Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Gestion des systèmes de production animale

  1. Bétail et Environnement
  2. Politiques d’élevage favorables aux pauvres


Identification et réduction des conséquences négatives liées aux systèmes d'élevage dans l'environnement

Quel problème est abordé, et où?

La FAO a développé une expérience considérable dans le traitement de problèmes environnementaux associés à l'élevage, incluant:

La dégradation des terrains arides et semi-arides en Afrique et Asie à cause d'un nombre complexe de facteurs qui incluent l'homme et son bétail, l'invasion des cultures dans les zones marginales et la collection de bois de feu. La possession de terres, l'installation sur les terres et les encouragements politiques qui affectent l'utilisation traditionnelle des terres et contribuent à la dégradation du sol dû à un pâturage excessif.

L'élevage suit la déforestation où le pâturage excessif pousse le restant des frontières des forêts tropicales. C'est le cas de l'Amérique Centrale et du Sud, et de façon limitée en Afrique Centrale et le Sud-est de l'Asie. Politiques aidant à promouvoir l'utilisation du pâturage excessif pour obtenir des titres de terres ainsi que les encouragements fiscaux promouvant le pâturage excessif et l'élimination à grande échelle des bois. Des pertes signifiantes de la biodiversité et les émissions de gaz sont associées à cette déforestation.

Dans certaines parties d'Europe et des Etats Unis, et dans les zones densément peuplées de l'Asie de l'Est, la production de résidus dérivés des animaux peut excéder la capacité d'absorption des sols et de l'eau. L'importation continue de nutriments a comme conséquence la sursaturation en nutriments ayant des implications négatives sur l'environnement, incluant la perte de la biodiversité, la pollution des eaux souterraines et la pollution de la terre.

Dans beaucoup des terres élevées des tropiques, les hautes densités de population humaine vivent traditionnellement basées sur des systèmes de production mixtes et complexes. Les pressions continues posées par la population humaine ont par conséquent poussé à la réduction de la taille des fermes. L'élevage, généralement les grands ruminants, ne peuvent plus être maintenus dans ces fermes. L'équilibre entre les nutriments et le potentiel de la ferme est en déficit, réduisant l'investissement puisque les ressources naturelles se dégradent.

Surtout dans les pays en voie de développement, les abattoirs émettent des grandes quantités de déchets dans l'environnement qui polluent les terres et les surfaces et en même temps ils génèrent des risques à la santé humaine. Dû au manque d'infrastructure, les abattoirs existent en général dans des contextes urbains où la décharge de sang, abats et autres produits de déchet ne sont pas contrôlés.

Comment?

Les interventions pratiques de la FAO dans ce domaine incluent la collecte de données et la mise en pratique de projets. Des exemples illustrant ces activités so

  • Gestion intégrée de résidus d'origine animale dans le comté de Wannian, province de Jiangxi, Chine, avec pour but le développement d'une production porcine en accord avec l'environnement
  • Projets régionaux financés par le FMAM en Asie de l'Est pour réduire la contamination provoquée par le manque de nutriments et par la présence de résidus de productions porcines et aviaires dans les eaux côtières
  • Promotion de contrats avec des fermes en accord avec l'environnement dans le cas des productions laitières et aviaires en Inde
  • Développement d'options politiques pour gérer les interactions entre la faune sauvage et le bétail en Tanzanie (connaissant la concurrence pour les ressources, la planification de l'usage de la terre et les réservoirs de maladies existant dans la faune sauvage)

Et maintenant où?

Les éléments environnementaux devront être adressés là où il existe une intensification de la production de l'élevage, ou bien quand des changements dans les pratiques de production soient appliqués.

Contactez notre équipe