FAO.org

Accueil > Passerelle sur la production laitière et les produits laitiers > Production > Les animaux laitiers > Les petits ruminants
Passerelle sur la production laitière et les produits laitiers

Les petits ruminants

Dans les pays en développement, les brebis et les chèvres sont souvent gardées dans des environnements marginaux caractérisés par la rareté des pâturages et des conditions climatiques défavorables. Ce sont les animaux laitiers des populations pauvres en raison de l’investissement en capital et des coûts de production nécessaires plus faibles, et du renouvellement générationnel rapide des animaux (et donc la production de lait plus précoce par rapport aux autres espèces laitières), des périodes de gestation courtes et de la production de lait en quantités adaptées pour être immédiatement consommées par les ménages (en réduisant ainsi les problèmes de stockage et de commercialisation du lait). Les femmes sont généralement plus impliquées que les hommes dans l’élevage des petits ruminants.

Les chèvres ont un rendement laitier plus élevé que les brebis. Elles sont considérées comme la «vache du pauvre» et représentent la principale source de lait et de viande pour de nombreux agriculteurs dans les régions tropicales. Les chèvres sont communes dans les zones arides et semi-arides et sont généralement élevées dans des petits troupeaux de deux à 10 animaux. Le lait de chèvre est largement produit en Afrique de l'Ouest, mais aussi dans les Caraïbes et en Afrique centrale, généralement pour la consommation des ménages, même si il est parfois commercialisé au sein de la communauté. Comparée à celle des vaches laitières, la courbe de lactation des chèvres est plus plate, avec un pic moins important et une plus grande persistance. Dans certains cas, la courbe de lactation peut avoir deux pics en raison des fluctuations saisonnières de la disponibilité des aliments.

Bien que la plupart des chèvres laitières soient élevées dans les pays en développement, les programmes de sélection sont concentrés en Europe et en Amérique du Nord. La sélection génétique des chèvres laitières a entraîné une augmentation considérable des rendements laitiers et de la longueur de la période de lactation. Les races de chèvre spécialisées dans la production laitière qui sont utilisées dans les pays développés ont donc un potentiel génétique plus élevé pour la production de lait que les races locales dans le monde en développement. Au cours des dernières décennies, des races spécialisées ont été exportées vers de nombreux pays en développement, et croisées avec des races locales dans le but d'améliorer la production de lait. Les races de chèvres laitières les plus répandues sont la Saanen, l’Anglo-nubienne, la Toggenburg, l’Alpine et et la Naine d’Afrique occidentale.

Plus de la moitié de la population de moutons dans le monde est située dans les pays en développement; les moutons sont plus nombreux que les chèvres dans les régions avec un climat plus froid. L’élevage ovin permet d’obtenir de nombreux produits - le lait, la viande, la peau, la laine et le fumier - mais la plupart des petits producteurs dans les pays en développement élèvent des moutons pour la viande ou la vente sur pied sur les marchés locaux.

La plupart des brebis laitières sont élevées dans la région méditerranéenne, et la plupart des races ovines laitières se trouvent dans cette région et dans le Proche-Orient. La production de lait et la durée de la lactation des brebis laitières ne sont pas comparables à celles des vaches ou des chèvres laitières, mais la production de lait de brebis peut être accrue par la stimulation de la traite (par exemple, traite plusieurs fois par jour). La sélection génétique des brebis laitières n'a pas conduit à des améliorations significatives dans la production de lait et la durée de lactation. Les races ovines laitières comprennent l’Awassi, la Frise orientale et la Lacaune.

Saviez-vous

  • La région du Proche-Orient a la plus forte production de lait de chèvre et de brebis par habitant.
  • Environ 95 pour cent de la population caprine dans le monde se trouvent en Asie, en Afrique et en Amérique latine. L'Asie représente la plus grande part, avec environ 60 pour cent de la population totale.
  • La plupart des caprins laitiers sont élevés se situent dans la région méditerranéenne, en Asie du Sud et dans certaines parties d'Amérique latine et d'Afrique.
  • Les principaux producteurs de lait de chèvre sont l'Inde, le Bangladesh et le Pakistan.
  • En Inde, plus de 90 pour cent des petits ruminants sont détenus par des paysans sans terre et marginaux.
  • Les rendements laitiers moyens des chèvres varient considérablement entre les pays gros producteurs laitiers. Au Bangladesh, le rendement laitier moyen des chèvres est d'environ 37 kg/an, tandis qu'en Inde et au Pakistan, il est de plus de 100 kg/an.
  • Les principaux producteurs de lait de brebis sont la Chine, la Turquie et la Grèce.
  • Le lait de chèvre contribue à une part importante de la production totale de lait en Afrique sub-saharienne (12 pour cent) et certaines parties d’Asie du Sud, de l'Est et du Sud-Est (hors Chine).
  • Le lait de brebis est important au Proche-Orient et en Afrique du Nord (7,8 pour cent de la production totale de lait) et en Afrique subsaharienne (4 pour cent).
  • Les pays possédant le plus de chèvres laitières sont le Bangladesh, l'Inde et le Mali.
  • Les pays possédant le plus de brebis laitières sont la Chine, la République arabe syrienne, la République islamique d'Iran, la Turquie et l'Algérie.