Directeur général  QU Dongyu

Le Directeur général remercie les partenaires de la FAO et les invite à accroître leur financement en faveur de la transformation des systèmes agroalimentaires et de l’agriculture durable.

Rome, le 27 novembre 2020 – Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Qu Dongyu, a remercié aujourd’hui les membres du Mécanisme multidonateurs flexible (FMM) de leur appui financier et les a invités à renforcer leur collaboration avec la FAO en vue de transformer les systèmes agroalimentaires et de rendre l’agriculture durable, en particulier pour faire face aux répercussions de la pandémie de covid-19 et du changement climatique.

Le Directeur général a présenté les grandes lignes de la stratégie établie pour l’avenir lors de la consultation annuelle avec les partenaires du FMM, qui s’est tenue en visioconférence. Cette manifestation a été organisée afin de fournir aux partenaires fournisseurs de ressources des informations actualisées sur la mise en œuvre des projets de la FAO et de trouver des moyens d’affecter des fonds de manière souple à des solutions novatrices, dont l’objectif est d’aider les pays les plus vulnérables du monde et de réaliser les objectifs de développement durable (ODD). 

M. Qu a salué la générosité des partenaires, en insistant sur le potentiel des fonds mutualisés à vocation plus générale et l’intérêt de pouvoir les affecter aux postes où ils sont le plus nécessaires. Il a indiqué aux membres que, grâce à cet appui, des «résultats tangibles» avaient été obtenus au niveau des pays, bien que la pandémie de covid-19 et le changement climatique créent des difficultés supplémentaires.

«Le moment est venu de renforcer l’impact du FMM et les avantages qu’il procure en tant que mécanisme de financement mutualisé: nous devons accroître son volume financier, sa souplesse et sa durabilité», a indiqué M. Qu. 

«Par conséquent, j’attends avec impatience que davantage de partenaires fournisseurs de ressources se joignent à nous pour que nous puissions, grâce au FMM, relever les grands défis de notre époque au moyen de contributions volontaires souples et prévisibles», a-t-il ajouté.

Le Directeur général estimait que la consultation de cette année était une occasion de réfléchir aux objectifs et priorités communs en cette période particulièrement difficile pour la communauté internationale.

Plusieurs participants ont insisté sur la nécessité de trouver des solutions souples pour lutter contre la faim et la pauvreté, et ont souligné l’importance du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, qui se tiendra en 2021.

Depuis sa création, en 2010, le FMM a aidé plus de 50 projets et initiatives dans plus de 80 pays. Entre 2010 et 2017, les contributions cumulées au FMM se sont élevées à 75 millions d’USD. En ce qui concerne la période en cours (2018-2021), 56,5 millions d’USD ont déjà été reçus.

Les partenaires du FMM se sont dits satisfaits du point exhaustif qui leur a été présenté sur l’évaluation prochaine du programme du FMM et ont formulé de nombreuses observations et suggestions utiles.

Le Directeur général a décrit le FMM comme un outil important pour stimuler les partenariats avec le secteur privé et, selon lui, il était possible de développer encore davantage la collaboration au moyen de nouvelles initiatives.

M. Qu a donné un aperçu du rôle crucial du Programme FAO d’intervention et de redressement dans le contexte de la covid-19, mis en place récemment, ainsi que des autres priorités de l’Organisation, dont l’Initiative Main dans la main, l’innovation, les systèmes alimentaires, l’action climatique et l’agriculture circulaire, la sécurité alimentaire et la nutrition améliorée, ainsi que la transformation des moyens d’existence des petits agriculteurs et des populations rurales.

Le 5 novembre 2020, la FAO a lancé la Coalition en faveur de l’alimentation avec le Premier ministre de l’Italie, la Vice-Première ministre des Pays-Bas, d’autres ministres et plusieurs lauréats du prix Nobel. Il s’agit d’une alliance mondiale multipartite, créée à l’instigation du Gouvernement italien et dirigée par la FAO, dont l’objectif est de prêter un appui aux mesures prises pour faire face à la covid-19 afin d’amorcer une transformation des systèmes agroalimentaires, a expliqué M. Qu. Le Directeur général a souligné que le FMM pouvait également être un instrument important au service de la Coalition en faveur de l’alimentation et pour stimuler les partenariats avec le secteur privé ainsi que la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire.

Mme Beth Bechdol, Directrice générale adjointe de la FAO, a remercié les partenaires fournisseurs de ressources du FMM de leur générosité et s’est félicitée du travail accompli au cours de ces décennies de coopération stratégique.

«Les mécanismes comme le FMM revêtent une importance stratégique pour ce qui est de relever les défis complexes de notre époque, dans la mesure où nous avons absolument besoin de financements plus souples et à vocation plus générale», a déclaré Mme Bechdol.

Send
Print