FAO.org
Food and Agriculture Organization of the United Nations

Accueil > Directeur général José Graziano da Silva > Salle de presse > Nouvelles > Nouvelles
Directeur général  José Graziano da Silva

La FAO et l’UNESCO redoublent d’efforts en vue de réaliser les Objectifs de développement durable

Un nouvel accord de collaboration vise à intensifier les progrès déployés vis-à-vis du Programme de développement durable à l’horizon 2030
Photo: ©@Unesco/Fabrice GENTILE

4 juillet 2018, Paris - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) ont renouvelé leur partenariat afin de redoubler d'efforts en vue de réaliser les Objectifs de développement durable,  notamment celui relatif à l'Objectif Faim Zéro. M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, et Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, ont signé aujourd'hui un nouveau protocole d'accord à Paris. Cet accord intervient 70 ans après le premier partenariat entre les deux agences.

«Ce nouvel accord ouvre un nouveau chapitre dans la relation entre nos deux organisations. Nous devons travailler ensemble de manière plus étroite afin de redoubler nos efforts et de réaliser les objectifs fixés par le Programme de développement durable à l'horizon 2030», a déclaré M. José Graziano da Silva.

Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, a salué cette initiative visant à renforcer la collaboration entre l'UNESCO et la FAO, deux agences spécialisées et significatives du système onusien. «Le lien entre l'éducation, la culture, l'alimentation et la santé est au cœur des nombreux défis de notre siècle. Nous nous sommes engagés à renforcer notre collaboration dans ces domaines pour pouvoir bâtir une société avec un avenir durable», a-t-elle souligné.

Dans le cadre du partenariat, la FAO et l'UNESCO se sont entendus pour soutenir le développement de modules de formation, d'outils pédagogiques et de sessions pratiques pour les écoles secondaires, les universités et les champs-écoles paysans. Ces modules porteront sur la sécurité alimentaire et les systèmes alimentaires durables. Les agences devront également explorer les opportunités d'éducation nutritionnelle et celles nécessaires afin de mettre en place un système de nutrition sain au sein des écoles.

Cet accord s'appuiera sur le travail effectué conjointement, actuellement mis en œuvre dans des camps pastoraux au Soudan du Sud où des formations en lecture et en calcul fournies par l'UNESCO ont été intégrées au cœur d'une stratégie de champs-écoles éleveurs de la FAO. En d'autres termes, cela signifie que les jeunes peuvent suivre les programmes scolaires ordinaires, ainsi que d'autres cours propres à la gestion du bétail et à la diversification des moyens d'existence.

La FAO et l'UNESCO développeront une plateforme conjointe de partage des connaissances portant notamment sur le lien entre alimentation, culture et paix et développeront des projets éducatifs spéciaux dans les régions rurales pauvres et touchées par un conflit.

Prix jeunesse pour les ODD

Les deux agences, en coopération avec plusieurs organisations internationales, les gouvernements et de grandes organisations de jeunes, développeront une plateforme mondiale pour les jeunes afin que ces derniers puissent promouvoir les ODD de manière active au sein de leurs communautés tandis qu'un Prix jeunesse récompensera les contributions exceptionnelles.

Protéger l'héritage agricole

La FAO poursuivra son travail sur les Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM) et s'appuiera sur les Systèmes de patrimoine mondial de l'UNESCO.

La coopération explorera également les synergies entre la Convention du patrimoine mondial de 1972 de l'UNESCO et le SIPAM dans le domaine des pêches durables, de la conservation de la faune, des zones protégées, du changement climatique et des forêts. Les agences travailleront également à identifier les éléments vivants du patrimoine qui pourraient être associés aux systèmes de patrimoine agricole et passeront en revue les mesures en vue de les protéger à l'échelle nationale.

42472869094_17df08faa2_k.jpg
Send
Print