FAO.org

Accueil > L'agriculture intelligente face au climat > Sur le terrain > Afrique > Afrique de l'Est
L'agriculture intelligente face au climat

Afrique de l'Est

Le Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA) a réalisé deux projets pilotes en Afrique de l'Est qui prouvent que des pratiques agricoles intelligentes face au climat peuvent atténuer les effets du changement climatique, améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs et rendre les communautés locales plus aptes à s'adapter au changement climatique.

République-Unie de Tanzanie

Dans les Montagnes Uluguru de la République-Unie de Tanzanie, le projet pilote MICCA a été mené dans le cadre du projet HICAP de Care International (Hillside conservation agriculture project), dans lequel les pratiques de conservation et labour minimum des sols ont été intégrées à la bonne gestion agricole des petites exploitations en tant que solutions intelligentes face au climat. Les activités du projet MICCAont été développées sur une superficie de 17 000 ha et ont impliqué près de 4000 ménages. Le projet a contribué à augmenter l'utilisation des pratiques d'agriculture de conservation et à combiner ces pratiques avec l'agroforesterie, la conservation des eaux et des sols, et l’installation de fours améliorés.

Kenya

Au Kenya, l'équipe du projet pilote MICCA a travaillé avec les petits producteurs laitiers dans la vallée du Rift. Le projet pilote a été entrepris dans le cadre du Projet de développement de la production laitière d'Afrique de l'Est (EADD) dont l'objectif est d'améliorer la rentabilité de la production et de la commercialisation du lait de 179 000 petites exploitations agricoles.

En étroite collaboration avec le Centre mondial d'agroforesterie (ICRAF), le projet MICCA et les petits producteurs laitiers ont utilisé les analyses du cycle de vie avec d'autres approches afin de tester des techniques alternatives qui permettent d'améliorer la productivité et de réduire les gaz à effet de serre issus du système intégré de production laitière. Pour aider les éleveurs bovins à pratiquer un élevage intelligent face au climat et pour améliorer l'équilibre global des gaz à effet de serre des systèmes agricoles, le projet a examiné tous les moyens d'améliorer la production fourragère, les systèmes de gestion du fumier et de d'élevage produisant ainsi des engrais et du biogaz afin deréduire les émissions de GES issues des systèmes agricoles.