FAO.org

Home > Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la région occidentale > Nouvelles > Detail
Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la région occidentale

Essai des drones dans les opérations de lutte antiacridienne

14/03/2018

 

La Commission de Lutte contre le Criquet Pèlerin dans la Région Occidentale (CLCPRO) a organisé en Mauritanie du 05 au 09 mars 2018 des essais sur l’utilisation des drones civiles à voilure fixe et rotative dans les opérations de lutte antiacridienne en collaboration avec le Centre national de lutte antiacridienne mauritanien (CNLA), les forces aériennes mauritaniennes, le Service de l’information acridienne au niveau du siège de la FAO à Rome (DLIS –Desert Locust Information Service), la Commission de Lutte contre le Criquet Pèlerin dans la Région Centrale (CRC –Commission for Controlling the Desert Locust in the Central Region), ainsi que la fondation HEMAV à travers sa compagnie qui a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt sur ces essais publié par la FAO. L’exercice représente l’aboutissement de deux années de préparation. En effet, il s’agit d’un projet innovant et avant-gardiste dans la région et en Afrique avec de multiples défis technologiques à relever. Il fallait donc étudier et préparer les divers aspects techniques, organisationnels et logistiques pour le bon déroulement de ces essais.

Les différentes étapes de ces essais se sont déroulées durant cinq jours à 165 km au Nord-Est de la capitale, Nouakchott, dans la zone de Benichab qui est l’un des habitats naturels du Criquet pèlerin en Mauritanie.

Ces essais sur le terrain ont permis de tester l’adaptabilité des drones aux conditions réelles de la lutte antiacridienne, à savoir : robustesse, portée de la communication avec le drone, superficie de la zone pouvant être couverte, autonomie des batteries, qualité des données collectées par les capteurs et simplicité de maintenance et d’utilisation lors des prospections acridiennes.

A l’issue de ces essais et suite aux résultats obtenus, il a été confirmé que l’utilisation des drones dans les opérations de lutte antiacridienne pourrait améliorer davantage leurs performances si des améliorations sont apportées, notamment pour ce qui concerne l’autonomie et le chargement des batteries, l’amélioration et la simplification des commandes d’utilisation ainsi que l’analyse des données collectées. Une expérimentation similaire sera organisée dans les mois à venir pour évaluer les améliorations qui auront alors été apportées aux drones.