FAO.org

Accueil > Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Thèmes > Changement climatique

Changement climatique

Le changement climatique constitue une menace majeure pour la sécurité alimentaire, le développement durable et l’élimination de la pauvreté. Il risque de réduire la productivité agricole, la stabilité et les revenus dans de nombreuses régions du monde et constitue un facteur supplémentaire de stress et de risque dans les zones qui affichent déjà des taux d’insécurité alimentaire élevés. Les systèmes de production et les ressources génétiques dont ils sont tributaires sont gravement menacés. L’évolution du climat pourrait avoir une incidence sur la répartition des espèces, la taille des populations, leur comportement et leurs cycles de vie. La perturbation probable des dynamiques et des équilibres écologiques pourrait se traduire par un décalage entre le cycle de vie des pollinisateurs et la période de floraison des plantes cultivées, une introduction facilitée des espèces exotiques envahissantes et l’instauration de conditions plus favorables aux organismes nuisibles et aux parasites.

La conservation et l’utilisation d’une grande variété de ressources génétiques dans l’agriculture sont des éléments essentiels des stratégies d’adaptation au changement climatique. L’importance considérable que revêtent aujourd’hui, et revêtiront à l’avenir, les forêts et les écosystèmes aquatiques du point de vue de l’atténuation du changement climatique est largement reconnue. Pourtant, le rôle des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture, en particulier pour ce qui est de l’adaptation, ne reçoit pas toute l’attention qu’il mérite.

Les ressources génétiques sont un élément de la solution

La grande diversité des ressources génétiques, qui peut parfois sembler superflue, devient cependant importante dès lors que des changements surviennent au niveau de l’environnement. Cette redondance permet d’assurer le bon fonctionnement de l’écosystème et le maintien des services écosystémiques dans la mesure où les différents génotypes jouent des rôles légèrement différents et occupent des niches écologiques distinctes. La diversité des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture est donc essentielle au maintien et au renforcement de l’efficacité et de la résilience des écosystèmes agricoles.

Les nombreuses variétés végétales et races animales dont dépend la sécurité alimentaire et nutritionnelle mondiale devront s’adapter au changement climatique. La diversité génétique est à l’origine des différentes caractéristiques qui permettent aux plantes et aux animaux de remplir des rôles distincts dans l’environnement. S’agissant des végétaux, certaines de ces caractéristiques, telles que la durée des périodes de végétation, la sensibilité aux intrants (engrais, eau) et la résistance aux organismes nuisibles, aux maladies et à la sécheresse, sont fortement influencées par les gènes.

La sélection et la reproduction peuvent permettre de créer des organismes dotés de caractéristiques particulières, propres à assurer un bon rendement dans des conditions spécifiques. Les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs, les aquaculteurs et les gestionnaires forestiers pourront ainsi réduire leur vulnérabilité aux risques qui sont associés au climat. Cependant, l’adoption de ces races ou variétés ne diminue pas pour autant l’importance de la conservation et de l’utilisation d’une grande variété de ressources génétiques.

Pour leur production agricole et leur sécurité alimentaire, la plupart des pays ont besoin d’accéder à des ressources génétiques détenues ailleurs. Concernant l’utilisation des ressources génétiques, les pays doivent donc être considérés comme interdépendants. Les défis associés au changement climatique risquent d’accroître cette interdépendance et de donner lieu à une intensification des échanges internationaux de ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

À sa douzième session ordinaire, tenue en 2009, la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture a reconnu la nécessité d’inclure la question du changement climatique dans son Programme de travail pluriannuel. Afin de dresser un bilan des connaissances relatives à l’incidence du changement climatique sur les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture et d’analyser le rôle possible de ces ressources dans l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, la Commission a demandé à la FAO de préparer une étude de cadrage sur le changement climatique et les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture. Cette étude a consisté en un certain nombre d’analyses sectorielles (Études de référence no 53, 54, 55, 56, 57 et 60). 

À sa seizième session ordinaire, tenue en 2017, la Commission a intégré son Programme de travail sur le changement climatique et les ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans son Programme de travail pluriannuel. Les travaux sur le changement climatique ont deux objectifs:

  • faire comprendre le rôle et l’importance des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans la sécurité alimentaire et la nutrition, ainsi que dans le fonctionnement des écosystèmes et la résilience des systèmes, compte tenu du changement climatique;
  • fournir des informations techniques permettant aux pays de comprendre le rôle des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, le cas échéant.

Le programme de travail de la Commission est sans préjudice des travaux menés au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) pour agir face au changement climatique et ne contient pas de recommandations à caractère normatif.