Pour usage officiel seulement

ALERTE SPECIALE N0 265 - SRI LANKA

(Distribution uniquement pour les pays où l'état des cultures vivrières
ou la situation des approvisionnements sont préoccupants)

28 Février 1996


UNE MAUVAISE RECOLTE DE RIZ EST ATTENDUE APRES LA SECHERESSE PROLONGEE

Les précipitations ayant été très inférieures à la normale depuis octobre dernier, la production de riz de la campagne principale "Maha", habituellement récoltée jusqu'en mars, devrait se trouver sensiblement amoindrie. Les importantes régions rizicoles du nord-ouest et du centre-nord du pays ont été les plus touchées, en particulier les districts de Kurunegala, Anuradhapura et Puttalam, qui ont reçu moins de la moitié des précipitations normales de la mousson du nord-est.

La production devrait baisser, en particulier dans les zones de cultures pluviales, dans les petits périmètres d'irrigation et dans deux secteurs (G et surtout H) du grand périmètre d'irrigation de Mahaweli, où on signale, sans que cela soit confirmé, que la production pourrait être en baisse de 40 à 50 pour cent. Dans certaines zones, l'utilisation d'eau de retenue pour l'irrigation des cultures est rationnée afin de préserver les disponibilités d'eau potable, en particulier dans les zones ayant un grand nombre de personnes déplacées, et de permettre la production d'électricité. Le gouvernement a récemment constitué un Comité interministériel de la sécheresse, chargé de suivre la situation et de venir en aide aux agriculteurs touchés dans certaines régions du pays.

Les prévisions officielles de production ne sont pas encore disponibles, mais d'après les indications les plus récentes, la production de paddy de la culture "Maha" en cours ne va probablement pas dépasser 1,4 million de tonnes, soit un chiffre inférieur de quelque 300 000 à 400 000 tonnes à celui de l'année dernière et bien inférieur à la moyenne.

Les premières perspectives de récolte du riz de la campagne secondaire "Yala", qui est semé à partir d'avril et représente habituellement un tiers de la production, sont aussi mauvaises car la rareté de l'eau pour l'irrigation devrait entraîner une réduction des superficies ensemencées.

A l'heure actuelle, la situation des approvisionnements alimentaires reste dans l'ensemble satisfaisante, les récoltes de riz des deux dernières années ayant été bonnes et le gouvernement détenant des stocks suffisants. Néanmoins, les perspectives défavorables des cultures de 1995/96, qui ont déjà fait monter régulièrement les prix ces dernières semaines, laissent penser qu'il faudra importer beaucoup plus de riz en 1996 que pendant les deux années précédentes.

Le SMIAR suit de près la situation et l'évolution de celle-ci au point de vue des disponibilités alimentaires et des perspectives de récolte sera communiquée le cas échéant.



Renseignements supplémentaires

Environ un tiers des cultures "Maha" sont pluviales, le reste étant irrigué. Entre 1990 et 1994, la production annuelle totale de paddy s'est élevée en moyenne à 2,5 millions de tonnes, dont les deux tiers environ provenaient des cultures de la campagne principale "Maha". Les importations annuelles moyennes de céréales entre 1991 et 1995 s'élevaient à quelque 938 000 tonnes, dont 763 000 tonnes de blé et, pour le reste, essentiellement du riz.


Le présent rapport a été établi sous la responsabilité du Secrétariat de la FAO à partir d'informations provenant de sources officielles et officieuses. Il est réservé à un usage officiel. La situation pouvant évoluer rapidement, prière de s'adresser à M. Abdur Rashid, Chef, ESCG, FAO (Télex: 610181 FAO I; Télécopie: 0039-6-5225-4495; Courrier électronique (INTERNET): GIEWS1@FAO.ORG) pour un éventuel complément d'information.

FA 4/50 SRI LANKA


TOCRetour au menu