Afrique

L'agriculture en Afrique dépend encore des aléas des précipitations pour quelque 93% de ses terres cultivées non irriguées. Elle est également caractérisée par des facteurs comme la faible productivité du sol, des systèmes de production très extensifs, la dégradation des terres, les faibles rendements, les pertes pré- et après récolte dues aux ravageurs et l’absence de variétés de semences résistantes aux maladies et à la sécheresse.

La plupart des communautés agricoles pratiquent encore une agriculture de faibles intrants- faibles extrants, aux limites du seuil de subsistance. Il faut s’attaquer aux mécanismes institutionnels, à la formulation de politiques et aux bases de données statistiques disponibles. L’exploitation des ressources en eau est une priorité absolue. La gestion intégrée des ressources naturelles doit être poursuivie vigoureusement afin d’accroître la productivité, porter à une diversification des systèmes de production et assurer un développement durable de l’agriculture, de l’élevage, de la foresterie et des pêches, en s’attachant à satisfaire la demande alimentaire croissante destinée à la consommation et aux exportations.

La FAO oriente ses efforts vers l’application du Système de prévention et de réponse rapide contre les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes (EMPRES), et la promotion d’une énergie-bois efficace.

 

Pour plus d’informations:

Bureau régional de la FAO pour l’Afrique

Contact

Contenu de la page: 
Bureau régional: fao-raf@fao.org

dernière mise à jour:  vendredi 13 juin 2008