Table des matièresPage suivante


Avant-propos


Le Service de la vulgarisation, de l’éducation et de la communication de la FAO (SDRE), en organisant à Niamey au Niger, un atelier régional sur les méthodologies de définition et de mise en œuvre des politiques nationales et des stratégies sectorielles de communication pour le développement, a visé deux objectifs majeurs: renforcer l’impact de ses interventions au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et rendre disponibles les méthodologies élaborées et éprouvées sur le terrain dans le domaine des politiques et des stratégies de communication.

Car en effet, c’est au sein des pays membres de la CEDEAO que la plupart des expériences que la FAO a menées se sont déroulées: Mali, Guinée Bissau, Cap-Vert, Burkina Faso et Niger; il nous a semblé tout à fait logique de sensibiliser les autres pays de cet aire géographique, riche de 15 pays et de 230 000 000 d’habitants et ce, afin de répondre à des demandes de plus en plus nombreuses en vue de se doter de politiques nationales de communication.

Les autres pays membres ont ainsi pu être informés des avancées, des contraintes de la part de ceux qui ont déjà initié l’exercice; ils en ont tiré les leçons qui s’imposent pour réussir l’élaboration de leurs politiques de communication ou de leurs stratégies de communication multimédias dans le cadre des projets et programmes de développement.

Après dix ans d’appui aux pays membres en Afrique francophone et lusophone, le transfert des expériences menées et des leçons apprises s’avérait utile, voire indispensable; cette initiative s’inscrit dans les missions du Service de la vulgarisation, de l’éducation et de la communication: le renforcement des capacités techniques nationales.

En rendant disponibles le savoir et le savoir-faire nécessaires pour la définition et la mise en œuvre des politiques nationales et des stratégies sectorielles de communication pour le développement, la FAO apporte sa modeste contribution à travers les différents manuels et les études de cas (au Mali, en Guinée Bissau, au Burkina et au Niger) issus de l’atelier de Niamey; une contribution aux cadres des institutions gouvernementales et non gouvernementales afin qu’ils puissent mieux concevoir des politiques et des stratégies de communication notamment au service du développement rural durable et de la sécurité alimentaire.

Ester Zulberti
Chef,
Service de la vulgarisation, de l’éducation et de la communication


Début de page Page suivante