FAO.org

Accueil > L'agriculture intelligente face au climat > Politiques et planification > Planification
L'agriculture intelligente face au climat

Planification

Soutien aux pays pour veiller à ce que l'agriculture et l'AIC soient incluses dans les processus de planification du développement et les décisions d'investissement à moyen et long termes.

Pour être adoptée, l'AIC doit être intégrée aux processus de planification nationale et aux décisions d'investissement, après un dialogue entre les parties prenantes appropriées. Les Plans nationaux d'adaptation sont un exemple de processus de planification en cours en matière de changement climatique. La FAO joue un rôle important en aidant les pays membres à comprendre les défis et les opportunités qui existent dans les secteurs de l'agriculture et à identifier la gamme de réponses possibles.

Des Plans nationaux d'adaptation (PNA) sont déjà en cours d'élaboration dans un certain nombre de pays afin d'appuyer à moyen et long termes la planification de l'adaptation dans les secteurs de l'agriculture, y compris dans la foresterie et les pêches. Ces plans abordent la façon d'intégrer l'adaptation au changement climatique dans les politiques, programmes et activités pertinents, existants et nouveaux.

Le soutien de la FAO aux PNA comprend:

  • l'élaboration d'une approche intégrée de l'adaptation au changement climatique et d'une feuille de route
  • l'appui aux principales parties prenantes vis-à-vis du processus, en particulier l'appui aux ministères de l'Agriculture
  • la définition d'une situation de référence sur l'adaptation au changement climatique
  • l'identification des lacunes en matière de connaissances sur le changement climatique dans les secteurs de l'agriculture
  • l'élaboration et la réalisation de formations des capacités sur l'adaptation de l'agriculture au changement climatique
  • l'identification de financements pour l'adaptation au changement climatique

Les Contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN - en anglais INDCs) constituent les engagements pris par les pays en faveur de la réduction des émissions et de la lutte contre le changement climatique à travers diverses approches, y compris à travers l'agriculture intelligente face au climat, au cours de la préparation de la Conférence des Parties de la CCNUCC (CoP21) de décembre 2015.

Le soutien de la FAO aux CPDN comprend:

  • l'assistance aux pays membres dans la préparation de leurs CPDN et dans les autres processus internationaux importants au titre de la CCNUCC. Le soutien aux CPDN est particulièrement axé sur l'inclusion des composants de la sécurité alimentaire et la nutrition, les secteurs agricoles (agriculture, foresterie et pêche) et l'utilisation durable de l'eau et des sols.
  • l'évaluation des CPDN pour identifier les priorités des pays dans les secteurs de l'agriculture afin de guider l'appui de la mise en œuvre et la recherche. 

Les CPDN permettent aux pays de faire preuve de leadership en matière de changement climatique, en informant la communauté internationale de la manière dont ils entendent réduire les émissions pour la période après-2020. Par le biais de leurs CPDN, les pays peuvent adapter leurs contributions à leurs priorités, leurs capacités et leurs responsabilités nationales, les CPDN pouvant représenter les fondements d'une action collective.

Les Mesures d'atténuation appropriées au niveau national (MAAN) relèvent d'actions déterminées au niveau national qui réduisent les émissions nettes de gaz à effet de serre (GES). Le Costa Rica par exemple, a reçu un financement du Mécanisme pour les MAAN pour une MAAN sur "le café à faible émission de carbone" dont l'objectif est de transformer l'ensemble de la chaine de valorisation du café afin de réduire les émissions de 1,85 millions de tonnes d'équivalent CO2 sur vingt ans et d'améliorer le niveau de vie de 400 000 personnes. 

Le soutien de la FAO aux MAAN comprend:

  • le développement des capacités des pays souhaitant mettre en œuvre des MAAN
  • un outil d'apprentissage en ligne sur les MAAN dans le secteur de l’agriculture, de la foresterie et des autres affectations des terres (AFAT)
  • la Base de données sur les émissions de FAOSTAT soutenant le processus initial d’identification des sources d’émissions et de leur tendance future:
  • 1. de données d'activité collectées auprès des pays membres et d'estimations des émissions de GES

    2. e projections jusqu’à 2030 et 2050 à partir de la situation de référence

    3. d'estimations des émissions de GES (niveau 1) pour le secteur AFAT.

Les Plans d'investissement agricole sont des plans à l'échelle d'un pays qui planifient les investissements nécessaires pour atteindre les objectifs nationaux de développement sur une période de temps définie. L'intégration des préoccupations relatives au changement climatique dans les plans d'investissement et dans leur mise en œuvre à travers des programmes et des projets est essentielle pour permettre aux secteurs de l'agriculture de relever les défis posés par le changement climatique.

Le soutien de la FAO à la planification de l'investissement comprend:

  • des lignes directrices relatives au filtrage des plans d'investissement en faveur de l'AIC
  • un appui aux pays relatif au filtrage et à l'intégration de l'AIC dans les plans et projets d'investissement
  • un soutien à l'encadrement et à l'apprentissage pour intégrer le changement climatique dans l'investissement agricole
  • un appui aux pays dans la conception de programmes et projets d'investissement intelligent face au climat pour les différentes sources de financement.