Previous Page Table of Contents Next Page


Gestion à base communautaire des incendies de forêt dans le village de Wenyime, municipalité de Sanchahe, canton de Dayao, Préfecture autonome de Chuxiong Yi, Province de Yunnan, Chine


Par Zhang Lichang, Wu Long, Zhao Yaqiao et Lu Caizhen
Centre d’étude du développement communautaire (CDS), 133 Qixiang Road, Kunming, Yunnan 650032, China; E-mail: cds@public.km.yn.cn

RÉSUMÉ

La Chine a enregistré en moyenne 15 619 incendies de forêt par an entre 1949, date de création de la République populaire, et 1990. Le Yunnan est une des zones forestières les plus importantes du pays: il est riche en ressources forestières mais très exposé aux incendies. Chaque année, plus de 2 700 incendies ont lieu et détruisent 1,7 million d’hectares de forêt. Parmi les nombreuses catastrophes naturelles qui frappent la province, c’est le feu qui a l’incidence la plus forte sur le couvert forestier. Bien qu’il soit difficile de prévenir totalement les incendies de forêt, une gestion et une lutte bien organisées permettent de réduire leur fréquence et leur ampleur, ou tout au moins de limiter au minimum les dégâts qu’ils causent.

Le Parti communiste et les pouvoirs publics du canton de Dayao ont porté un grand intérêt à la gestion des feux de forêt, notamment après l’incendie de Daxinganling en 1987. La collaboration entre les pouvoirs publics et les communautés du canton a donné des résultats si remarquables que le canton a reçu du gouvernement provincial un prix pour sa gestion avancée des incendies de forêt en 1992.

Cette étude porte sur le village de Wenyime du canton de Dayao, (préfecture autonome de Chuxiong Yi) où les villageois connaissent bien la prévention et la lutte contre les incendies et ont participé à titre volontaire à la gestion des incendies. La gestion à base communautaire des incendies a été bénéfique pour les villageois comme pour les pouvoirs publics.

Il existe un rapport étroit et direct entre la gestion des incendies et le régime foncier des forêts. La politique de responsabilité dans les zones de montagne actuellement appliquée a apporté divers avantages et fourni des revenus aux villageois de Wenyime, et les a ainsi encouragés à participer à la gestion communautaire des incendies de forêt afin de protéger les ressources forestières si précieuses pour eux. Jusqu’ici cette politique a eu des effets positifs et aucun incendie non maîtrisé n’a eu lieu depuis 35 ans. Ce ne sont pas nécessairement les règlements des pouvoirs publics ou d’agents extérieurs qui sont les plus efficaces pour prévenir les incendies de forêt. Au village de Wenyime, la communauté a étudié et établi elle-même une réglementation très efficace. Ces réalisations méritent d’être largement connues au niveau du canton, de la province et de tout le pays.


Previous Page Top of Page Next Page