FAO.org

Accueil > Changement climatique > Ressources > Infographies > Brochures infographiques
Changement climatique



The adverse effects of climate change and the unprecedented natural resource depletion pose serious threats to food security and nutrition, especially for small-scale food producers. Rural women have more limited access to productive resources, services, education and employment opportunities while experiencing, excessive workloads and limited decision-making power. Climate change impacts women and men differently.
 

This infographic booklet shows what the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO), through both the REDD+/National Forest Monitoring teams and Mitigating Agriculture GHG Emissions Towards Wider Opportunities (MAGHG-2) project under the Mitigation of Climate Change in Agriculture (MICCA) Programme, provides to its member countries regarding the Measurement, Reporting and Verification (MRV) framework. It also presents experiences on the ground with examples from activities in Africa, Asia and Latin America and the Caribbean, and highlights useful resources.

Les effets de l'augmentation de la variabilité du climat ainsi que du nombre et de l'intensité des évènements météorologiques mettent en danger l'agriculture, les moyens d'existence et les infrastructures. Les agriculteurs, les pasteurs, les pêcheurs et les forestiers communautaires dépendent d'activités qui sont intimement et inextricablement liées au climat. Ce sont les personnes les plus touchées par le changement climatique, et pourtant elles sont les moins en mesure d'y faire face.

L'utilisation croissante des énergies fossiles dans l'agriculture conduit à une hausse des émissions de GES d'origine agricole, qui influencent à leur tour la production agricole. Dans le même temps, l'accès à l'énergie moderne est insuffisant dans de nombreux pays en développement. La FAO à travers son Programme sur les aliments énergétiquement intelligents pour les populations et le climat (en anglais ESF) aide les pays à promouvoir les systèmes agroalimentaires intelligents en matière d'énergie, qui stimulent la croissance agricole et le développement rural.

Les changements climatiques font peser une menace croissante sur le secteur des pêches et de l'aquaculture. Les effets négatifs sont déjà ressentis et ils ne feront que s'aggraver au cours du temps. Cette brochure infographique vise à donner un aperçu clair de l'action que mène la FAO pour répondre à cette menace et aux répercussions négatives sur la production et les moyens d'existence de tous ceux qui dépendent des pêches et de l'aquaculture.

Lorsqu’elles sont gérées dans une optique durable, les forêts peuvent renforcer la résilience des communautés en fournissant des services économiques, sociaux et environnementaux fondamentaux, tels que l’alimentation, le bois-énergie, le logement, le fourrage et les fibres ainsi que les revenus et l'emploi, et la conservation de la biodiversité. À travers les activités de Réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+), les forêts contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à accroître les stocks de carbone, tout en concourant au développement durable.

Lors de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21) en décembre 2015, 195 pays ont adopté le tout premier accord international et universel sur le climat qui définit au niveau mondial un plan d'action limitant l'augmentation du réchauffement climatique en dessous de 2°C. L'agriculture, l'élevage, la pêche et la foresterie durables peuvent permettre aux pays d'identifier des opportunités de réduction d'émissions de gaz à effet de serre tout en se rapprochant des objectifs qu'ils se sont fixés en matière de sécurité alimentaire, de résilience et de développement rural.

Les changements climatiques ont sur l'élevage non seulement un impact direct (par exemple, avec le stress thermique et l'augmentation de la morbidité et de la mortalité) mais aussi un impact indirect (par exemple, au niveau de la qualité et la disponibilité des aliments et des fourrages, et au niveau des maladies animales). Dans le même temps, le secteur de l'élevage contribue de manière significative aux changements climatiques. En effet, 14,5 pour cent des gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique proviennent des chaînes d'approvisionnement de l'élevage.

Les changements climatiques constituent une menace croissante sur les secteurs de l'agriculture: les cultures, l'élevage, la foresterie et les pêches. Les effets négatifs sur la production agricole et sur les moyens de subsistance des agriculteurs, des forestiers et des pêcheurs se font déjà ressentir dans de nombreuses régions. Ils ne feront qu'empirer au cours du temps. Cette brochure infographique vise à donner un aperçu clair de l'action que mène la FAO pour répondre à cette menace et soutenir la production agricole durable ainsi que les moyens d'existence des agriculteurs, des forestiers et des pêcheurs.

Dans le cadre de son objectif stratégique visant à accroître la résilience des moyens d'existence face aux menaces et aux crises, la FAO travaille avec les pays membres pour améliorer et harmoniser l'évaluation des dommages et des pertes causés par les catastrophes sur les cultures, l'élevage, les pêches, l'aquaculture et la foresterie, ainsi que le suivi et l'évaluation des bonnes pratiques agricoles de RRC/GRC et d'ACC.

Les sols constituent le plus grand réservoir de carbone terrestre. Lorsque les ressources en sols sont gérés selon des techniques de Gestion durable des sols (GDS, en anglais SSM), ils peuvent jouer un rôle important en matière d'adaptation aux changements climatiques et d'atténuation de leurs effets, et ont le potentiel d'améliorer la fourniture de services écosystémiques à travers le stockage du carbone (séquestration du carbone) et la diminution des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Avec l'adoption du nouveau Programme de développement durable à l'horizon 2030, les pays ont renouvelé leur engagement visant à combattre la pauvreté, la faim et la malnutrition, en reconnaissant que répondre aux changements climatiques est essentiel pour sortir de la pauvreté. La cible 1.5 de l'ODD 1 (éliminer la pauvreté) accorde une attention particulière à ce que les populations rurales pauvres puissent jouir de moyens d'existence résilients et à la réduction de leur exposition et de leur vulnérabilité aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles.