FAO.org

Accueil > L'agriculture intelligente face au climat > Connaissances > Pratiques > Gestion proactive de la sécheresse
L'agriculture intelligente face au climat

Gestion proactive de la sécheresse

La sécheresse est un phénomène naturel et complexe qui affecte tous les climats. Les impacts socio-économiques de la sécheresse varient en fonction de plusieurs facteurs et conditions. La sécheresse touche le secteur agricole en première ligne et plus fortement. Les impacts directs de la sécheresse comprennent:

  • réduction de la productivité des terres cultivées, des pâturages et des forêts ;
  • réduction du niveau d'eau ;
  • augmentation des risques d'incendie;
  • diminution de la production d'énergie;
  • réduction des revenus reliés au tourisme et les possibilités de loisirs;
  • l'augmentation du taux de mortalité du bétail et de la faune;
  • l'augmentation de la dégradation des terres; et
  • dommages à la faune, aux forêts et aux habitats aquatiques.

Généralement une réduction de la production agricole affecte la vie des populations locales causant la diminution des revenus pour les agriculteurs, la faim et la famine de masse, l’augmentation des prix alimentaires, le chômage, et la migration. La réponse à la sécheresse après que les impacts se sont fait sentir est communément appelé ‘la gestion de crise’. Souvent celle-ci arrive trop tard, et est mal coordonnée et inefficace.

Actuellement, il existe de plus en plus de preuves que la fréquence et l'étendue de la sécheresse est en augmentation en raison du réchauffement climatique. La FAO, conjointement avec l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la Convention contre la désertification (UNCCD) et d'autres partenaires, aide les pays à mettre en place des politiques nationales de sécheresse bien coordonnées et à la mise en œuvre des plans d'action associés. Ceux-ci comprennent améliorer la résilience des secteurs vulnérables et planifier des interventions d'urgence alignés audéveloppement à long terme. Cela implique une surveillance et des systèmes d'alerte précoce efficaces pour fournir rapidement l’information aux décideurs. Les actions nationales pour se preparer à la sécheresse comprennent aussi des évaluations d'impact, des mesures de gestion des risques pro-actifves, et des plans de préparation qui intègrent des programmes d'intervention d'urgence.

Les projets comprennent l'expansion à plus grande échelle des pratiques agricoles intelligentes face au climat au niveau des paysages sujets à la sécheresse et des incitations en faveur de l'AIC aux niveaux national et sous-national.

L'approche politique de la sécheresse - C'est une méthodologie, une structure et un procédé qui permet de préparer les épisodes de sécheresse et dont les caractéristiques inhérentes sont les suivantes:

  • intégration, à travers une planification conjointe des secteurs concernés
  • décentralisation, planification et mise en œuvre participatives
  • synergie entre le développement à long terme et la réponse d'urgence à court terme à la sécheresse
  • hiérarchisation des mesures d'atténuation et d'intervention
  • actions et mesures, prévues dans le temps, à court et à moyen terme, spécifiques à un lieu géographique, avant, pendant et après les épisodes de sécheresse
  • adaptation au changement climatique à travers le renforcement de la résilience
  • durabilité de la protection des ressources naturelles et de l'environnement
  • appui sur ce qui existe déjà, en utilisant les outils et pratiques pertinents déjà en place dans les différents sous-secteurs (cultures, terres, eau, production animale, pêche, foresterie, etc.)