO a aussi publié des études de cas, des documents de position et de travail, et a organisé des réunions pratiques pour discuter avec les responsables de la formulation de politiques. Les représentants de la FAO, spécialement celui de l'Inde, a été un point clef pour l'établissement d'un dialogue entre partenaires, tant au niveau national comme au niveau des états, à fin d'assurer que les perspectives en faveur des pauvres soient comprises.

Et maintenant où?

Où les autorités nationales soient en train de faire des réformes de la politique d'élevage, où les instruments régionaux qui régulent les aspects du commerce du bétail soient en train d'être revus.

Contactez notre équipe