FAO.org

Accueil > Comité des produits > Groupes intergouvernementaux
Comité des produits

Groupes intergouvernementaux

Les groupes intergouvernementaux subsidiaires du Comité des produits ont pour mission d'examiner plus spécifiquement des questions relatives aux échanges de certains produits. Initialement chargés d'examiner des problèmes de distribution, ils se sont progressivement intéressés à de nouvelles problématiques, comme l'écoulement des excédents et les fortes fluctuations de prix, pour tenir compte de l'évolution des marchés et des facteurs institutionnels ayant une incidence sur les produits.

Les pays producteurs et consommateurs participent aux rencontres des groupes intergouvernementaux à des fins de consultation intergouvernementale et d'échange concernant les tendances de la production, la consommation, le commerce et les prix des produits de base et procèdent notamment à une évaluation régulière de la situation des marchés mondiaux et des perspectives à court terme. Les groupes intergouvernementaux examinent les modifications apportées aux politiques et leurs effets eu égard à la situation courante des marchés et aux prévisions.

Des manifestations parallèles techniques sont également organisées conjointement avec ces groupes pour faciliter le dialogue entre les délégués présents aux sessions du Comité des produits, les responsables politiques internationaux et le secteur privé.

Participation aux sessions

Les sessions des groupes intergouvernementaux sont ouvertes uniquement aux délégués et observateurs officiels – désignés par un État Membre de la FAO ou par un membre associé. Les délégations d'États membres d'une autre organisation du système des Nations Unies qui ne sont ni membres de la FAO, ni membres associés peuvent également assister aux sessions en qualité d'observateur.

Comment devenir délégué ou observateur au sein d'un groupe intergouvernemental?

Comment devenir délégué ou observateur au sein d'un groupe intergouvernemental?


Les sessions des groupes intergouvernementaux sont ouvertes uniquement aux délégués et observateurs officiels. Le terme «délégué» renvoie aux personnes qu'un État Membre de la FAO ou un membre associé désigne pour assister à une session. Il peut donc s'agir des délégués en tant que tels, de suppléants, d'adjoints ou de conseillers.

La délégation d'un pays qui, n'étant pas un État Membre ou un membre associé de la FAO, est membre de l'Organisation des Nations Unies ou de l'une quelconque de ses institutions spécialisées peut demander à assister aux sessions de la FAO en qualité d'observateur.

Dans la mesure du possible, les pouvoirs des délégués, suppléants, adjoints et conseillers, et des représentants des organisations internationales participantes, sont déposés auprès du Directeur général. Les pouvoirs des délégués, suppléants, adjoints et conseillers sont conférés par le chef de l'État, le chef du gouvernement, le ministre des affaires étrangères ou le ministre intéressé, ou en leur nom. Tout représentant permanent auprès de l'Organisation est dispensé de présenter des pouvoirs spéciaux, si la lettre l'accréditant auprès de l'Organisation stipule qu'il est habilité à représenter son gouvernement aux sessions de la Conférence, étant entendu que cela n'empêchera pas ledit gouvernement d'accréditer un autre délégué ou plusieurs autres délégués.