SYSTEME MONDIAL D'INFORMATION ET D'ALERTE RAPIDE SUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE DE LA FAO
PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL

RAPPORT SPÉCIAL

MISSION FAO/PAM D'ÉVALUATION DES RÉCOLTES ET DES

DISPONIBILITÉS ALIMENTAIRES AU Sri Lanka

10 mai 2004

-------

Faits saillants

  • L’absence de pluies pendant la campagne Maha, en particulier dans les districts de Kurunegala, Anuradhapura et Puttalam a entraîné une réduction de 77,5, 37 et 63,3 pour cent respectivement de la production de paddy Maha dans ces trois districts par rapport à l'année précédente.
  • Au niveau national, la production de paddy a baissé de 7,2 pour cent par rapport à la moyenne des cinq dernières années et de 13,8 pour cent par rapport aux résultats de 2002/03.
  • La superficie ensemencée en paddy pendant la campagne Maha a considérablement progressé dans la Province du Nord-est du fait du retour de personnes auparavant déplacées à l'intérieur du pays, mais la superficie récoltée a baissé de 13,1 pour cent à l'échelle nationale par rapport à l'année précédente, en raison de la sécheresse.
  • D'autres cultures, essentiellement pluviales, y compris le maïs, diverses légumineuses et les piments, ont subi de graves dégâts, mais dans l’ensemble l’élevage n'a pas souffert.
  • La baisse des disponibilités d'eau dans les grands réservoirs d'irrigation des districts de Kurunegala, Puttalam et Anuradhapura et dans d'autres districts pourrait entraîner un recul très important de la récolte Yala de 2004. Ainsi, les cultures de paddy seraient perdues dans ces districts pour la deuxième fois consécutive.
  • Selon les estimations, les besoins d'importation de riz de 2004 s'élèveraient à 411 730 tonnes. Les importations commerciales étant estimées à 300 000 tonnes et l'aide alimentaire devant être de 27 750 tonnes, il reste un déficit non couvert de 83 980 tonnes.
  • Au total, 67 398 familles d'agriculteurs dans les districts les plus touchées du nord et du centre - Kurunegala, Anuradhapura et Puttalam – ont été déclarées sinistrées et ont besoin d'une aide alimentaire. En outre, 7 100 familles à Monaragala, Hambantota et dans d'autres zones, ainsi qu'environ 3 370 familles sans terre ont été gravement touchées par la sécheresse.
  • La plupart des familles touchées par la sécheresse sont aussi celles qui ont été les plus exposées à l'insécurité alimentaire ces dernières années. Étant donné que leur vulnérabilité est chronique, la mission appuie la décision du gouvernement de leur venir en aide sous forme d'activités vivres-contre-travail (VCT) plutôt que de secours gratuits.

1. VUE D'ENSEMBLE

Une mission FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires s'est rendue au Sri Lanka du 7 au 26 mars 2004 afin d'évaluer la récolte de la campagne Maha de 2003/04, d’établir une prévision pour la production de la campagne Yala de 2004 et d'estimer les besoins d'importations céréalières pour la campagne commerciale 2004 (janvier/décembre), y compris le volume prévu des importations commerciales et les déficits non couverts par rapport aux niveaux de consommation passés.

La mission a interrogé des fonctionnaires au niveau central et local et a observé les cultures sur pied et les récoltes encore dans les champs afin d'évaluer les rendements. Elle a aussi rendu visite à des minotiers, grossistes, marchands au détail, négociants et agriculteurs afin de recueillir des renseignements concernant les stocks de céréales, les flux, le système de commercialisation, les prix, le commerce, le coût de la production de paddy ainsi que la disponibilité et le coût des intrants. La mission a couvert 13 des 25 districts du pays, qui assurent quelque 57 pour cent de la production nationale de paddy. Elle s'est notamment rendue dans les districts de Puttalam, Kurunegala, Anuradhapura, Mannar, Vavuniya, Kalutara, Galle, Matara, Hambantota, Moneragala, Badulla, Polonnaruwa et Kandy. Pour les districts dans lesquels elle ne s'est pas rendue, la mission a obtenu des renseignements par écrit émanant de fonctionnaires du Ministère de l'agriculture et de l'élevage, complétés par des informations recueillies par le biais de contacts personnels et de contacts téléphoniques de diverses sources. Elle s'est entretenue avec du personnel des institutions des Nations Unies, des ONG, des missions diplomatiques résidentes et des représentants du gouvernement aux niveaux national, des districts et des divisions. La mission a aussi utilisé les cartes des précipitations et des températures et des images satellite SPOT-4 à haute résolution pour vérifier l’état de la végétation en 2004 par rapport aux conditions que connaît habituellement le pays.

La saison des pluies de 2003/04 s'est caractérisée dans l'ensemble par des précipitations faibles et éparses, en particulier à Kurunegala, Puttalam, Anuradhapura, Mannar, Hambantota, Monaragala et Badulla; le district frontalier de Vavuniya a aussi été touché. La période sèche a commencé dans la plupart des districts en septembre 2003 et s'est prolongée jusqu'en mars 2004. Les agriculteurs qui dépendent de la production pluviale et de l'eau d'irrigation venant de petits réservoirs ont le plus souffert. Bon nombre d'agriculteurs des districts les plus touchés n'ont pas bénéficié de pluies suffisantes pour effectuer les semis de riz et autres cultures, tandis que d'autres ont effectué les semis mais perdu leurs cultures pendant la période de sécheresse qui a commencé en décembre. La production totale de paddy Maha est estimée à 1,635 million de tonnes, soit 13,8 pour cent de moins que la récolte exceptionnelle de 1,897 million de tonnes de l'année précédente et environ 7,2 pour cent de moins que la moyenne quinquennale de la campagne Maha de 1998/99 à 2002/03. La production de paddy de la campagne Maha dans les districts de Kurunegala, Anuradhapura et Puttalam est estimée au plus bas, à savoir respectivement 77,5, 37 et 63,3 pour cent de moins que l'année précédente.

Les perspectives concernant la récolte de paddy Yala, qui représente normalement 65 pour cent de la récolte principale Maha, sont médiocres à Kurunegala, Anuradhapura, Puttalam et Hambantota, mais raisonnables dans d'autres parties du pays. Pour les agriculteurs qui ont déjà perdu leur récolte Maha, la perte de la récolte Yala pourrait entraîner de graves difficultés.

La mission estime les besoins d'importations de riz à 411 730 tonnes pour la campagne de commercialisation 2004. Les négociants et minotiers devraient importer 300 000 tonnes par des voies commerciales et l'aide alimentaire annoncée ou dans la filière s'élève à 27 750 tonnes (17 750 tonnes de riz et 10 000 tonnes de blé). De ce fait, il reste un déficit de 83 980 tonnes, qui doit être comblé par le gouvernement et par l'aide internationale. L'aide alimentaire d'urgence fournie aux 77 868 familles les plus touchées s'élève à environ 20 210 tonnes.

Des distributions d'urgence de semences et d'engrais (paddy, diverses légumineuses et oléagineux) en faveur des familles d'agriculteurs les plus touchées par la sécheresse sont en outre nécessaire dans les plus brefs délais pour la campagne Maha de 2004/05. Il est recommandé de procéder à une évaluation des besoins bien avant la campagne de semis Maha et de coordonner étroitement les interventions avec les programmes existants qui visent à améliorer les pratiques agricoles. Il est désormais trop tard pour fournir une aide pour la campagne Yala de 2004. Il est recommandé d'appuyer les projets existants en vue de la production de semences de paddy et de légumineuses de bonne qualité ainsi que de la promotion de pratiques agricoles améliorées, de manière à renforcer encore la sécurité alimentaire au niveau des ménages.

Le présent rapport a été préparé par MM Henri Josserand, Cheng Fang, James Breen, Jeff Taft-Dick et Azmey Mohamed sous la responsabilité des secrétariats de la FAO et du PAM à partir d'informations provenant de sources officielles et officieuses. La situation pouvant évoluer rapidement, prière de s'adresser aux soussignés pour un complément d'information le cas échéant.

Henri Josserand
Chef, SMIAR, FAO, Rome
Télécopie: 0039-06-5705-4495
Mél:giews1@fao.org
Anthony Banbury
Directeur régional, ODB, PAM
Télécopie: 0066-02-654413
Mél: anthony.banbury@wfp.org

Veuillez noter qu'il est possible d'obtenir le présent Rapport spécial sur le site Internet de la FAO (www.fao.org) à l'adresse suivante: http://www.fao.org/giews/

Il est également possible de recevoir automatiquement, par messagerie électronique, les Alertes spéciales et les Rapports spéciaux, dès leur publication, en souscrivant à la liste de distribution du SMIAR. À cette fin, veuillez envoyer un message électronique à l'adresse suivante: mailserv@mailserv.fao.org sans rien écrire dans la ligne "sujet" et en indiquant le message suivant:

subscribe SMIARAlertes-L

Pour être rayé de la liste, envoyer le message:

unsubscribe SMIARAlertes-L

Veuillez aussi noter qu’il est possible de s’inscrire à des listes régionales pour recevoir des rapports spéciaux par région : Afrique, Asie, Europe, Amérique latine (GIEWSAlertsAfrica-L, GIEWSAlertsAsia-L, GIEWSAlertsEurope-L et GIEWSAlertsLA-L). Vous pouvez vous inscrire à ces listes de la même façon que pour la liste mondiale.


Retour au menuRetour au menu