FAO/SMIAR - Perspectives de l'Alimentation No. 3 , Juin 1998

Previous Page TOC Next Page
 

CEREALES



BILAN DE L‘OFFRE ET DE LA DEMANDE

Les perspectives concernant les disponibilités céréalières pour la campagne de commercialisation de 1998/99 à venir se sont nettement améliorées au cours des deux derniers mois, du fait que les estimations des stocks de clôture à reporter pour la nouvelle campagne ont été relevées et que l’on prévoit à nouveau, pour la troisième année d’affilée, une récolte supérieure à la moyenne en 1998. Sur la base de l’état des cultures déjà en place et sous réserve que les conditions de végétation soient normales jusqu’à la fin des campagnes agricoles de 1998, les dernières prévisions de la FAO établissent la production céréalière mondiale de cette année à 1 911 millions de tonnes (y compris riz usiné), soit quelque 16 millions de tonnes de plus que le volume antérieurement prévu, une légère progression par rapport à la production de 1997 et un nouveau record. Si les prévisions actuelles se matérialisent, les disponibilités céréalières seront suffisantes pour satisfaire les besoins de consommation prévus pour 1998/99 et reconstituer les réserves céréalières mondiales jusqu’aux seuils de sécurité.

PRODUCTION, DISPONIBILITES, COMMERCE ET STOCKS CEREALIERS MONDIAUX

1996/97  1997/98 
estim. 
1998/99 
prévis.
(. . . millions de tonnes . . .) 
Production 1/  1 892  1 909  1 911
Blé  590  615  605
Céréales secondaires  919  911  925
Riz (usiné)  383  383  380
Disponibil. 2 2 154  2 206  2 230
Utilisations  1 853  1 883  1 904
Commerce 3/  203  205  201
Stocks de clôture 4/  297  321  328

GraphicToutefois, étant donné qu’une grande partie des cultures de 1998 n’en sont qu’aux premiers stades de leur développement et que la majorité des cultures de riz en Asie ne sont pas encore semées, ces prévisions sont encore assez aléatoires. Une détérioration des perspectives concernant les récoltes de 1998 ne saurait être exclue, en particulier dans plusieurs pays de l’hémisphère Sud touchés par des aléas climatiques imprévisibles associés à El Niño. Cependant, comme les réserves céréalières mondiales sont plus abondantes que prévu, on dispose d’une marge de sécurité accrue et l’on peut être relativement optimiste en ce qui concerne les disponibilités céréalières mondiales en 1998/99.
 
 

Comme on l’a déjà indiqué, la FAO prévoit à présent pour 1998 une production céréalière mondiale de 1 911 millions de tonnes (y compris riz usiné), niveau supérieur de 16 millions de tonnes, soit environ 1 pour cent, à celui prévu dans le rapport précédent et proche de la récolte supérieure à la moyenne de l’an dernier. La production de blé s’établirait à 606 millions de tonnes, niveau inférieur de 1,5 pour cent à celui de 1997 et dans la norme, après les récoltes supérieures à la tendance des deux années précédentes. En Asie, la production devrait être en léger recul par rapport au record de 1997 mais rester bien supérieure à la moyenne des années récentes. En Amérique du Sud, les perspectives de production sont compromises par la persistance des conditions météorologiques défavorables attribuées à El Niño. Cependant, bien que la production s’annonce réduite par rapport à 1997, elle ne devrait être que légèrement inférieure à la moyenne. En Amérique du Nord, on prévoit une diminution considérable de la production de blé, par suite d’une importante diminution des semis aux Etats-Unis. Dans la CEI, une baisse de la production est attendue en 1998, vu les conditions météorologiques défavorables et les difficultés économiques des agriculteurs. En revanche, en Afrique, où les conditions météorologiques se sont améliorées dans les principaux pays producteurs de blé, les récoltes ont dépassé les niveaux réduits par la sécheresse des années précédentes, alors qu’en Europe, en Océanie et en Amérique centrale les récoltes de blé devraient rester proches de celles de l’année précédente. En ce qui concerne les céréales secondaires, la FAO prévoit pour 1998 une production mondiale de 925 millions de tonnes, soit 1,6 pour cent de plus qu’en 1997 et un niveau supérieur à la tendance pour la troisième année consécutive. Les récoltes s’annoncent plus abondantes en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord et du Sud. L’augmentation cumulée dans ces régions compenserait largement les diminutions attendues en Europe et dans la CEI. En Amérique centrale et en Océanie, les productions resteraient du même ordre que l’année précédente. D’après les prévisions de la FAO, la production mondiale de riz serait de 567 millions de tonnes en 1998 (380 millions de tonnes en riz usiné), soit seulement 4 millions de tonnes de moins que le niveau record estimé de 1997. Cependant, cette prévision est encore très aléatoire du fait que l’essentiel des cultures de riz de 1998 n’ont pas encore été semées en Asie, où l’on attend l’arrivée des pluies de la mousson.

Les premières prévisions de la FAO établissent les échanges céréaliers mondiaux en 1998/99 (juillet/juin) à 201 millions de tonnes, soit une baisse de 4 millions de tonnes par rapport au volume estimé de la campagne précédente. On prévoit une diminution notable des importations mondiales de blé et un retour des échanges de riz à des niveaux plus normaux, après le record atteint en 1998, qui neutraliseraient largement l’augmentation attendue des importations de céréales secondaires. Les importations mondiales de blé en 1998/99 devraient tomber à 90 millions de tonnes, soit 5 millions de tonnes de moins que les importations estimées de 1997/98 et le plus bas niveau depuis le milieu des années 80. L’essentiel de la réduction concerne plusieurs pays d’Asie et d’Afrique, où les campagnes agricoles actuelles s’annoncent bien meilleures que l’an dernier; les besoins d’importation devraient donc être beaucoup plus faibles. On prévoit une expansion des importations de céréales secondaires en 1998/99, qui atteindraient 91 millions de tonnes, soit une hausse de 4 pour cent par rapport à la campagne précédente, ce qui s’explique surtout par la hausse de la demande d’importation de maïs attendue dans les pays d’Afrique australe. En ce qui concerne le riz, il est trop tôt pour établir des prévisions pour l’année civile de 1999 mais, d’après les estimations provisoires de la FAO, les expéditions pourraient baisser de 10 pour cent par rapport à la campagne en cours, évaluées maintenant à 22 millions de tonnes.

L’utilisation mondiale de céréales en 1998/99 devrait progresser d’environ 1 pour cent pour s’établir à 1 904 millions de tonnes, niveau légèrement supérieur à la tendance à long terme. L’essentiel de cette augmentation est attendu dans les pays en développement, en particulier pour la consommation humaine dans les pays où la production intérieure devrait connaître la plus forte expansion. La croissance de la consommation alimentaire totale dans les pays en développement devrait être un peu plus rapide que celle de la population, ce qui devrait entraîner une légère augmentation de la consommation par habitant. Les utilisations mondiales de céréales pour l’alimentation animale devraient également augmenter, mais dans une moindre mesure, malgré les disponibilités abondantes.

Les cours internationaux du blé et des céréales secondaires sont restés orientés à la baisse par suite de l’amélioration de la situation mondiale de l’offre et de la demande. Les prix à l’exportation du blé ont continué à fléchir au cours des dernières semaines et sont maintenant inférieurs de quelque 20-25 pour cent à ceux de la même période il y a un an et à leur plus bas niveau des cinq dernières années. A la quatrième semaine de mai, le blé No 2 des Etats-Unis (HRW fob) s’échangeait à 128 dollars E.-U. la tonne, soit une baisse d’environ 13 dollars E.-U. la tonne depuis mars. De même, les prix du maïs, de l’orge et du sorgho ont encore baissé, surtout par suite du ralentissement de l’activité commerciale, de la demande d’importation encore faible en Asie et des perspectives favorables jusqu’à présent pour les récoltes de 1998. A la quatrième semaine de mai, le maïs des Etats-Unis était coté environ 103 dollars E.-U. la tonne, soit une baisse de quelque 8 dollars E.-U. la tonne depuis mars, et d’environ 12 dollars E.-U. la tonne par rapport à il y a un an. En revanche, les cours internationaux du riz de la plupart des provenances ont poursuivi leur tendance ascendante jusqu’à la fin mai. En conséquence, l’indice FAO des prix à l’exportation du riz (1982-84 = 100), en hausse depuis décembre dernier, était en moyenne de 128 points en mai, contre 125 points en mars. L’augmentation des prix est en partie attribuable à la remontée partielle du baht thaïlandais par rapport au dollar des Etats-Unis et au fait que l’on craint une insuffisance des disponibilités exportables, en particulier au Pakistan et au Viet Nam, après les achats abondants de l’Indonésie et des Philippines.

Selon les dernières informations, la reconstitution des stocks de report, pendant la campagne de 1997/98 en cours, sera plus importante qu’on ne le prévoyait antérieurement, du fait principalement d’une croissance plus lente des utilisations des céréales pour l’alimentation animale. La FAO prévoit désormais que les stocks céréaliers mondiaux à la fin des campagnes de 1997/98 atteindront 321 millions de tonnes, soit une hausse de quelque 24 millions de tonnes, ou 8 pour cent, par rapport à leurs niveaux d’ouverture, représentant 16,9 pour cent de l’utilisation prévue pour 1998/99. Le gros de l’augmentation de cette année devrait concerner le blé, mais on prévoit aussi un accroissement des stocks de céréales secondaires, alors que ceux de riz devraient s’amenuiser. Les premières indications pour 1998/99, basées sur les prévisions actuelles concernant les récoltes de 1998 et les niveaux de consommation, laissent présager à nouveau une modeste progression. Si les prévisions actuelles se matérialisent, le rapport entre les stocks et les utilisations, au niveau mondial, pourrait revenir en 1998/99, pour la première fois en quatre ans, dans la fourchette des 17 à 18 pour cent, que le Secrétariat de la FAO considère comme le minimum indispensable pour garantir la sécurité alimentaire mondiale.


Previous Page TOC Next Page