A propos
En action
Pays
Communications
Documents
Portail pour les Membres de la FAO
Thèmes
Médias
Publications
Statistiques
Partenaires
Emploi
Contactez-nous
enquête
Culture traditionnelle du mois
Americas
Afrique
Portail d'information sur les sols
PEID
Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD
Situation alimentaire mondiale
Automatic Translation
Comité de l'agriculture (COAG)
short_url
ag
agriculture
AGRO noticias
asiapacific
bioenergy
Biotech
bodies
capacity development
Climate Change
Crisis
Dimitra
Economic
ERP
Situations d’urgence
empres
Partenariat FAO-UE
europe
evaluation
FAO in North America
FCIT
fi
fishery
Food
Food composition
foodclimate
Food Chain Crisis Management Framework (FCC)
food-quality-origin
forestry
Gender
GEF
giahs
GlobalSoilPartnership
G77
International Mountain Day
International Year of Family Farming
iee-follow-up-committee
INPhO
Investment
KCE
Legal
Page d'accueil
LON
MAFAP
Medium Term Plan and Programme of Work and Budget
news-management
nr
organicag
Rapports précédents sur l'exécution du programme
Année internationale du quinoa 2013
Right to Food
RIO20
Services
SOFA
Année internationale des sols
sudanfoodsecurity
termportal
tc
UN coordination
unfao
un-security-italy
Valuechain
wbf
wfd-poster-contest
WFD-poster-contest
WFD2007
WSFS
Accueil
Nouvelles Dimitra
A propos de Dimitra
Clubs d'écoute communautaires Dimitra
Ateliers Dimitra
Publications Dimitra
Base de Données Dimitra
Ressources par Thème
 -Accès à la terre, aux ressources et aux marchés
 -Agriculture & sécurité alimentaire
 -Changement climatique
 -Radios communautaires /Média
 -Conflit et construction de la paix
 -Education et Formation
 -Renforcement des pouvoirs
 -Genre
 -Santé
 -VIH/SIDA
 -TIC
 -Gestion des connaissances
 -Violences faites aux femmes
 -Autres ressources
Liens
Contacts

Accès à la terre, aux ressources et aux marchés

 

Action collective des femmes : Libérer le potentiel des marchés agricoles

Oxfam International, Rapport de recherche, 2013

Les acteurs du développement favorisent de plus en plus « l’investissement au bénéfice des femmes » afin de garantir la sécurité alimentaire et la durabilité (ainsi que l’équité) dans le développement agricole. Dans ce contexte, l’action collective constitue un moyen essentiel, mais mal compris, pour les petites exploitantes agricoles de renforcer leur implication aux marchés agricoles. Ce rapport fournit de nouvelles preuves rigoureuses, obtenues à partir d’études quantitatives et qualitatives réalisées en Ethiopie, au Mali et en Tanzanie, à propos des bénéfices en termes d’économie et d’autonomisation, de la participation des femmes à des groupes d’action collective dans différents marchés et systèmes de production agricole. Les facteurs de succès et les stratégies d’intervention qui ont permis aux femmes de retirer le plus de bénéfices ont été analysés afin d’en tirer des enseignements pour l’avenir. Les recherches mettent en évidence les lacunes, à la fois dans les pratiques de développement et dans l’environnement politique au sens large, qui doivent être corrigées afin de garantir que l’action collective sur les marchés agricoles soit synonyme d’efficacité et d’autonomisation pour les femmes en milieu rural.

Télécharger


Mécanismes internationaux de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme menacés en raison de leur travail sur les droits fonciers

ILC, 2012

La Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC) reçoit fréquemment des demandes de soutien de membres en Afrique, Asie, et Amérique Latine pour ou de la part de Défenseurs des Droits de l’Homme (DDH) travaillant sur les droits fonciers, particulièrement des militants des droits fonciers. Cette note d’information vise à soutenir leur travail inestimable en apportant des informations de base sur les mécanismes et organismes internationaux de protection qui s’occupent des violations des droits de l’homme relatives à la terre.

Pour en savoir plus


Autonomisation juridique des femmes: enseignements d’activités communautaires

Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC), Note d’Information, juin 2012

En 2010 et 2011, l’ILC a soutenu cinq projets communautaires encourageant l’autonomisation juridique des femmes en milieu rural. Ces projets ont non seulement testé des méthodes innovantes pour améliorer les droits fonciers des femmes, mais ont également identifié des modèles à reproduire à plus grande échelle. Ils comprenaient des activités de sensibilisation des femmes à leurs droits juridiques au moyen de la mobilisation locale, de sessions de formation communautaire, de consultations, et de la prestation de services parajuridiques dans le but d’améliorer la capacité des femmes à utiliser les procédures et structures juridiques et administratives pour accéder à leurs droits fonciers ou les préserver, et pour en tirer profit. L’ILC a également facilité un échange entre pairs en Inde entre SARRA et SWADHINA, et une visite sur le terrain et un atelier au Cambodge, pour faire part des enseignements retirés aux autres membres de l’ILC en Asie et aux organisations de la société civile (OSC) cambodgiennes travaillant sur les droits fonciers des femmes et sur leur autonomisation juridique. Cette Note d’information présente les enseignements retirés de ces cinq projets et des échanges d’apprentissage.

Pour en savoir plus


L'accès et le contrôle des ressources par les femmes. Un défi pour la sécurité alimentaire

Commission Femmes et Développement (Belgique), Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire, janvier 2012 (avec contributions de FAO-Dimitra)

Un séminaire international intitulé « l’accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire » a été organisé le 15 décembre 2009. Cette journée a permis de discuter l’approche du thème de l’accès aux ressources et de leur contrôle par les femmes, en lien avec la sécurité alimentaire. Il y avait des exposés théoriques, reprenant les résultats de recherches et/ou analyses de terrain mais également les témoignages de femmes leaders dans des organisations paysannes et partagé leurs expériences.

Pour en savoir plus 


La terre, un droit humain

Editions Dunod, 2011

(ISBN 978-2-10-056330-2 - 23 €)

Face à l’insécurité foncière, de nombreuses propositions émergent pour assurer un droit de propriété à ceux qui en sont démunis et se trouvent, de ce fait, fragilisés. La solution présentée dans cet ouvrage consiste en un titre de micropropriété simple et sécurisé, applicable partout dans le monde. Ce projet se veut une réponse juridique, pratique et technique à l’épineux problème de la propriété foncière. Il se fonde sur un document officiel, simple, que chaque citoyen, même démuni, peut obtenir en peu de temps, à faible coût et qui lui certifie sa propriété. Chacun pourra ainsi attester qu’il est propriétaire de la case qu’il habite, du lopin de terre qu’il cultive ou de la petite ferme qu’il exploite, et voir ainsi l’avenir avec moins d’incertitude. Le système se fonde notamment sur l’analyse de nombreuses expériences de sécurisation foncière menées dans différentes parties du monde, en particulier à Madagascar et au Vietnam.

Pour en savoir plus


Les femmes et la terre: Des droits fonciers pour une meilleure vie

CRDI, novembre 2011

Ce livre se concentre sur les constatations émanant d’études récentes portant sur 12 pays d’Afrique subsaharienne, où les chercheurs ont examiné de nombreux aspects – juridique, coutumier, politique et économique – des droits des femmes à la terre. Des chercheurs d’ONG, des universitaires et des militants de la base ont collaboré avec les collectivités, étudiant les expériences vécues par les femmes dans des cadres précis.

Sur le site Internet affilié, une série de cinq études de cas est présentée.

En savoir plus


Fiches pédagogiques sur les questions foncières en Afrique de l’Ouest

Ces fiches pédagogiques de 4 pages ont été produites sur une initiative du Hub Rural, en collaboration avec LandNet West Africa, le ROPPA, AGTER et le GRAF, sous la houlette du comité Foncier & Développement, grâce à un financement de l’AFD. Elles ont vocation à aider les lecteurs à mieux appréhender la complexité des questions foncières, et faire évoluer leurs référentiels, sur la base des réflexions et expériences récentes. Elles leurs donnent accès à une information synthétiques et pertinentes leur permettant de mieux orienter leurs actions.

Pour en savoir plus


L’accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire. Recommandations

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement (Belgique), octobre 2010

Durant cette dernière décennie, le thème de la sécurité alimentaire a reçu de plus en plus d’attention et les stratégies pour relever ce défi ont de fait évolué. La démarche d’empowerment des femmes s’inscrit donc logiquement comme piste de solution, au niveau individuel et au niveau des organisations. Quatre composantes sont prises en compte: AVOIR (le pouvoir économique) – SAVOIR (le pouvoir des connaissances) – VOULOIR (le pouvoir interne) – POUVOIR (le pouvoir social et politique). C’est pourquoi la Commission Femmes et Développement recommande à tous les niveaux d’acteurs de mettre en priorité ces quatre composantes dans les politiques de développement.

Dimitra a participé au développement des recommandations.

Télécharger les recommandations 


Accès au marché et commercialisation de produits agricoles : valorisation d’initiatives de producteurs

AFD/CTA/Inter-réseaux, 2009

L’une des principales difficultés mentionnées par les agriculteurs et les éleveurs est la difficulté à vendre leurs produits à un bon prix. L’accès au marché représente en soi un problème pour de nombreux petits exploitants. Beaucoup ont également des difficultés à obtenir ce qu’ils considèrent comme une juste rétribution de leur travail. La présence d’intermédiaires, les fluctuations des prix, ainsi que des chaînes d’approvisionnement désorganisées, sont des récriminations fréquentes. Afin de surmonter ces problèmes, certains agriculteurs ont mis au point des initiatives individuelles et collectives. Mais celles-ci restent trop peu nombreuses, et les connaissances dont nous disposons sur leur mode de fonctionnement et le lieu où elles sont en place sont trop minces. Dans ce contexte, Inter-Réseaux Développement Rural, un forum pour le développement rural dans le Sud, a lancé un programme visant à étudier ces questions. Le document produit à la suite de l’enquête est conçu comme un recueil de ressources recensant les méthodes et outils utilisés pour créer différentes formes de débat et d’échange. Une grande place est réservée à des études de cas portant sur des initiatives menées par les agriculteurs et leurs organisations de soutien afin d’aider à améliorer la commercialisation de leurs produits. Parmi ces initiatives, on peut citer les exemples de producteurs de noix de cajou au Bénin, des agriculteurs et des femmes chargées de la transformation du riz qui, au Burkina Faso, organisent la commercialisation du riz blanc, et de contrats conclus entre des producteurs d’oignons du Burkina Faso et des acheteurs situés au Ghana.

Pour en savoir plus


Sécurité foncière et réduction de la pauvreté

FIDA, février 2009

La terre est une ressource essentielle pour la vie des populations rurales pauvres. Elle est source de nourriture, d’habitat, de revenu et d’identité sociale. L’accès sûr à la terre réduit la vulnérabilité à la faim et à la pauvreté. Mais, dans les pays en développement, la garantie d’accès à la terre de la plupart des ruraux pauvres souffrant d’extrême pauvreté est plus fragile que jamais.

Télécharger


Instruments juridiques pour la sécurisation des droits fonciers des populations à la base. Un guide pour les élus et les populations locales

IIED & IED Afrique, décembre 2008

Ce livre aborde des questions clés du développement local au Sénégal, notamment liés aux questions relatives à l’investissement touristique et à la problématique foncière et de gestion des ressources naturelles, en milieu décentralisé. Concis et accessible à tous et s’efforçant de prendre en compte différents aspects liés la problématique foncière et des ressources naturelles, il s’efforce d’apporter une réponse satisfaisante aux questionnements les plus cruciaux du moment, tels que formulés par les acteurs locaux eux-mêmes.

Pour en savoir plus


Améliorer la parité hommes-femmes en matière d'accès à la terre

FAO Notes sur les régimes fonciers 2, 2006

Le présent guide a été rédigé pour aider les ONG qui cherchent à promouvoir un accès à la terre plus équitable pour les hommes et les femmes des communautés rurales. La terre est importants sur les plans culturels, religieux et juridique et assure la nourriture, le logement et les activités économiques. Dans la plupart des sociétés, l'accès à la terre favorise certains individus au détriment d'autres; les femmes constituent l'un de ces groupes défavorisés quant au nombre et à la sécurité des droits fonciers. Le guide décrit des stratégies permettant d'assurer que la parité hommes-femmes et l'accès à la terre soient pris en compte comme il convient dans les projets fonciers, tels la réforme agraire ou l'attribution et l'enregistrement des titres fonciers.

Pour télécharger


Femmes sans terre, femmes sans repères ? Genre, foncier et décentralisation au Niger

IIED Drylands Issue Paper 143F, october 2006

Ce document (35 pages) est la synthèse d'une étude de cas réalisée sur la thématique sous-régionale "Genre, foncier et décentralisation". L'étude principale est structurée en deux parties interactives : trois portraits de femmes, représentatifs de trois situations significatives en matière d'accès aux ressources naturelles et de leadership local ; et un rapport général qui se fonde à la fois sur les portraits et sur les entretiens réalisés dans les sept sites d'étude retenus en régions de Maradi et de Zinder.

Pour en savoir plus


Etude sur le compendium du genre et de la terre

La faim et la pauvreté sont, en général, les conséquences d'un accès inadapté et insuffisant à la terre et à d'autres ressources, comme le capital, les intrants et la technologie ; les femmes font partie de ceux dont l'accès à la terre est limité, alors qu'elles sont les principaux acteurs de la petite production alimentaire. Ce compendium a été réalisé pour favoriser une meilleure compréhension des questions complexes relatives au genre et à la terre. Il s'appuie sur des recherches commanditées par la FAO et a été rédigé par le Service genre et développement en collaboration avec le Service des régimes fonciers.

Pour en savoir plus (l'étude même est uniquement disponible en anglais)


Décennie Internationale d'action, "l'eau source de vie"  2005-2015

"Des politiques appropriées et une bonne gouvernance sont nécessaires pour inciter les agriculteurs à mieux utiliser l'eau", souligne la FAO dans un message à la veille de la Décennie internationale d'action, L'eau source de vie (2005-2015), qui a été lancée par les Nations Unies, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, le 22 mars 2005.

L'agriculture est la plus grande consommatrice d'eau. En moyenne, il faut une tonne d'eau pour produire un kilogramme de blé. La plus grande partie de l'eau utilisée par les cultures provient de l'humidité d'origine pluviale emmagasinée dans les sols. Le secteur agricole est confronté à un défi complexe: produire davantage d'aliments de meilleure qualité tout en utilisant moins d'eau par unité produite; offrir aux populations rurales les ressources et les possibilités qui leur permettraient de mener une vie saine et productive; utiliser des technologies propres garantissant un environnement durable; et participer de manière productive aux économies locales et nationales.

Tout cela nécessitera non seulement une modification des comportements mais aussi des investissements bien ciblés dans les infrastructures, la modernisation, la restructuration des institutions et l'amélioration des connaissances techniques des agriculteurs et des gestionnaires de l'eau.

La Décennie internationale d'action, L'eau, source de vie, offre une occasion unique d'adapter les politiques de développement agricole et rural, d'accélérer l'évolution de la gestion de l'irrigation et de favoriser, grâce à des lois et des institutions adéquates pour gérer l'eau, l'intégration des besoins sociaux, économiques et écologiques des populations rurales, selon la FAO.

Pour plus d'informations voir le site Internet L'eau, source de vie


Les femmes et le droit foncier - Sur un pied d'égalité. Fiche technique

FAO, Département du développement durable, mars 2005

L’accès à la terre est indispensable pour produire de la nourriture et créer des revenus. C’est aussi un atout social et économique déterminant qui donne accès à l’identité culturelle, au pouvoir politique et à la prise de décisions. Les préjugés sociaux et culturels sont souvent responsables d’une discrimination à l’égard d’un sexe, d’une classe sociale ou d’un groupe ethnique. Pour réduire la faim et la pauvreté et promouvoir le développement durable, il faut s’attaquer aux inégalités.

Plus d'informations

Vers le haut