FAO.org

Accueil > Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Thèmes > Micro-organismes et invertébrés

Micro-organismes et invertébrés

Les micro-organismes et les invertébrés constituent le groupe d’espèces qui compte le plus grand nombre de représentants sur la planète. Les invertébrés sont un groupe extrêmement hétérogène, qui englobe aussi bien les minuscules insectes que les calamars géants et représente plus de 95 pour cent du règne animal. On entend par «micro-organismes» les nombreux et divers organismes qui sont invisibles à l’œil nu. Ces deux groupes sont vitaux pour l’alimentation et l’agriculture.

Différentes catégories de micro-organismes créent des relations symbiotiques qui comportent des avantages mutuels avec des végétaux cultivés (colonisation des racines et absorption améliorée des nutriments, par exemple) ou des animaux (installation dans la panse d’animaux comme les bovins, les ovins et les caprins et aide à la digestion des aliments fibreux, par exemple). Par ailleurs, les micro‑organismes fournissent de précieux services dans le domaine de la transformation des aliments: les levures et les bactéries permettent notamment de produire du pain, du yaourt, etc. Les invertébrés pollinisateurs, principalement les abeilles, sont essentiels à de nombreux végétaux cultivés. Les micro-organismes et les invertébrés jouent un rôle crucial en tant qu’agents de lutte biologique et sont indispensables au cycle nutritif, ainsi qu’à la décomposition et au recyclage de la matière organique dans le sol.

Malheureusement, alors même que les scientifiques découvrent les nombreux rôles et valeurs des micro-organismes et des invertébrés, cette diversité est déjà en phase d’érosion ou de disparition. Les conversions de terres et la perte d’habitat qui en résulte, l’emploi de pesticides et d’engrais, le changement climatique et la recrudescence des espèces exotiques envahissantes ont tous contribué à rompre l’équilibre des écosystèmes et ont nui aux précieux services écosystémiques fournis par les micro-organismes et les invertébrés.

La FAO réalise depuis longtemps des travaux techniques sur le rôle des micro‑organismes et des invertébrés dans l’alimentation et l’agriculture, notamment dans la lutte intégrée contre les organismes nuisibles. En outre, elle facilite et coordonne deux initiatives mondiales menées dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique sur le terrain: l’Initiative internationale pour la conservation et l’utilisation durable des pollinisateurs et l’Initiative internationale pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique des sols. De nombreuses organisations partenaires collaborent avec la FAO à ces importantes initiatives.

En 2019, à sa dix-septième session ordinaire, la Commission a adopté un plan de travail concernant la conservation et l’utilisation durable des ressources génétiques des micro-organismes et des invertébrés pour l’alimentation et l’agriculture. Elle est convenue de se pencher sur les catégories d’invertébrés et/ou de micro-organismes ci-dessous, qui reposent sur des critères fonctionnels:

  • Dix-huitième session: a) les pollinisateurs, y compris les abeilles domestiques, et b) les agents de lutte biologique et les biostimulants
  • Dix-neuvième session: a) les micro-organismes et les invertébrés des sols, en particulier ceux qui participent à la bioremédiation et au cycle nutritif, et b) les micro-organismes qui interviennent dans la digestion des ruminants
  • Vingtième session: a) les champignons comestibles et les invertébrés utilisés comme composés alimentaires dans l’alimentation humaine/animale et b) les micro-organismes employés dans la transformation alimentaire et les processus agroindustriels