Suivi & évaluation

Le suivi et l’évaluation de l’environnement sont une condition essentielle pour la gestion durable des ressources naturelles, la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire, les programmes humanitaires, le développement économique et social et les questions liées au changement climatique.

Pour pouvoir attribuer les causes du changement climatique, analyser les impacts potentiels, évaluer les options d’adaptation et permettre la caractérisation des phénomènes extrêmes tels qu’inondations, sécheresses et vagues de chaleur, il faut un suivi systématique à l’échelle mondiale. Ces informations sont en outre indispensables pour la formulation et la mise en œuvre d’accords internationaux sur les questions de mitigation telles que les incitations à réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation (REDD).

Activités

La FAO soutient et entreprend un certain nombre d’activités de suivi et d’évaluation. Par exemple, elle travaille au sein de partenariats actifs avec 55 pays afin d’améliorer et de créer des systèmes de suivi robustes à long terme, basés sur un échantillonnage systématique sur le terrain et la collecte des données. A l’échelle internationale, la FAO aide les pays à communiquer leurs informations en vue de l’Évaluation mondiale des ressources forestières (FRA), qui est le recueil de données le plus complet sur l’état des forêts du monde. La FAO continue aussi à travailler en collaboration étroite avec ses États membres pour les aider à honorer leurs engagements internationaux tels que la comptabilisation du carbone forestier.  Au niveau national, la FAO s’occupe d’évaluations des impacts du changement climatique sur les rendements des cultures, et du renforcement des capacités pour l’adaptation au changement climatique.


La FAO met en oeuvre également un certain nombre d’initiatives de cartographie de la couverture végétale, y compris l’évaluation et le suivi de ses changements, par divers programmes (ex. le Réseau mondial sur la couverture terrestre (GLCN). La FAO contribue en outre à l’élaboration de normes (telles que le Système de classification de l’occupation des sols– LCCS) nécessaires pour garantir l’harmonisation des données et la mise au point de séries de données régionales et mondiales. D’autres activités importantes servent également à suivre les disponibilités de bois de feu et d‘eau.


Par ailleurs, la FAO héberge le Système global d’observation terrestre (GTOS) qui a pour mandat d’améliorer la qualité, la couverture et l’accessibilité des données de l’écosystème terrestre servant à détecter, quantifier, comprendre et avertir des changements de l’écosystème. En particulier, le GTOS soutient la mise en oeuvre des 13 Variables climatiques essentielles qui ont été identifiées comme observations fondamentales par l’UNFCCC pour atteindre ses objectifs.

Publications 

FAO. 2008. FAO datasets on land use, land use change, agriculture and forestry and their applicability for national greenhouse gas reporting.. In A background paper for the IPCC Expert meeting on Guidance on Greenhouse Gas Inventories of Land Uses such as Agriculture and Forestry 25 March 2010 This paper aims at giving an overview of FAO’s global and regional datasets that may prove useful for compilers of national greenhouse gas (GHG) inventories. It also describes some of FAO’s experience from the application of existing IPCC guidelines and gives some suggestions on how the FAO datasets can be used together with the IPCC guidelines for modeling emissions. [more]
FAO. 2008. Rapid Agricultural Disaster Assessment Routine (RADAR). 12 25 March 2010 Agricultural disaster impact analyses used for planning emergency operations are mainly based on empirical in situ analysis, and largely dependent on access to the affected area and on experts’ experience. Not only are disaster impacts difficult to model but emergency situations often prevent sufficient collection of detailed georeferenced information, which would allow the calibration of impact models. [more]
FAO. 2008. Terrestrial essential climatic variables for climate change monitoring, mitigation and adaptation 25 March 2010 The 2007 IPCC assessment unequivocally states that humans have significantly changed the composition of theatmosphere and that, as a result, our climate is changing. To be able to attribute the causes of climate change,analyse the potential impacts, evaluate the adaptation options and enable characterization of extreme events suchas floods, droughts and heat waves, globally consistent sets of observational data are needed. [more]
FAO, UN-Water. 2008. Water monitoring: Mapping existing global systems & initiatives 25 March 2010 The long-term sustainability of water is in doubt in many regions of the world. Currently, humans use about half the water that is readily available. Water use has been growing at more than twice the population rate, and a number of regions are already chronically short of water. Both water quantity and water quality are becoming dominant issues in many countries. Problems relate to poor water allocation and pricing, inefficient use, and lack of adequate integrated management. [more]


dernière mise à jour:  mercredi 5 décembre 2012