FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO en République du Congo > Actualités > Detail
FAO en République du Congo

Partenariat Stratégique : Opérationnalisation Durable de l’Approche « Une Seule Santé » en Afrique

Une vue des officiels (AU-IBAR, CDC, FAO, OIE, OMS) au lancement des travaux.
29/04/2019

Le Projet Opérationnalisation Durable de l’Approche « Une Seule Santé » dans la Région Afrique a été lancé à Brazzaville en République du Congo.

 

Brazzaville - La Représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a abrité le 24 avril 2019, la première rencontre du « Projet Opérationnalisation durable de l’Approche One Health dans la région africaine ». Cette réunion d’une journée a connu la participation du Directeur Régional de l’Organisation mondiale de la santé animale pour l’Afrique(OIE), du Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS/Afro), du Bureau interafricain des ressources animales de l’Union Africaine (AU-IBAR), de Centre Africain de contrôle des maladies (Africa CDC), des pays bénéficiaires du projet  (Cameroun,  Ethiopie, Kenya, Liberia, Sénégal et Tanzanie) et du Congo.

Suze Percy Filippini, Représentant de la FAO au Congo, dans son allocution d’ouverture a rappelé que les épidémies de maladies animales transfrontières, y compris les zoonoses ont été identifiées par la FAO comme l’un des principaux obstacles pour atteindre la faim zéro d’ici 2030.

« Depuis plus d’une décennie, la FAO défend et promeut auprès des États membres l’importance de l’approche multisectorielle et pluridisciplinaire visant à améliorer l’efficacité et l’efficience des mécanismes de prévention, de détection et de riposte aux menaces de maladies émergentes et ré émergentes d’origine infectieuse ou non susceptibles d’avoir une incidence sur les moyens de subsistance des communautés. Et l’Approche Une seule santé ou One health et son cadre de mise en œuvre par la FAO énoncent clairement comment tout investissement dans son opérationnalisation devrait contribuer à la sécurité alimentaire et à la sécurité sanitaire mondiale» a-t-elle précisé.

Pour elle, tout comme pour le Directeur régional de l’OIE/Afrique,  Dr Karim Tounkara l’institutionnalisation et l’opérationnalisation de l’Approche One Health est une  occasion idéale pour les principaux partenaires au niveaux national, régional et mondial, d’examiner et  d’analyser des menaces comme la résistance aux antimicrobiens, les zoonoses, les maladies d’origine alimentaire… dans une optique holistique et systémique, pour trouver et mettre en œuvre des solutions multidisciplinaires et multisectorielles pour le bien des communautés.

Ainsi pour le haut fonctionnaire de l’OIE, les pays bénéficiaires devraient capitaliser les acquis de cette initiative en encourageant la participation multidisciplinaire de tous les secteurs impliqués dans la santé animale, humaine et environnementale bien sûr avec l’appui du mécanisme régional de gouvernance de la Tripartite FAO-OIE-OMS.

Ce projet Opérationnalisation durable de l’Approche Une Seule Santé en Afrique est mis en œuvre par la FAO, pour une durée de deux ans au Cameroun,  au Congo, en Ethiopie, au Kenya, au Liberia, au Sénégal et en Tanzanie.

 Approche Une seule santé, moyen de lutte efficace et efficiente contre les épidémies

En effet, les pays africains enregistrent régulièrement  des événements majeurs de santé qui mettent en évidence la faiblesse des systèmes de prévention de détection et de réponse aux épizooties et épidémies.

Les épidémies et les épizooties de la Maladie à Virus Ebola et la persistance de la Grippe aviaire hautement Pathogène (HPAI), la menace que représente  la Corona Virus du  syndrome Respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) ainsi que d’autres maladies telles que la Rage, la variole du singe, et enfin la résistance anti microbienne sont autant de menaces de santé publique qui imposent coopération, la collaboration et la coordination entre les services de santé humaine, animale et environnementale selon l’approche « Une Seule Santé ».

Malgré les progrès réalisés jusqu’ici à travers plusieurs conférences en Afrique centrale et de l’Ouest (novembre 2012 à Libreville et novembre 2016 à Dakar), pour présenter l’état d’avancement de cette approche dans les pays, il apparait toujours important de consolider le mécanisme de collaboration et de coordination pour une meilleure opérationnalisation de l’approche Une Seule Santé.

Tenant compte des institutions partenaires, des cadres stratégiques One Health régionaux, nationaux et locaux, le Projet  contribuera à l’accélération de l’opérationnalisation de l’Approche One health à travers des activités complémentaires, innovantes  et adaptées au contexte régional et aux pays bénéficiaires.

De son côté, le Dr Mamoudou Harouna Djingarey, Gestionnaire du Programme-Hazards infection de l’OMS-Afro a rappelé les objectifs de ce Projet axé essentiellement sur (i) l’amélioration de la collaboration entre les systèmes de santé animale, humaine et environnementale à l’échelle nationale et régionale; (ii) la mise en place des mécanismes coordonnés d’évaluation de la mise en œuvre de l’approche OH ; (iii) le soutien pour une gouvernance régionale efficace de la Tripartite FAO-OIE-OMS en Afrique.

Les prochaines étapes

Au terme de cette brève mais fructueuse rencontre de Brazzaville, les participants ont marqué leur satisfaction dans la mesure où :

  1. Les objectifs de l’opérationnalisation durable ont été discutés et adoptés;
  2. Les leçons tirées de l’expérience de chaque pays serviront à rationaliser les activités du projet dans les pays de sa mise en œuvre;
  3. Des synergies possibles avec le soutien des partenaires ont été identifiées et des discussions de suivi auront lieu au niveau des pays respectifs avec les mêmes partenaires.

 Clôturant les travaux de cette riche et concluante journée, la Représentante de la FAO a relevé que la présence de l’OMS, de l’OIE, du CDC et de l’UA-IBAR à cet atelier a été l’expression manifeste d’une meilleure collaboration et coordination pour « opérationnaliser l’approche Une Seule Santé » en Afrique.

Pour lier le verbe à l’action, une première réunion de la Tripartite a été organisée les 25 et 26 avril 2019 dans les locaux de la FAO. Ont pris part à cette rencontre les délégués de la FAO (de RAF, de  Nairobi et de Brazzaville), les représentants de l’OIE et les représentants de l’OMS-Afro sous la facilitation de Dr Scott Newman du bureau régional de la FAO pour l’Afrique.