FAO.org

Accueil > Country_collector > Côte d'Ivoire > Actualités > Detail
Côte d'Ivoire

Le développement d’un système approprié d’enquête statistique sur la production du riz en Côte d’Ivoire

14/07/2016

Dans le cadre d’un projet initié par la FAO au titre de la coopération sud-sud (SSC), vingt-cinq experts de la filière du riz issus du Ministère de l’Agriculture et du développement rural (MINADER) et structures techniques rattachées que sont l’Office Nationale de Développement de la Riziculture (ONDR) et le Fonds Interprofessionnel pour la recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), ainsi que d’autres structures partenaires comme l'Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d'Economie Appliquée (L’ENSEA), l'Institut national de la statistique (l’INS), le Centre national de recherche agronomique (CNRA) et le Centre du riz pour l'Afrique (AfricaRice) se rencontrent pour échanger sur les modalités de développement d’un système approprié d’enquête statistique sur le secteur du riz en Côte d’Ivoire mis au point par la FAO au cours d’un atelier les 13 et 14 juillet 2016 à Abidjan.

Ce projet, financé par la coopération japonaise sur les statistiques du riz, vise à améliorer la capacité des pays de la CARD (Coalition pour le Développement du riz en Afrique) pour la collecte et la fourniture de données fiables pour la filière.

Ce projet permettra de renforcer les capacités des fonctionnaires et agents recenseurs, et servira d’outils majeurs devant déboucher sur un dispositif qui rendra beaucoup plus fiables et pérennes les informations qui seront collectées au niveau de la filière.

Suivant l’allocution du Représentant de la FAO lue par Akanvou Edgar, Expert national en production agricole, représentant Germain Dasylva, Représentant résident de la FAO en Côte d’Ivoire : « l’enquête nationale est un véritable défi, raison pour laquelle l’Organisation souhaite soutenir cette opération à travers le projet de Renforcement des statistiques agricoles et des informations sur la sécurité alimentaire dans les pays bénéficiant de l’initiative de la Coalition pour le Développement du riz en Afrique (CARD).

En soutenant l’organisation de cette rencontre des parties prenantes en Côte d’Ivoire, la FAO entend s’associer et soutenir AfricaRice, ainsi que les structures techniques concernées par les statistiques agricoles et la promotion du riz, en tirant parti des méthodes actuellement mises en œuvre au sein de l’association des nations de l’Asie du sud-est et ayant donné des résultats probants.

Arouna Aminou, représentant AfricaRice, rappelle à cet effet que : « pour la première fois en Côte d’Ivoire, des enquêtes déjà testées ailleurs et ayant abouti à des résultats remarquables seront menées à l’échelle nationale afin de juger de leur viabilité dans le pays. » ; il poursuit en soulignant que : « les réflexions issues de ces deux jours de rencontre serviront d’orientation aux activités à venir ».

Dans son allocution d’ouverture, Yves Joël Dirabou, Directeur du suivi et évaluation à l’ONDR, et intervenant pour le compte du MINADER, a salué le soutien technique de la FAO et AfricaRice ; il rappelle pour sa part que : « le riz est une culture hautement stratégique, en raison de sa contribution à la sécurité alimentaire des populations et du fait de son impact sur l’économie des ménages ».

Devant l’enjeu que représente le riz pour la Côte d’Ivoire, Joël Dirabou a réitéré la ferme volonté du gouvernement d’atteindre l’autosuffisance en riz, en raison des énormes potentialités en terres et en

Au nombre des méthodes d’enquête devant fournir des statistiques fiables sur les superficies plantées de riz, deux méthodes seront expérimentées dans le cadre du Projet pilote en Côte d’ivoire et testées à Gagnoa. Ce sont la méthode d’échantillonnage par point, qui a l’avantage de s’appuyer sur des données satellitaires modernes et la méthode d’échantillonnage par sondage à partir d’une enquête ménage.

La consommation du riz en Côte d’Ivoire en Afrique

Selon les statistiques de la FAO, le riz est la denrée alimentaire de base dans 39 pays. En Côte d’ivoire, en raison de ses bienfaits nutritionnels, le riz est l’aliment principal pour la quasi-totalité des habitants vivant dans le pays. Toutefois, au cours de ces dernières décennies, la production n’a pas pu progresser au même rythme que la demande. De nombreux efforts sont faits pour le développement du secteur du riz visant à stimuler la production par l'amélioration de la productivité, l'efficacité du marché ainsi que la chaîne de valeur du riz.

A terme, les activités relevant du développement du système d’enquête permettront de contribuer à la sécurité alimentaire du pays, d’améliorer les revenus et le niveau de vie des populations.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Liens utiles :

 

FAO-Tout savoir sur le riz

FAO- La production/consommation de riz en Côte-d’Ivoire

-------------------------------------------------------------------------------------------------------