FAO.org
Food and Agriculture Organization of the United Nations

Inicio > Director General José Graziano da Silva > Sala de prensa > Noticias > Noticias
Director General  José Graziano da Silva

Le Directeur général rencontre les ministres des travaux publics, du développement rural et de la santé de la République centrafricaine

Il est important de mettre en œuvre un plan d’action axé sur la nutrition

20 novembre 2014, Rome--- Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a rencontré aujourd’hui Mme Marie-Noëlle Koyara, Ministre d'État chargée des travaux publics, de l’équipement et de l’aménagement du territoire de la République centrafricaine, en marge de la 2ème Conférence internationale sur la nutrition qui se tient du 19 au 21 novembre au siège de la FAO, à Rome. Mme Koyara représentait le Premier ministre de la République centrafricaine et était accompagnée de M. David Banzokou, Ministre du développement rural et de Mme Marguerite Samba-Maliavo, Ministre de la santé.

M. Graziano da Silva a tenu à remercier les ministres centrafricains pour leur participation remarquée à la 2ème Conférence internationale sur la nutrition malgré la période de crise que traverse leur pays et a reconfirmé son soutien continu au gouvernement centrafricain. Selon le Directeur général, Il est essentiel que la sécurité alimentaire et la nutrition des populations soient mises au premier plan en République centrafricaine.

Mme Koyara a confirmé l’engagement de Mme CatherineSamba-Panza, Chef de l’Etat de transition de la République centrafricaine, à apporter le soutien nécessaire aux populations en crise. « La sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté pourraient atténuer les tensions dans le pays », a déclaré le Ministre d'État chargée des travaux publics, de l’équipement et de l’aménagement du territoire.

Les ministres centrafricains ont exprimé leur satisfaction au Directeur général pour l’excellente collaboration entre la FAO et leur pays et la mobilisation de ressources conjointes pour faire face à la situation actuelle. En effet, de nombreux projets et programmes ciblant les agriculteurs vulnérables ont été mis en œuvre en République centrafricaine.

Les ministres du développement rural et de la santé ont en outre fait part à M. da Silva de leur ferme intention de réviser la politique de nutrition du pays et de développer un plan d’action relatif aux résolutions de cette 2ème Conférence internationale sur la nutrition.  

 

 

Send
Print