FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO en Côte d'Ivoire > Programmes et projets
FAO en Côte d'Ivoire

Programmes et projets

 

 

le Cadre de Programmation Pays (CPP) 2018-2021

La Représentation de la FAO en Côte d’Ivoire a mis en place le Cadre de Programmation Pays (CPP) pour la période 2018-2021, fruit d’une large consultation entre le Gouvernement, les agences du Système des Nations Unies et les Partenaires Techniques et Financiers. Le CPP cible les grandes priorités de développement socio-économiques dans les secteurs clés de l’agriculture, de la production animale et des ressources halieutiques, de la gestion durable des ressources forestières (faune, flore, ressources en eaux), de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Le Cadre de Programmation Pays (CPP) 2018-2021 pour la Côte d’Ivoire a pour but d’identifier les domaines de collaboration prioritaires entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et la FAO et de définir la manière dont la FAO peut aider au mieux à réaliser les priorités nationales de développement agricole à moyen terme. Ces priorités sont conformes au mandat de la FAO tel que stipulé dans ses objectifs stratégiques, ses priorités sous-régionales et aux priorités du Cadre programmatique unique (CPU) du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire. 

Le Cadre de Programmation Pays (CPP) est aligné sur le Programme national d’investissement agricole de deuxième génération (PNIA 2) qui vise à développer une agriculture ivoirienne durable, compétitive et créatrice de richesses équitablement partagées. Plus précisément, le CPP apportera un soutien accru à la réalisation de trois objectifs stratégiques : (i) le développement de la valeur ajoutée agro-sylvo-pastorale et halieutique ; (ii) le renforcement des systèmes de production agro-sylvo-pastorale et halieutique respectueux de l’environnement ; (iii) une croissance inclusive, garante du développement rural et du bien-être des populations.

Le CPP identifie ainsi les domaines prioritaires dans lesquels la FAO dispose des avantages comparatifs reconnus par le Gouvernement et les autres partenaires au développement.

Domaine prioritaire 1. Améliorer la productivité, la durabilité et la résilience des exploitations agro-sylvo-pastorales et halieutiques

Ce domaine prioritaire crucial pour la Côte d’Ivoire est au cœur du PND et PNIA. Pour le Gouvernement, les interventions dans ce domaine vont en direction de tous les acteurs du secteur de l’agriculture notamment les petits exploitants et les exploitations familiales qui sont et demeureront les principaux bénéficiaires de l’action de la FAO dans le pays. Dans le cadre du CPP 2018-2021, la FAO accompagnera les actions du gouvernement de la Côte d'Ivoire, avec une attention particulière sur les productions vivrières dans les domaines suivants : (i) l’appui au développement d’un système semencier plus efficace; (ii) la promotion et la mise à échelle des innovations et itinéraires techniques d’intensification durable, de diversification et d’adaptation au changement climatique ; (iii) le renforcement de la santé animale, la détection, la prévention et la lutte contre les pestes ; et (iv) le développement de l’économie/croissance bleue.    

Domaine prioritaire 2. Améliorer la compétitivité des chaines de valeur et promouvoir des régimes alimentaires sains, nutritifs et inclusifs

Dans le cadre du Cadre de Programmation Pays (CPP) 2018-2021, la FAO accompagnera les actions du Gouvernement de la Côte d’Ivoire visant à réduire la pauvreté et assurer une croissance inclusive en milieu rural à travers la valorisation des produits et l’amélioration de l’accès aux marchés. Aussi, les actions de la FAO porteront-elles sur : (i) le développement et la structuration des chaines de valeur plus efficaces et plus inclusives ; (ii) la promotion de technologies de gestion des pertes post récolte et post capture et de la valeur ajoutée ; (iii) l’intégration des stratégies de protection sociale au cœur du secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique ; et (v) le pilotage des initiatives de promotion de l'autonomisation économique des femmes et des jeunes.

Domaine prioritaire 3 : Soutenir la formulation, la mise en œuvre et le suivi des politiques, plans et programmes nationaux.

Le PNIA 2 reconnait que l’ensemble de ses objectifs ne sauraient être atteints sans une gouvernance efficace du secteur, reposant sur des institutions solides et des cadres adéquats de coordination intersectorielle. Le PNIA 2 dégage trois dimensions qui sont centrales à l’atteinte de ses objectifs: (i) des investissements dans des domaines prioritaires, (ii) des politiques pour soutenir les investissements, et (iii) des institutions pour soutenir la mise en œuvre.

Pour la période du Cadre de Programmation Pays (CPP), la FAO interviendra notamment par : (i) des appuis ciblés au  développement, à la mise en œuvre et au suivi des politiques et cadres programmatiques sectoriels et intersectoriels cohérents, concourant à la durabilité sociale et environnementale de l’agriculture et du développement rural ; (ii) le renforcement des mécanismes et des outils pour un meilleur pilotage et suivi de la mise en œuvre du code forestier ; (iii) l’élaboration de stratégies nationales et de mécanismes de suivi de réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation des forêts ; (iv)  la promotion de mécanismes de gestion et d’amélioration de la gouvernance du foncier rural ; et (v) le développement des outils statistiques pour le suivi des indicateurs du PNIA 2.

Questions transversales

Les trois domaines prioritaires prendront en compte les aspects transversaux que sont: (i) l’adaptation aux changements climatiques; (ii) le renforcement des capacités ; (iii) l’intégration des femmes et des jeunes ; (iv) la communication et la gestion des savoirs ; (iv) le dialogue politique et (vi) le soutien à l’investissement.