Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
 

Capitaliser et partager les savoirs en matière de sécurité alimentaire
et d’autonomisation des populations rurales

Historique

 

Le sous-programme « Gestion des connaissances et genre » fait partie du programme multilatéral de la coopération belge avec la FAO.

 

Programmation 2008-2011

Pendant cette période le programme a inclus quatre composantes :

  • Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire
  • Centre d’apprentissage de finance rurale
  • Dimitra
  • Hortivar

 

 

Programmation 2012-2015

  • Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire
  • Centre d’apprentissage de finance rurale
  • Dimitra

 

La composante Hortivar est passée dans le sous-programme « Horticulture urbaine et périurbaine » www.fao.org/ag/agp/greenercities/fr/index.html

 

Présentation

 

Le programme repose sur trois piliers: 
Le renforcement des capacités, la gestion des connaissances et le genre.

Le Programme a été conçu à partir des acquis des projets et programme qui génèrent des bonnes pratiques. Ces acquis ont été regroupés en trois grands thèmes : la gestion des intrants agricoles, les innovations agricoles ainsi que l’information et la communication en milieu rural. Ces bonnes pratiques sont échangées aux niveaux local, national, régional et finalement international. Selon les thèmes, les bonnes pratiques suivantes ont été travaillées avec les partenaires du Programme à la lumière du genre et de la capitalisation d’expériences.

 

 

Tous ces thèmes qui débouchent sur des bonnes pratiques sont revus dans une perspective de parité hommes-femmes. Une méthodologie d’analyse est proposée en accompagnement d’une activité de recherche-action afin de « genrer » la pratique. Le renforcement des capacités intervient aussi dans la manière de communiquer le genre, de l’intégrer dans une action de développement, de contribuer à l’autonomisation des populations rurales, en particulier les femmes. Ce processus est accompagné par un renforcement du partage des connaissances afin de documenter les expériences, de les échanger et les diffuser. La démarche conduit à la mise en lumière des bonnes pratiques et à leur adoption. 

Synergies avec d'autres programmes FAO

 

Le programme Gestion des connaissances et genre travaille en coopération avec d’autres programmes de la FAO qui ont les points communs suivants:

  • La sécurité alimentaire
  • Une présence en Afrique de l’Ouest
  • Le travail avec les populations rurales et les organisations paysannes
  • La capitalisation des bonnes pratiques
  • L’intégration du genre

 

Tous ces projets et programmes peuvent bénéficier des méthodologies et outils développés par Gestion des connaissances et genre.

  • Intensification de l’agriculture par le renforcement des boutiques d’intrants coopératives, au Niger, financé par plusieurs donateurs - www.iarbic.net
  • Project Fourniture d'intrants aux populations vulnérables dans le cadre de l'initiative contre la flambée des prix des denrées alimentaires (ISFP) au Niger, mis en place par les urgences, financé par l’Union européenne
  • Programme Italien pour la Sécurité Alimentaire en Afrique de l'Ouest
    www.youtube.com/user/fscapisa/videos/
  • Horticulture urbaine et périurbaine
    www.fao.org/ag/agp/greenercities/, financé en partie par la Belgique
  • Programme de Gestion Intégrée de la Production et des Déprédateurs des cultures (GIPD)
    www.fao.org/fileadmin/templates/agphome/documents/IPM/IPPM_West_Africa.pdf
  • Amélioration de la Production de riz en Afrique de l’Ouest en Réponse à la Flambée des Prix des denrées Alimentaires, financé par l’Espagne
  • Initiative Eau pour Afrique, financée par l’Espagne