FAO.org
Food and Agriculture Organization of the United Nations

Inicio > Director General José Graziano da Silva > Sala de prensa > Noticias > Noticias
Director General  José Graziano da Silva

Le Directeur général rencontre le ministre des ressources animales et halieutiques de la Côte d’Ivoire

La coopération Sud-Sud contribue au renforcement du secteur de l’aquaculture en Côte d’Ivoire

13 juillet 2016, Rome--- Le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, a rencontré aujourd’hui M. Kobenan Kouassi Adjoumani, Ministre des ressources animales et halieutiques de la Côte d’Ivoire, en marge de la 32ème session du Comité des pêches de la FAO.

Le Directeur général a reconnu l’engagement constant du pays dans les travaux de l’Organisation. En effet, la dernière Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique s’est tenue en avril 2016 en Côte d’Ivoire, ainsi que la Conférence pour le lancement du Programme de lutte contre la Peste des Petits Ruminants en mai 2015.

Au cours de leur entretien, M. José Graziano da Silva et M. Kobenan Kouassi Adjoumani ont discuté de l’importance d’intéresser les jeunes au secteur agricole et à l’aquaculture en vue de favoriser une alimentation saine et nutritive. La FAO apporte son assistance au gouvernement pour la mise en œuvre de projets visant à renforcer le secteur de l’aquaculture, dans le cadre de la coopération Sud-Sud entre la Côte d’Ivoire et le Brésil.

La technique de séchage du poisson «Four Thiaroye de Transformation (FTT)», lancée par la FAO, a contribué à la réduction des pertes après capture et alimentaires dans les villages de pêcheurs d'Afrique de l'Ouest, notamment en Côte d’Ivoire. Le Ministère des ressources animales et halieutiques a également mis à disposition du personnel qualifié, ainsi que des plateformes afin d’obtenir de meilleurs résultats.

M. José Graziano da Silva a en outre souligné l’action de la Côte d’Ivoire en faveur du partage de son expérience, de ses acquis et des bonnes pratiques avec les pays voisins. A cet égard, la technique «Four Thiaroye de Transformation (FTT)» a d’ailleurs été présentée au Ghana.

 

 

 

Send
Print