FAO.org

Accueil > Comité de l'agriculture (COAG) > À propos du Comité de l'agriculture
Comité de l'agriculture (COAG)

À propos du Comité de l'agriculture

En tant que principal comité technique consultatif de la FAO sur l'agriculture, le Comité de l'agriculture est chargé des tâches suivantes:

  • examiner les principaux problèmes nutritionnels et agricoles et proposer une action concertée de la part des États Membres de l'Organisation;
  • donner des avis au Conseil et au Directeur général de la FAO sur les activités liées à l'agriculture, l'élevage, l'alimentation, la nutrition et la gestion des ressources naturelles, l'accent étant mis sur tous les aspects sociaux, techniques, économiques, institutionnels et structurels du développement agricole et rural en général;
  • examiner des questions spécifiques liées à l'agriculture, l'alimentation et la nutrition qui lui sont soumises.

Le Comité de l'agriculture donne également à la Conférence de la FAO des avis et des recommandations sur des questions de politique et de réglementation, et au Conseil de la FAO sur des questions liées aux priorités, programmes et budgets de l'Organisation. Le Secrétariat est accueilli par le Bureau du Sous-Directeur général du Département de lagriculture et de la protection des consommateurs. Le Comité de l'agriculture, dont les langues de travail sont l'arabe, le chinois, l'anglais, le français, le russe et l'espagnol, est ouvert à tous les membres de la FAO. Il accepte également les demandes d'organisations de la société civile, et d'autres, qui souhaitent participer en tant qu'observateurs.

Comité de l’agriculture (COAG): Le moteur du programme de la FAO en matière agricole

Le fascicule Driving FAO's agricultural agenda («aux commandes du programme d'activités de la FAO dans le domaine de l'agriculture»), publié par le Comité de l'agriculture, récapitule les réalisations du Comité depuis sa création en 1971. Il décrit brièvement, exemples à l'appui, comment le Comité de l'agriculture a donné des orientations à la FAO pour que certaines questions soient davantage mises en avant, comme les normes alimentaires, le secteur semencier et l'agriculture durable, y compris le secteur de l'élevage. Il analyse également l'impact qu'a eu le Comité sur l'orientation stratégique de l'Organisation.