Directeur général  QU Dongyu
Allocutions du directeur général de la FAO QU Dongyu

Soixante-quinzième anniversaire de la FAO (Journée mondiale de l’alimentation 2020)

Événement à Bruxelles

Allocution d’ouverture de M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO

Vendredi 16 octobre 2020 à 10 heures (heure de Rome)

Allocution prononcée

 

 

Madame la Vice-Présidente du Parlement européen,

Monsieur le Commissaire européen à l’agriculture,

Chers collègues, chers amis,


1. C’est avec plaisir que je me joins à nos précieux partenaires de l’Union européenne et d’autres horizons en cette matinée de la quarantième édition de la Journée mondiale de l’alimentation, que nous célébrons depuis le 16 octobre 1981.

2. L’année 2020 marque le soixante-quinzième anniversaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture; cette journée revêt donc une signification très particulière pour la FAO et pour la lutte mondiale contre la faim et la malnutrition.

3. Il y a soixante-quinze ans aujourd’hui, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, des millions de personnes mouraient de faim. L’agriculture s’était effondrée. Il fallait la remettre sur pied et satisfaire les besoins les plus élémentaires de l’humanité. Des nations se sont alors rassemblées, et la FAO a été la première à voir le jour.

4. En soixante-quinze ans, la FAO a contribué à cultiver, à nourrir et à préserver les richesses de nos terres, de nos forêts et de nos océans ainsi que les populations qui en sont tributaires. Rien de tout cela n’aurait été possible sans l’aide de nos partenaires et spécialistes des quatre coins du monde, et en particulier d’Europe.

5. J’aimerais remercier l’Union européenne et ses États membres de cette excellente relation de collaboration et de partenariat qui se maintient au fil des ans.

6. Permettez-moi également de remercier les députés européens et les membres de l’alliance parlementaire contre la faim et la malnutrition, qui organisent l’événement qui nous rassemble aujourd’hui. Les actions qu’ils continuent de mener pour faire en sorte que les questions liées à l’alimentation et à la nutrition demeurent parmi nos premières priorités politiques sont primordiales pour assurer la sécurité alimentaire mondiale.

7. Notre mission n’est manifestement pas terminée. Nous nous employons, avec toutes les parties prenantes de premier plan, à trouver des solutions à long terme et à lutter contre les principaux phénomènes qui favorisent les crises alimentaires.

8. La semaine dernière, le Programme alimentaire mondial, créé en 1961 en tant qu’organisme subsidiaire de la FAO, a reçu le prix Nobel de la paix. Cette reconnaissance bien méritée donne un nouveau coup de projecteur sur notre mission collective urgente et montre que la solidarité internationale et la coopération multilatérale demeurent indispensables pour venir en aide aux millions de personnes qui restent vulnérables face à la faim et à toutes les formes de malnutrition.

9. La pandémie de covid-19 a clairement mis en évidence la fragilité de nos systèmes agroalimentaires et aggravé les problèmes qui nous attendent.

10. Pour les résoudre, nous misons sur le Programme global d’intervention et de redressement dans le contexte de la covid-19 de la FAO, dont les priorités sont l’amélioration de la collecte de données, la protection sociale et la réduction de la pauvreté, les normes relatives au commerce et à la sécurité sanitaire des aliments, et la préparation en prévision du risque d’apparition d’une nouvelle pandémie zoonotique. Il nous aidera également à reconstruire en mieux et à améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie de toutes les populations.

11. Mais nous devrons aussi transformer radicalement les systèmes agroalimentaires mondiaux pour nous rapprocher d’un monde libéré de la faim.

12. Avec la nouvelle la FAO, nous nous efforçons d’établir des partenariats plus transparents, plus responsables et plus axés sur la collaboration avec les gouvernements, le milieu universitaire, la société civile et le secteur privé. Nous sommes constamment en quête d’innovation pour mieux servir nos Membres, et nous avons besoin de votre aide opportune et des liens de coopération mutuellement bénéfiques qui nous unissent pour atteindre nos objectifs.

Mesdames et Messieurs,

13. Pour conclure, permettez-moi de remercier les autres intervenants de haut niveau qui participent à cette manifestation en ligne, de même que leurs organisations, de l’assistance qu’ils prêtent à la FAO pour l’aider à accomplir sa mission.

14. Grâce à votre engagement constant et à votre collaboration, nous parviendrons à améliorer concrètement et durablement les conditions de vie des populations du monde entier.

15. Demain commence dès aujourd’hui. Visons haut et prenons des mesures plus concrètes pour qu’un jour, lors d’une édition future de la Journée mondiale de l’alimentation, nous puissions revenir sur le chemin parcouru et affirmer: «Mission accomplie»!

Je vous remercie de votre attention.

Send
Print