Perspectives de l'Alimentation 11/96

Previous Page TOC Next Page


STOCKS DE REPORT


Selon les dernières prévisions, les stocks céréaliers mondiaux, après la chute brutale de l'an dernier, devraient atteindre, à la clôture des campagnes agricoles en 1997, près de 285 millions de tonnes, c'est-à-dire 17 millions de tonnes, ou 6 pour cent, de plus que les niveaux réduits d'ouverture, et quelque 8 millions de tonnes de plus que prévu en septembre. Cette amélioration des prévisions est due à la hausse des productions estimées pour plusieurs pays exportateurs importants et à la baisse attendue du commerce international en 1996/97. La reconstitution des stocks prévue pour cette année, la première depuis quatre ans, devrait être essentiellement due aux principaux pays exportateurs, qui ont toujours permis d'atténuer l'effet des déficits de production à l'échelle mondiale.

STOCKS CEREALIERS DE REPORT MONDIAUX


Campagnes agricoles se terminant en:

1995 1996 estim. 1997 prévis.

(. . millions de tonnes . .)
Blé 117,2 107,8 111,6
Céréales secondaires 146,6 106,7 121,0
Riz (usiné) 54,7 52,8 52,0
TOTAL 318,5 267,2 284,6
dont:


Principaux pays exportateurs 108,7 79,9 107,6
Autres pays 209,7 187,3 177,1













SOURCE: FAO



Au niveau actuellement prévu, le rapport entre les stocks de fin de campagne en 1997 et l'utilisation tendancielle en 1997/98 devrait avoisiner 15,5 pour cent, mais rester encore en deçà de la fourchette de 17-18 pour cent que le Secrétariat de la FAO juge être le minimum nécessaire pour garantir la sécurité alimentaire mondiale. Cela signifie que la modeste reconstitution des stocks pendant cette campagne, bien que favorablement accueillie, serait insuffisante en cas de déficit grave de la production en 1997.

Les récoltes actuellement en cours dans plusieurs grandes régions productrices de céréales sont abondantes ou proches des niveaux records, et les perspectives de production dans l'hemisphère austral sont favorables, de sorte que la situation des disponibilités mondiales de céréales devrait nettement se redresser, ce qu'indique également la baisse des prix internationaux du blé et des céréales secondaires de ces derniers mois. Après trois années successives de recul, on prévoit aujourd'hui que les reports de céréales détenus par les principaux exportateurs atteindront en 1996/97 environ 108 millions de tonnes, soit 28 millions de tonnes ou 35 pour cent de plus que les niveaux déprimés d'ouverture. En revanche, le total des stocks céréaliers détenus dans l'ensemble des autres pays devrait diminuer pour la quatrième année consécutive, et se situer à 177 millions de tonnes, soit 10 millions de tonnes, ou 5 pour cent, de moins qu'en 1995/97, la baisse principale intervenant dans la CEI.

Le redressement des stocks céréaliers mondiaux prévu cette année sera essentiellement imputable aux céréales secondaires. Les prévisions de stocks mondiaux de céréales secondaires pour les campagnes agricoles se terminant en 1977 ont été une nouvelle fois révisées à la hausse ce mois-ci à 121 millions de tonnes, environ 14 millions de tonnes, ou 13 pour cent, au-dessus des niveaux déprimés d'ouverture et 3 millions de tonnes de plus que dans le dernier rapport. Cette hausse est due pour une large part aux plus fortes prévisions de production des principaux exportateurs, notamment des Etats-Unis et de la CE, et dans une certaine mesure du Canada. En raison d'une demande d'exportation plus faible pendant cette campagne, et malgré une reprise attendue de l'utilisation pour l'alimentation animale, le volume des stocks de report de céréales secondaires aux Etats-Unis devrait, avec une hausse de près de 16 millions de tonnes, doubler par rapport à l'an dernier (tableau A.7). Malgré une hausse prévue de la consommation interne et des exportations, les stocks de céréales secondaires de la CE devraient eux aussi augmenter cette année, et se situer à 17,5 millions de tonnes, environ 1 million de tonnes au-dessus des niveaux d'ouverture. En revanche, l'érosion des stocks de céréales secondaires pourrait se poursuivre dans plusieurs autres pays, parmi lesquels le Brésil, la Bulgarie, la Chine, la Colombie, le Kasakstan, l'Arabie saoudite et l'Ukraine, du fait principalement d'une forte demande intérieure, et dans certains cas, de déficits de production.

Les stocks de blé pour les campagnes agricoles se terminant en 1997 ont été révisés à la hausse et sont désormais prévus à 112 millions de tonnes, environ 4 millions de tonnes au-dessus des niveaux déprimés d'ouverture, et 1 million de tonnes de plus qu'en septembre. Les principaux exportateurs devraient enregistrer la première hausse en trois ans avec des stocks de blé en fin de campagne d'environ 39 millions de tonnes, 8 millions de plus qu'en début de campagne et 2 millions de plus que les prévisions de septembre. En revanche, on s'attend à une contraction des stocks dans les autres pays pour la troisième année consécutive.

Les stocks mondiaux de riz à la fin des campagnes commerciales de 1997 s'établiront, selon les prévisions de la FAO, à 52 millions de tonnes, soit 0,8 million de tonnes de moins que le niveau de 1996. Ces prévisions sont plus élevées qu'en septembre du fait d'une révision à la hausse des récoltes de cette année.


Previous Page TOC Next Page