Perspectives de l'Alimentation 09/96

Previous Page TOC Next Page


TAUX DE FRET MARITIME
(communiqués par le Conseil international du blé)


Taux de fret maritime pour le bleLes taux de fret étaient encore bas fin juin et en juillet, le tonnage offert étant excédentaire en regard du petit nombre de chargements offerts. Les perspectives concernant le blé et le soja de la prochaine campagne s'étant fortement améliorées aux Etats-Unis, les prix ont baissé, et les acheteurs d'Extrême-Orient sont alors revenus sur le marché pour couvrir leurs besoins à terme. Ailleurs, dans le secteur des marchandises sèches en vrac, la demande accrue des aciéristes d'Europe et du Japon a stimulé les réservations de navires de fort tonnage pour charger du minéral de fer au Brésil.

Peu de produits à base de céréales ont été acheminés dans la première moitié du mois d'août. Les taux de fret vers le Japon et la République de Corée ont fléchi à la nouvelle que les fabricants d'aliments pour animaux de ces pays avaient couvert leurs besoins pour plusieurs semaines. Des récoltes intérieures abondantes, tant de blé que de céréales secondaires, ont conduit la majorité des négociants à revoir à la baisse les prévisions concernant les importations de la Chine.

A la mi-août, l'indice de fret de la Baltique était tombé à environ 1060, niveau le plus bas depuis octobre 1995, mais il s'est redressé légèrement la quinzaine suivante. Sur la plupart des routes, les taux sont restés très inférieurs à ceux de l'année précédente. Sur la principale route céréalière du golfe du Mexique vers le Japon, le taux de fret était tombé à moins de 20 dollars la tonne, contre 33,50 dollars en août 1995. Les taux de fret vers les pays en développement ont aussi baissé, ceux de la CE vers le Maroc passant à 11,25 dollars la tonne, soit une baisse de 4,25 dollars la tonne.


Previous Page TOC Next Page