Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Moyens d’existence en milieu rural et sécurité alimentaire

  1. Stages pratiques pour agriculteurs
  2. Micro-jardins
  3. Diversification des moyens d’existence and développement des entreprises: amélioration des moyens d’existence des petits exploitants
  4. Programme d’appui aux moyens d’existence: intégrer les approches axées sur les moyens d’existence et l’être humain dans les activités de la FAO
  5. Introduire l’approche axée sur les moyens d’existence en cas de crise


Quel problème est abordé, et où?

Au lendemain des crises, notamment lorsqu'elles sont soudaines, la majeure partie des efforts nationaux et internationaux vise à sauver des vies humaines. Les activités de secours indispensables mises en place sur le court terme doivent toutefois être suivies de programmes de réhabilitation tout aussi importants afin de soutenir les stratégies à plus long terme relatives aux moyens d'existence. Concernée par cette question, la FAO, dans le Cadre stratégique dernièrement publié, affirme de manière explicite que son objectif serait de "contribuer aux interventions d'urgence facilitant la transition entre l'aide et le relèvement des secteurs alimentaires et agricoles". Pour cela, la FAO a commencé à adopter l'approche axée sur les moyens d'existence durable (SLA) comme l'une des stratégies susceptibles de guider les efforts déployés lors de crises.

Comment?

Jusqu'à maintenant, l'approche des moyens d'existence a été utilisée à diverses étapes du cycle d'intervention en cas d'urgence:

  • missions d'évaluation rapide des moyens d'existence,
  • appui à la stratégie nationale de reconstruction des moyens d'existence,
  • ateliers de planification et de développement des capacités,
  • renforcement de la confiance des donateurs,
  • élaboration de profils et de projets d'intervention.

L'exemple du Pakistan:

  • Au lendemain du séisme qui a frappé le nord du Pakistan en octobre 2005, la FAO a déployé une équipe d'évaluation rapide des moyens d'existence en novembre. L'évaluation a permis de se rendre compte non seulement des dégâts, mai aussi de l'incidence de la catastrophe sur la vie de la population.
  • Plusieurs ateliers de formation et de planification avec des acteurs nationaux et internationaux ont été ensuite organisés par un conseiller spécialisé dans les moyens d'existence en fonction des résultats de l'évaluation. Ces ateliers avaient pour objectif d'élaborer une stratégie nationale de reconstruction des moyens d'existence à plus long terme et de promouvoir la collaboration entre secteurs et institutions.
  • La stratégie des moyens d'existence recommandée par le Premier ministre a été récemment mise en œuvre par le gouvernement du Pakistan et s'étendra sur trois ans (6,5 millions de dollars E.U.). La stratégie vise à reconstituer les moyens d'existence des victimes du tremblement de terre et est entièrement prise en charge par les communautés elles-mêmes par le biais d'un système de Plans communautaires de reconstruction des moyens d'existence (CLRP). Ces plans sont ensuite consolidés à l'échelle des districts et des provinces, puis au niveau national. Un Fonds national d'investissement communautaire a été créé pour répondre aux besoins identifiés par les populations concernées.

Comme le montre l'exemple du Pakistan, les avantages de l'approche des moyens d'existence en vue de l'élaboration de la stratégie sont multiples:

  • elle offre un cadre global: l'information est recueillie dans chaque communauté et l'intervention est conçue en tenant compte des priorités des bénéficiaires, ce qui permet de mieux cibler les groupes à qui elle est destinée;
  • elle fournit un mécanisme axé sur la demande: comme il a été mentionné précédemment, la répartition du Fonds sera déterminée en fonction des CLRP;
  • elle comble le fossé entre les interventions à court terme et les besoins à long terme: la stratégie prend en compte les activités qui ont été réalisées dans les zones touchées afin de rétablir des moyens de subsistance à court terme. Son objectif est de continuer à travailler sur la base de ces activités et de les consolider.

Le processus permet également d'identifier des forces et de tirer des enseignements. Le soutien de la FAO a été coordonné par le conseiller spécialisé en matière de moyens d'existence rattaché au Groupe de coordination des mesures d'urgence qui travaille en étroite collaboration avec le gouvernement pakistanais en vue d'élaborer la stratégie. Ce processus a été essentiel pour que le gouvernement s'approprie pleinement cette stratégie.

Et maintenant où ?

Le même processus a été suivi en Indonésie après le séisme de Yogyakarta et est aujourd'hui mis en œuvre aux Philippines. La FAO se fonde sur les expériences antérieures pour mettre actuellement au point un Système intégré de l'approche axée sur les moyens d'existence qui traitera de la séquence entière de l'évaluation. Les versions ultérieures intégreront les enseignements tirés des nouvelles expériences acquises sur le terrain.

Contactez notre équipe