FAO.org

Accueil > L'agriculture intelligente face au climat > Sur le terrain > Europe et Asie Centrale
L'agriculture intelligente face au climat

Europe et Asie Centrale

Beaucoup de pays de la région, en particulier en Asie centrale, sont confrontés à une  dégradation des terres exacerbée par les changements climatiques avec des sécheresses de plus en plus fréquentes et sévères (FAO 2012). La FAO apporte son soutien aux pays membres de la région pour limiter et arrêter la dégradation des sols et pour stabiliser et augmenter la production agricole par l'adoption de pratiques de gestion des terres durables et intelligentes face au climat.

Kazakhstan, République du Kirghizistan, Tadjikistan, Turquie et Turkménistan - Un projet régional traitant des problèmes de dégradation et de salinisation des sols grâce à une gestion durable des terres et des pratiques intelligentes face au climat a été récemment approuvé par le FEM. Le projet aidera le Kazakhstan, la République du Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et la Turquie. Lire l'article de la FAO.

Turquie

Dans la province de Konya, en Turquie, un projet financé par le FEM sur la "gestion durable des terres et l'agriculture intelligente face au climat" a démarré. Il apportera son soutien à la réhabilitation des sols dégradés et à l'amélioration de la productivité agricole à travers les pratiques de l'AIC, et l'introduction de technologies à faible émissions de carbone.

République du Kirghizistan

Dans la République kirghize, la FAO est en charge du projet financé par le FEM intitulé "Gestion durable des forêts montagneuses et des ressources des terres sous les conditions du changement climatique". Ce projet fait la promotion des pratiques de gestion intelligentes face au climat, qui aident à restaurer les sols dégradés, à accroître le potentiel de séquestration du carbone des forêts, et à améliorer la résilience des systèmes de production forestière, pastorale et agricole au changement climatique. L'agroforesterie et la gestion durable des forêts (GDF) sont largement promues. Ce dernier profite des conclusions et des réalisations du projet achevé de la FAO sur la GDF