Récents estimations de la FAO sur les émissions de GES de l'agriculture, foresterie et autres utilisations des terres

 Un nouveau rapport de la FAO offre la connaissance à ce jour plus complet sur la répartition régionale et sectorielle des émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES) due à les activités de l'agriculture, foresterie et autres utilisations des terres (AFAT). Les données sont mises à disposition gratuitement dans la base de données FAOSTAT sur les émissions. Les données de la FAO sur les GES sont partie intégrante de la contribution du Groupe de Travail III au Cinquième Rapport d'Évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. La nouvelle analyse met en évidence le rôle de l'agriculture dans le changement climatique, en aidant aussi à clarifier l'importance critique de la production végétale et animale, la déforestation et la dégradation des tourbières.

Une meilleure information sur les émissions AFAT est critique dans de nombreux pays en développement, compte tenu de la possibilité d'identifier et de financer des mesures d'atténuation qui peuvent utilement concilier les objectifs de sécurité alimentaire nationale, résilience, atténuation et développement.

Consultez ici nos interviews radio et vidéo (en anglais).

Deux nouvelles publications sur les mesures d'atténuation appropriées au niveau national en agriculture

Un document d'orientation pour apporter un soutien à la planification

Le document d'orientation fournit aux décideurs nationaux, les conseillers et les autres parties prenantes dans le secteur de l'agriculture une introduction aux principales méthodes de planification d'atténuation du changement climatique et les éléments clés qui peuvent devoir être pris en compte dans le processus de planification des systèmes agricoles.

Il décrit les deux principales approches de la planification de la réduction des gaz à effet de serre dans les pays en développement: Stratégies de développement à faibles émissions (LEDS) et des mesures d'atténuation appropriées au niveau national (NAMA). Il explique les relations possibles entre eux et leur statut au sein de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Le document de synthèse et le rapport offrent des blocs de construction pour les NAMA, et une approche étape-par-étape pour les concevoir. La nécessité d'aligner les NAMA avec les objectifs de développement agricole est mis en évidence.

Les processus nationaux de planification d’atténuation ont des dimensions politiques, techniques et institutionnelles qui doivent être abordées d'une manière intégrée. Le guide fournit des exemples de processus de planification d'atténuation dans les pays en développement pour illustrer l'éventail des options pour traiter ces éléments clés d'une manière propres à chaque pays.

Article de synthèse sur les NAMA et LEDS agricole 

Cette synthèse de la planification de la réduction des gaz à effet de serre national dans le secteur de l'agriculture fournit aux décideurs et autres politiques nationales dans le secteur de l'agriculture un aperçu des processus nationaux de planification d'atténuation et aide dans l'identification de la pertinence de ces processus pour la promotion du développement agricole. Il fournit également aux décideurs et conseillers impliqués dans les processus de planification du développement à faibles émissions un aperçu de la planification des mesures d'atténuation dans le secteur agricole et met en évidence la pertinence de l'agriculture dans les plans et actions nationales d'atténuation.

Ces publications récentes sont toutes deux basées sur un atelier, «la planification nationale d'atténuation et de mise en œuvre dans l'agriculture», organisé par le Programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l'Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) et la FAO et tenu au siège de la FAO en Juillet 2012.

• Allez à la National planning for GHG mitigation in agriculture: A guidance document
• Allez à la National integrated mitigation planning in agriculture: A review paper
• Les présentations de l'atelier « National mitigation planning and implementation in agriculture », peuvent être consultés à partir de la page des événements passés (défilement vers le bas).
• Autres MICCA Publications

Les émissions de gaz à effet de serre de l'agriculture ont été inlcu dans l'édition 2013 de l'Annuaire statistique de la FAO

 
L'édition 2013 de l'Annuaire statistique de la FAO publiée aujourd'hui apporte un éclairage nouveau sur la contribution de l'agriculture au réchauffement climatique, sur l'évolution de la faim et de la malnutrition ou encore sur l'état des ressources naturelles dont dépend la production alimentaire mondiale.
Les émissions de gaz à effet de serre de l'agriculture ont progressé de 1,6 pour cent entre 2000 et 2010, indiquent les nouvelles données de la FAO présentées dans l'Annuaire 2013. La production annuelle totale du secteur atteignait en 2010 les 5 milliards de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (CO2 eq, unité servant à comparer et à agréger les différents gaz à effet de serre). Cela équivaut à 10 pour cent de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre anthropiques.

 Cliquez ici pour l'édition 2013 de l'Annuaire statistique de la FAO 

Mesures d'atténuation appropriées au niveau national (NAMA)

Le MICCA Programme et CCAFS a organisé l'atelier, «NAMAs: national mitigation planning and implementation in agriculture». Les présentations de l'atelier sont disponibles en ligne. L'atelier avait pour but de soutenir le développement de la planification nationale d'atténuation du changement climatique pour faire progresser l'agriculture intelligente face au climat. Les présentations comprennent les expériences du Brésil, du Costa Rica, du Kenya et de l'Indonésie. Pour accéder aux présentations, allez à la page des événements passés.

Le rapport de l'atelier est maintenant en ligne (en anglais).

L'un des participants à l'atelier était Claudio Forner de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Nous lui avons demandé comment les NAMA peuvent s'inserer dans les efforts mondiaux pour atténuer le changement climatique dans l'agriculture. Pour lire l'interview de Claudio Forner, cliquez ici (en anglais).

Les évaluations du Ex Ante Carbon-balance Tool (EX-ACT) maintenant disponibles

Les évaluations EX-ACT sur le potentiel d’atténuation du changement climatique des projets pilotes du Programme MICCA au Kenya et en République-Unie de Tanzanie sont maintenant en ligne.

Les évaluations EX-ACT accompagnent les enquêtes socio-économiques et les évaluations des capacités effectuées dans les projets pilotes.

Pour plus d'informations sur les projets pilotes du Programme MICCA, cliquez ici.

Financement du changement climatique dans l'agriculture

Le Centre d’investissement de la FAO, en collaboration avec la Division du climat, de l’énergie et des régimes fonciers, a publié un nouveau rapport: «Incorporating climate change considerations into agricultural investment programmes – A guidance document". Préparé pour la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20), le document d'orientation porte sur trois domaines principaux: l'adaptation et l'atténuation dans les secteurs agricoles; l'intégration du changement climatique dans l'investissement agricole; et les options de financement pour les activités sur le changement climatique.

D'autres publications récentes de la FAO sur le financement de l'agriculture intelligente face au climat:

La FAO a également contribué au Rapport 7 du CCAFS: Towards Policies for Climate Change Mitigation: Incentives and benefits for smallholder farmers. Aller à la page des rapports et notes de synthèses de CCFAS.

dernière mise à jour:  mercredi 23 juillet 2014